J R Lafrance and Francine Patenaude
J R Lafrance and Francine Patenaude

2013 

CARNETS DE VOYAGE

PRINTEMPS – 2013

Mercredi, 6 mars 2013.

Nous sommes arrivés à l’aéroport de San Diego à 20h30, heure de San Diego mais 23h30, heure de Cornwall. Nous avons pris un taxi vers le Camping de KOA où notre motorisé a été remisé pour une période de trois mois. Le camping est fermé mais Jean Roch a téléphoné à l’avance et on nous attend. Un préposé du camping, Peter, un gentil garçon avec un ``British accent`` nous amène à notre motorisé et nous le retrouvons avec plaisir. Jean Roch vérifie les batteries (12.6), nous enlevons les couverts des roues (pour protéger le caoutchouc du soleil) mais quand Jean Roch tente de faire démarrer le véhicule, ça ne fonctionne pas. Jean Roch démarre la génératrice et après 5 minutes, le motorisé démarre. Nous sortons du parc de remisage et Peter nous dirige vers notre emplacement de camping pour les prochains deux jours. Jean Roch branche le motorisé sur l’aqueduc, sur l’électricité pendant que j’ouvre les 4 extensions et commence à défaire les valises. Mais je ne termine pas et je regagne mon lit car il est plus de 1h00 du matin pour nous. Jean vient me rejoindre après avoir pris tous ses médicaments car il est encore enrhumé, le deuxième rhume depuis le début de l’année.

Jeudi, 7 mars 2013.

Nous nous levons vers 8h00, le ciel est gris et la température est de 54oF. Nous commençons la journée par aller prendre un bon déjeuner chez Denny’s. Le reste de la journée est employée à s’organiser : épicerie, Wal Mart, Best Buy pour me procurer une carte SIM pour mon téléphone. Nous passons une partie de l’après-midi à tenter d’installer la nouvelle carte SIM dans mon téléphone. J’ai dû couper la carte SIM car mon téléphone n’accepte que les cartes micro-SIM. Jean Roch pense que je ne l’ai pas coupée correctement. Souper, je me permets un petit verre de vin rouge avec un steak pour célébrer notre retour à bord.  Nous regardons un peu de télé, on nous annonce beaucoup de pluie pour cette nuit et demain dans la matinée. Nous sommes au lit à 21h00, nous avons du sommeil à récupérer.

Vendredi, 8 mars 2013.

Nous nous levons à 8h00 après avoir eu une bonne nuit de sommeil. Après les douches et le petit-déjeuner, Jean Roch décide d’aller acheter une autre carte SIM chez Best Buy et cette fois, il la fait couper sur place. À son retour, nous tentons d’activer cette nouvelle carte mais toujours sans succès. Nous retournons chez Best Buy, nous leur expliquons notre problème mais malheureusement ils sont dans l’impossibilité de nous aider. Nous cherchons sur internet pour un endroit qui nous viendrait en aide avec notre problème de téléphone. Jean Roch téléphone chez ``iRepair`` et le type lui dit de passer et qu’il verra sur place, s’il peut nous aider. Nous nous rendons donc sur place,   environ 10 miles plus loin et trouvons l’endroit. Le type regarde mon téléphone et environ 15 minutes plus tard trouve que le processus de déblocage n’a pas été complété. Après, ma conversation téléphonique avec Koodo lors du processus de déblocage, je devais aller sur ``itunes`` afin de compléter le déblocage. J’y suis allée mais sans succès. Jean Roch s’y est rendu et il lui semblait que le tout avait été ``linker`` mais ce n’était pas le cas. Ce type est allé chez ``itunes`` a complété le déblocage et du coup mon service ``H2O`` s’est mis à fonctionner. Il a fait un téléphone, ça fonctionnait et tout le monde était souriant. Le type ne voulait pas se faire payer mais Jean Roch lui a remis un pourboire et nous sommes repartis tout heureux. Il nous est maintenant possible de communiquer ensemble, je peux faire des appels et je peux en recevoir. Nous décidons de demeurer sur place dans le Shopping Center où se trouve un magasin Lowe’s et à ma grande surprise, Lowe’s offre internet à ses clients. Le nombre de détaillants offrant le service WiFi continue d’augmenter ce qui est bien pour nous, et cela me permet d’envoyer mes carnets. Je prépare le souper, nous faisons la vaisselle et regardons la télé.

Samedi, 9 mars 2013.

Nous nous levons à 8h00, nous avons eu de la pluie durant la nuit, ce matin, il ne pleut pas mais le ciel est gris. Jean Roch décide de changer les deux batteries qui servent à démarrer le motorisé. Nous nous rendons dans un garage ``Interstate Battery`` et en un rien de temps les vieilles batteries sont échangées pour des neuves. Nous décidons d’aller faire le tour de la grande ``San Diego Bay``. Tout au fond de la baie, puisque l’eau est peu profonde et salée, ils en ont fait des salines. Il y a des montagnes de sel de mer, le sel supposément mieux pour la santé. Nous empruntons ensuite le bras de mer qui sépare l’océan pacifique de la baie de San Diego. Le long de ce bras de mer se retrouvent : U.S Naval Computer & Telecommunications Station, U.S. Naval Amphebious Base, plusieurs belles plages et enfin tout au bout le bras s’élargit pour devenir la ville de Coronado avec son superbe hôtel le Del Coronado Resort et le U.S. Naval Air Station Island. Nous empruntons le superbe ``Coronado Bridge`` qui est une attraction en soit et qui nous ramène du côté de la ville de San Diego. Nous longeons le bord de l’eau ``Harbor Drive`` toujours dans la Baie de San Diego mais du côté San Diego et nous croisons un secteur tout récent où se situent l’immense Centre des Conventions et le Seaport Village avec ses luxueux hôtels. San Diego a réaménagé un vieux secteur de son port intérieur en ce nouveau secteur pour en faire un endroit fort agréable pour les visiteurs. Ensuite, nous croisons le USS Midway, un porte avion que l’on peut visiter mais nous passons car nous en avons déjà visité quelques-uns. Un peu plus loin se trouve le terminus pour les bateaux de croisière où est amarré le Zaandam. Enfin, nous passons devant le Musée Maritime où est amarré le grand voilier ``Star of India``. Nous continuons notre visite vers la vieille ville de San Diego ``Old Town``, l’endroit est charmant, architecture très mexicaine, plein de boutiques et restaurants. Il y a un monde fou car depuis le début de l’après-midi, le soleil est de la partie, nous aimerions nous arrêter et marcher dans ses rues mais impossible de trouver un parking pour notre grosse bibitte. Nous roulons alors jusqu’au ``Balboa Park`` qui est le plus grand parc urbain et culturel des États-Unis avec ses multiples Musées, ses nombreux jardins et l’immense zoo de San Diego en plein centre du parc. Nous finissons par trouver un endroit pour stationner le véhicule. Jean Roch descend la moto et nous partons faire de l’exploration. Quand nous revenons au motorisé, c’est l’heure du souper que je prépare. Jean Roch fait la vaisselle et nous regardons la télé. Je me couche tôt car je commence à avoir mal à la gorge et je tousse. Je crois avoir attraper les bibittes de Jean Roch.

Dimanche, 10 mars 2013.

Levés à 8h45, il fait super beau, le ciel est bleu et sans nuage. À 9h30, il fait 62oF et il n’y a pas de vent, ce sera une journée parfaite. Nous nous sommes enregistrés à une excursion guidée en bus pour Tijuana, Mexico. Nous devons nous rendre dans le ``Hotel Circle, au Kings Inn`` pour 13h00 où le départ se fera pour l’excursion. Nous nous rendrons à cet endroit en moto et à la fin journée nous reviendrons au motorisé en moto car nous ne voulons pas déplacer notre véhicule. On nous ramasse à l’heure dite et nous faisons le tour des hôtels pour ramasser d’autres clients. Finalement, nous prenons la route de Tijuana à 14h15. À 15h00, nous sommes au Mexique et nous sommes à peine entrés que nous croisons l’immense Centre Culturel de Tijuana, le monument à Cuauhtemoc, le dernier chef Incas, ensuite une statue de Lincoln, le Jai Alai Fronton Palace et enfin, on nous dépose sur l’avenue de la Révolution avec ses boutiques ses restos, ses bars ses hôtels et tout au bout de la rue une immense arche qui est le Monument de l’Indépendance. Nous descendons et nous avons 2 heures pour explorer cette rue. Après s’être rendus au bout de la rue en 20 minutes, c’est l’endroit où il y a le plus d’action, il y a une scène où se produit des artistes locaux, beaucoup de petits kiosques de cossins et une série de restos mexicains. Nous nous attablons dans l’un d’eux et mangeons un gargantuesque repas avec un Margarita pour moi et 2 cervesas pour Jean Roch. Nous achetons un litre de vanille et un litre de Tequila à la pêche. À 17h00, nous remontons dans le bus pour notre retour aux États-Unis. C’est la frontière des États-Unis la plus occupée du pays. Le bus nous laisse à l’entrée des douanes et nous devons attendre 3 heures debout en ligne avant de ré-entrer aux États-Unis. Tout le monde du groupe est choqué du fait que nulle part sur la brochure ou des gens qui organisent cette excursion, on ne fait mention de cette attente interminable pour revenir aux États-Unis. Il est plus de 20h00 quand nous retrouvons notre bus et presque 22h00 quand nous revenons au motorisé. Cette excursion n’en valait pas le coût et encore moins la peine. Cette attente de 3 heures est inadmissible et le peu de plaisir que cette excursion pouvait nous apporter fut entièrement réduite à néant. Arrivés au motorisé, nous montons la moto sur le support à l’arrière du véhicule et partons aussitôt en direction du Camping World de San Marcos où nous avons rendez-vous demain matin à 8h30 afin de faire un changement d’huile. Nous y sommes en moins d’une heure mais en arrivant, nous trouvons la barrière du Camping World fermée. Par chance, il y a un Home Depot juste en face, nous nous installons donc sur leur stationnement pour la nuit. Nous nous couchons immédiatement et je prends des médicaments car mon mal de gorge s’intensifie et je tousse beaucoup.

Lundi, 11 mars 2013.

Nous nous levons à 7h30 et entrons dans la cour du Camping World à 8h00. Jean Roch se rend immédiatement au Service et leur fait part que nous aimerions faire installer le service de Dish Network Pay-as-you-Go. Nous passons la journée sur le site de Camping World. Le changement d’huile et le graissage a été assez rapidement exécuté. L’installation par le technicien du Dish Network fut beaucoup plus longue et ensuite nous avons dû activer le service ``Pay-as-you-Go`` nous même par téléphone ce qui fut encore plus long. Jean Roch en a fait un bout et moi j’ai terminé. Ce fut très laborieux. La température à 16h00 est de 72oF, le ciel est bleu, sans nuage et le soleil réchauffe nos vieux os. Vers 17h30, nous déménageons sur le stationnement du Home Depot où nous soupons et d’où j’envoie quelques carnets. Aussitôt après, nous prenons la route en direction du Zoo de San Diego où nous comptons passer la journée. À 20h00, nous sommes installés sur le stationnement du Zoo. Douches et au lit.

Mardi, 12 mars 2013.

Nous avons passé la journée au Zoo de San Diego. Une autre belle journée avec un ciel bleu sans nuage, une douce brise et une température autour de 70-72oF. Nous sommes entrés à 10h00 et en sommes ressortis à 18h00, c’est-à-dire à la fermeture. Nous sommes fatigués mais avons beaucoup aimé notre journée. Nous aimons toujours aller voir les animaux. On s’était fait dire que le Zoo de San Diego valait la peine d’être vu et effectivement, le Zoo est magnifique, superbement aménagé, beaucoup de verdure et évidemment tous les animaux. Jean Roch se repose avec les jambes élevées car nous avons passé beaucoup de temps à marcher et à faire du sur place afin d’observer et de photographier les animaux. Nous passons une deuxième nuit sur le parking du Zoo.

Mercredi, 13 mars 2013.

Levés vers 9h00, il fait encore super beau comme hier. Nous quittons San Diego, une très belle ville et partons en direction de Palm Springs. Plus nous approchons de Palm Springs plus il fait chaud. La température monte jusqu’à 90oF, c’est très chaud car il n’y pas de   brise. La ville de Palm Springs est située dans un désert, c’est la raison de la différence de température avec San Diego qui est situé sur la côte. Nous nous rendons d’abord à Indian Wells où se déroule le tournoi de tennis PARIBAS Open. Je me rends à la billetterie et je nous procure des billets pour la session en après-midi et la session en soirée de demain et la session en soirée de demain. Évidemment, il n’y avait pas de billet pour samedi et dimanche. Nous cherchons ensuite un camping dans les environs de Palm Springs mais sans succès. Nous téléphonons dans tous les campings des environs et ils sont tous complets. Finalement, nous trouvons un Lowes où nous passerons la nuit en espérant que la température baissera comme ça se passe habituellement dans un désert. Nous soupons, Jean Roch fait la vaisselle pendant que je rédige mon carnet. Aux nouvelles à la télé, on nous présente notre nouveau pape, Pape François, un sud-américain, et juste cela, est une nouveauté. Je dois dire qu’il semble très sympathique et espérons qu’il saura moderniser la religion catholique. Il est presque 23h00 et la température est 78oF, c’est beaucoup mieux mais encore chaud pour le dodo.

Jeudi, 14 mars 2013.

Nous nous rendons en moto au tennis et passons la journée et la soirée au stade. L’après-midi sous un soleil ardent et une température de 34oC (94oF). J’ai eu de la difficulté avec cette chaleur, je suis devenue toute étourdie. J’ai pensé que je n’avais pas suffisamment mangé, j’ai mangé sans avoir faim (la chaleur coupe la faim) et j’étais toujours étourdie. Jean Roch m’ordonne de boire beaucoup plus. Je bois et bois encore et miracle, les étourdissements sont partis. J’étais tout simplement déshydratée. Je croyais avoir bu beaucoup d’eau mais non, ce n’étais pas suffisant. Les matchs de l’après-midi ne furent pas très bons car Stosur s’est retirée du jeu à cause d’une blessure. Alors, nous avons eu un double de femmes gagné par deux russes. Ensuite, nous avons un match entre Berdich et Henderson et c’est Berdich qui l’emporte. En soirée, la température est plus acceptable et pas de soleil. Nous avons d’abord le match si attendu entre Fédérer et Nadal, et Nadal l’emporte avec facilité car Fédérer n’est pas en forme, il a mal au dos. Alors le match est un peu décevant mais nous avons quand même vu sur le court deux des grands favoris. En deuxième, nous avons vu les deux frères Bryan en double contre un Mexicain, Gonzales et un américain, Couts, les Bryan l’emporte à la toute fin mais avec difficulté. Ce fut un très bon match. Ce match remplaçait un match entre Azaranka et Wozniacki, à cause de l’abandon d’Azaranka (no 1 au monde) à cause d’une blessure, elle aussi. Nous aurions aimé voir Azaranka, alors une autre déception. Nous retournons en moto au motorisé que nous avons laissé chez Lowes avec leur permission. Nous y passerons une deuxième nuit. C’est encore un chaud quand nous allons au lit mais nous sommes tellement fatigués que le sommeil vient vite.

Vendredi, 15 mars 2013.

Nous avons passé une bonne nuit, j’ai dormi 10 heures en ligne. La journée s’annonce comme hier très chaude, on se fait dire que la température est anormalement élevée pour un mois de mars. D’ailleurs, on annonce une baisse des températures pour la semaine prochaine. Nous regardons à la télé une quart de finale entre Djocovic et Tsonga et c’est Djocovic qui l’emporte avec assez de facilité. En milieu d’après-midi, il fait 104oF, nous partons la génératrice et les trois unités d’air climatisé et la température baisse à 92oF et déjà, ça fait du bien. Ensuite, Murray et Del Potro se dispute une autre quart de finale et celle-ci est beaucoup plus enlevante. C’est Del Potro qui l’emporte. Nous quittons ensuite pour le stade en moto, il y a deux demi-finales femmes ce soir. Le premier match, c’est la danoise Caroline Wozniaki contre l’allemande Angelika Kerber. C’est un match assez serré et Caroline finit par l’emporter.  Le deuxième match c’est la russe Maria Sharapova (ma préférée) contre la russe Maria Kirilenko et c’est Maria Sharapova qui l’emporte. Cette soirée fut la meilleure session, nous avons eu deux excellents matchs. Nous revenons au motorisé en moto, une randonnée fort agréable. Ce soir à 24h15, il fait 80oF avec une bonne brise qui rafraichit le motorisé. Nous allons sûrement passer une bonne nuit.

Samedi, 16 mars 2013.

Nous faisons la grasse matinée et nous quittons le parking du Lowes de nous rendre au Stade de Tennis d’Indian Wells en moto. Nous allons d’abord faire des courses chez Wal Mart, ensuite nous allons faire le plein de diesel et enfin nous nous arrêtons dans un ``Lave camion et motorisé`` où Jean Roch fait laver l’arrière du motorisé qui est couvert d’huile ce qui est arrivé après le changement d’huile chez Camping World. Le mécanicien n’a pas refermé correctement le bouchon et nous avons perdu plus de 12 pintes d’huile. Jean Roch est dans l’obligation de remplacer cette huile perdue et c’est sans compter le dégât d’huile. Jean Roch a dû nettoyer le plus gros de l’huile sur le moteur car il avait de la difficulté à remettre l’huile dans le moteur sans se couvrir d’huile. Quel gâchis ! Le motorisé tout propre, après ce nettoyage, nous nous rendons au ``Palm Springs Aerial Tramway``. La particularité de ce tram est que tout le long de l’ascension le tramway fait 2 rotations de 360o, ce qui donne à tous les passagers une excellente vue de tous les angles. Le tram nous monte à 8,516 pieds d’élévation et la station de la vallée est à 2,643 pieds d’élévation. Le tram met 10 minutes à parcourir ces 6,000 pieds. La station de la montagne offre des terrasses d’observation, un théâtre où est présenté un film sur l’histoire et la construction, sur les plantes et les animaux que l’on retrouve en montagne. Il y a également un café, un resto et une grande salle de réceptions, une boutique de cadeaux et finalement le haut de la montagne a été aménagée pour le ski de fond et la glissade en hiver, et des sentiers pour la marche en montagne en été. Les vues sont grandioses et prenantes. Après cette belle excursion, nous prenons la route en direction de Salton Sea. Nous nous arrêtons en bordure du lac dans un ``State Park``. Ce lac est la plus grande étendue d’eau salée en Californie. La surface de l’eau est à 226 pieds sous le niveau de la mer. Jean Roch fait la vidange des eaux et le plein d’eau propre. Nous regardons à la télé, la première demi-finale des hommes où s’affrontent Nadal et Berdich, excellent match et c’est Raphael Nadal qui l’emporte et passe en finale. Novac Djocovic et Juan Martin Del Potro s’affrontent dans la deuxième demi-finale. À ma grande surprise, c’est Del Potro qui l’emporte et passe en finale demain contre Nadal. Ce fut un véritable marathon, un excellent match plein de rebondissements. Demain, Nadal aura comme adversaire en Del Potro, un homme fatigué. Dodo.

Dimanche, 17 mars 2013.

Nous avons passé une bonne nuit mais plutôt courte car nous nous sommes couchés tard hier soir. Nous reprenons la route et faisons le tour du lac, Salton Sea qui nous fait voir principalement beaucoup de champs de culture et tous ces champs sont irrigués artificiellement. Il y a un peu de tout, des carottes, des oranges, des vignes, des patates, des choux et autres produits de la même famille. Il nous semble que c’est une façon très couteuse de faire de la culture car ça prend une quantité astronomique d’eau, (il ne pleut pas ici, nous sommes dans un désert) et comme l’eau devient une denrée de plus en plus rare, cette culture artificielle est appelée à disparaître. À 16h30, nous nous installons juste avant l’entrée du ``Joshua Tree National Park`` dans un champ avec plusieurs autres VR. Les places de parking dans les campings du parc sont limitées et nous pensons qu’ils sont probablement pleins. Nous sommes habitués à faire du ``Boondocking` qui veut dire passer la nuit sans être dans un camping et sans être branchés, autrement dit, du camping sauvage. Nous sommes autonomes avec notre machine et nous avons besoin des services d’un camping qu’à tous les 10 jours environ pour faire la vidange des eaux et le plein d’eau fraîche. Nous avons une génératrice de 9kw et pouvons faire fonctionner les trois unités d’air climatisée ou 6 chaufferettes fait froid. Nous faisons de l’eau chaude avec le propane pour la vaisselle et les douches. J’ai un poêle avec trois brûleurs, au propane, un four micro-onde et un BBQ. Nous sommes en attente des deux matchs de finale au tennis d’Indian Wells, soit les femmes en premier et ensuite les hommes que nous regarderons à la télé. À 17h30, arrivent sur le terrain les deux finalistes, la Russe Maria Sharapova et la Danoise Caroline Wozniaki, deux très belles femmes. C’est la grande Russe, Maria qui l’emporte avec facilité. Comme dit Jean Roch, la belle Caroline a des croutes à manger avant d’arriver au niveau de Sharapova. Nous soupons entre les deux matchs et avant même que nous ayons complété notre repas, les deux hommes s’amènent sur le terrain, Raphael Nadal et Juan Martin Del Potro. C'est Raphael qui remporte le championnat.

Lundi, 18 mars 2013.

Nous faisons la grasse matinée, la nuit était si calme juste à l’entrée du ``Joshua Tree National Park`` que nous avons dormis tard.  Alors, nous faisons notre entrée dans le parc vers 11h30 et nous ne savons pas trop à quoi s’attendre. À notre grande surprise, c’est l’endroit où deux déserts se rencontrent le désert de Mojave et le désert du Colorado qui font partis du très grand désert de Sonora qui lui descend jusqu’au Mexique et dans le bas de la péninsule de Bahia California. Nous faisons une multitude d’arrêts afin de photographier les plantes (cactus) et le fameux Joshua Tree. Nous faisons également beaucoup de photos de toutes les étranges formations de roches. Nous n’étions pas certains si nous devions passer dans le parc et nous sommes très heureux de notre décision, car les paysages sont très différents. À la sortie du parc, nous nous dirigeons vers le Centre de Ski Big Bear et nous y sommes vers 18h00. Nous sommes à un peu plus de 7,000 pieds d’altitude ce qui apporte une bonne différence de température. Ce soir à 22h00, il fait 64oF dehors et à l’intérieur du motorisé. Nous sommes installés sur le stationnement d’un petit centre d’achat et espérons ne pas être dérangé de la nuit. Je prépare le souper, nous faisons la vaisselle et jouons au Bridge.

Mardi, 19 mars 2013.

Nous quittons notre emplacement où nous avons passé une nuit très calme. Nous nous dirigeons vers Snow Summit, la station jumelle de Bear Mountain, d’ailleurs les deux centres appartiennent au même propriétaire. Rendus sur place, il est facile de constater que les conditions de ski semblent excellentes surtout le matin. Nous entrons à la boutique de location d’équipement de ski et nous demandons s’il est possible d’acheter de l’équipement de ski usagé. Le préposé nous dit qu’habituellement l’équipement de location devient en vente seulement en septembre mais il va voir ce qu’il peut faire. Il revient et nous offre la possibilité de nous vendre deux équipements (bottes, ski, harnais et battons) pour 300.00$ cash. Nous acceptons. Nous essayons des bottes (Nordica), ensuite c’est le choix de la bonne longueur de skis (Rossignols pour moi et K2 pour Jean Roch) des skis paraboliques bien évidemment et enfin deux paires de battons. Les skis sont affilés et cirés et sont ajusté sur nos bottes selon notre grandeur et poids. Et nous voilà équipés pour faire du ski dans l’Ouest Américain. Jean Roch fait du remaniement dans le sous-sol afin de remiser les skis et les bottes. Pour ce qui est des vêtements de ski, l’été dernier, lors de notre départ de l’Ontario vers l’Ouest Canadian, nous avons mis dans le motorisé, tout ce dont nous avons besoin. Alors, demain commence la visite des Centres de Ski de la Californie. Ensuite, nous arrêtons chez Vonn’s pour faire des provisions et enfin, nous nous dirigeons vers un terrain de camping Serrano où nous passerons quelques jours, le temps de faire du ski. Nous sommes à 4 milles des deux stations de ski, ce qui est parfait pour nous. Jean Roch branche l’électricité, l’aqueduc et les égouts. Moi, je commence la lessive. Je prépare le souper, nous faisons la vaisselle et nous préparons nos vêtements de ski pour demain. Nous nous couchons tôt car nous devons nous lever à 7h00, si nous voulons être sur les pistes à 8h30.

Mercredi, 20 mars 2013.

Nous sommes debout à 7h00 et nous quittons le camping à 8h00 pour nous rendre au centre de ski ``Snow Summit`` et nous y sommes à 8h10. On nous fait stationner dans un des espaces réservé aux autobus, comme hier. Jean Roch sort nos équipements de ski et il va acheter nos billets de remonte pente. Les prix sont très raisonnables :   49.00$US pour la journée, pour les ainés de plus de 62 ans et si nous cessons de skier avant 13h00, on nous remet un crédit de 12.00$US sur notre prochaine journée de ski. C’est un bon deal pour nous car nous savons très bien qu’après 3 heures de ski, nous en avons assez. La température est de 2oC ce matin et on nous annonce 10oC pour cette après-midi. Les remontées mécaniques n’ouvrent qu’à 9h00 alors nous commençons à skier à 9h00. La surface des pentes est de la neige granuleuse, molle et bien damée. Ce sont des conditions de printemps bien évidemment. Ça demande de notre part un peu plus de travail. À 10h45, je veux m’arrêter car mes quadriceps me font mal. Nous arrêtons 20 minutes et repartons. J’ai de la difficulté à faire une autre descente. Je dois mentionner que nous skions à plus de 8,000 pieds, que la dénivellation verticale est de 1600 pieds donc chaque descente est très longue comme à Tremblant ou Ste Anne. J’ai également un peu de difficulté avec ma respiration quand je me retrouve en hauteur. De plus il n’y a pas d’attente et les remontées sont rapides, donc c’est du ski intense pour moi. Je m’arrête définitivement pour la journée, je retourne au guichet avec mon billet de journée et me fait remettre un crédit de 12.00$ applicable sur une prochaine journée de ski, valable jusqu’en mars 2014. Jean Roch fait deux descentes de plus et arrive au guichet avant 13h00 pour se faire donner son crédit de 12.00$. La montagne offre le service WIFI, alors j’en profite pour envoyer quelques journées de carnets. Ensuite, nous allons nous attabler à une table sur un des patios, Jean Roch prend une bière et nous profitons de la belle température. Nous revenons au motorisé et repartons en direction du terrain de camping. Je fais encore de la lessive, je prépare le souper et Jean Roch fait la vaisselle. J’ai un peu de couture à faire, un bord de pantalon et mes gants de ski à réparer.  Un peu de lecture au lit et dodo.

Jeudi, 21 mars 2013.

Première journée du printemps ! Joyeux printemps à tous même si le printemps tarde à venir pour certain, le calendrier indique que c’est le printemps et les beaux jours sont devant nous. Ici, c’est le printemps, nous sommes toujours en montagne, les nuits sont froides, la nuit dernière fut sous le point de congélation et quand nous sommes arrivés sur les pentes à 9h00, le tapis de velours s’était changé en glace. Après notre première descente quelque peu ardue pour moi, nous nous sommes assis au soleil et avons attendu jusqu’à 10h15 avant de remonter. Cette fois le soleil avait ramolli les surfaces des pentes et ce ne fut que du bonheur. À midi, je me suis arrêtée car mes quadriceps n’en pouvaient plus, comme hier. Je n’ai pas fait suffisamment de marches depuis un bon bout de temps et ça parait sur les pentes. Jean Roch fait quelques descentes de plus que moi et cesse également. En arrivant au motorisé, Jean Roch ouvre l’antenne satellite et le téléviseur et nous regardons un match de tennis entre John McEnroe et Matt Willander et c’est McEnroe qui l’emporte. Ensuite nous avons un autre match entre John McEnroe et Jim Courier (des vieux pros).  Cette fois c’est Jim Courier qui l’emporte.  Les matchs sont fort intéressants. McEnroe n’a pas changé, il chiale encore après les arbitres mais il sait encore jouer au tennis. Nous retournons ensuite au camping, Jean Roch en profite puisqu’il fait beau pour laver le motorisé et la moto. Moi, je fais encore un peu de lessive, du repassage, je passe l’aspirateur, je nettoie la salle de bain et lave le plancher. Nous prenons nos douches et ça nous ravigote. Je prépare le souper, nous mangeons, faisons la vaisselle et regardons du tennis à la télé.

Vendredi, 22 mars 2013.

Nous quittons le camping à 9h00 après avoir fait le plein d’eau fraîche et la vidange des eaux sales. Nous avons passé 3 nuits ici car nous sommes en montagne à 7,000 pieds d’altitude et les nuits   sous le point de congélation donc en étant branchés, nous pouvions maintenir une température confortable à l’intérieur du motorisé avec l’aide de deux petites chaufferettes. Nous retournons à Snow Summit pour faire du ski, ce sera notre dernière journée (plutôt 3 heures) de ski. Nous commençons à skier à 10h00, car c’est à cette heure que les surfaces des pentes commencent à ramollir après avoir été exposées au soleil. J’arrête à 12h30, mes quadriceps sont en feu, c’est bien dommage car il fait tellement beau et les conditions sont excellentes. Jean Roch continue seul, jusqu’à 14h00. Après avoir remisé nos effets de ski, nous nous mettons en route vers Las Vegas. En chemin, nous nous arrêtons dans un Centre d’Information pour prendre de la documentation sur d’autres centres de ski pour les semaines à venir. La semaine prochaine est semaine de relâche pour les étudiants et on s’est fait dire qu’il y aurait beaucoup de jeunes sur les pentes, nous avons donc décidé d’aller passer cette semaine à Las Vegas. Nous sommes à 2 heures et demie de Vegas si tout bien. La route (15) que nous empruntons est très achalandée, c’est vendredi soir, et nous ne sommes pas les seuls à avoir eu cette idée. Nous arrivons à la frontière du Nevada à 19h00, nous avons mis une heure de plus à s’y rendre à cause de la circulation dense. Ici, à la frontière c’est comme un mini Las Vegas, le complexe se nomme Primm, on y retrouve au moins 3 casinos, des hôtels, des restaurants et beaucoup de boutiques. Nous nous installons sur un des grands stationnements non loin du Las Vegas Welcome Center. Je prépare le souper, Jean Roch lève l’antenne et nous regardons quelques matchs du Sony Open à Miami qui vient de débuter. Nous faisons la vaisselle et encore du tennis. Djokovic l’emporte sur Rosol (inconnu) et Del Potro se fait battre par Kamke, un allemand.

Samedi, 23 mars 2013.

J’ai passé une très mauvaise nuit. À 2h00, je me fais réveiller brutalement par des douleurs aigues et violentes à l’abdomen et au dos, j’ai également des nausées. Après 1 heure de cette torture et avec l’aide d’eau chaude, le tout se calme et je me recouche. À peine me suis-je allongée 10 minutes que ça recommence et je subis une deuxième session de ces malaises. À nouveau, Jean Roch me fait bouillir de l’eau, je bois une deuxième tasse d’eau chaude et 45 minutes plus tard, le tout se calme et je peux enfin me recoucher et je dors à poings fermés le reste de la nuit. Nous nous levons à 9h30 et ce matin je me sens bien. Après le petit-déjeuner, nous allons au Las Vegas Welcome Center. N’étant pas des joueurs, nous venons à Vegas pour les spectacles et également l’atmosphère qui y règne. Alors, nous amassons toutes les brochures et revues sur les spectacles et on nous informe sur les guichets TIX4TONIGHT où nous pouvons nous procurer des billets à prix réduit mis en vente tous les matins à compter de 9h00. Nous retournons au motorisé et nous faisons une liste des spectacles que nous aimerions voir. Jean Roch téléphone au TIX4TONIGHT et nous pouvons nous procurer des billets pour le spectacle ``Absinthe`` présenté au Caesars Palace sous une tente car c’est un spectacle exotique de burlesque, de vaudeville et de numéros de cirque. Nous nous rendons au Town Square où se trouve un bureau de TIX4TONIGHT ou nous obtenons 30% de réduction sur des billets de 115.00$ que nous payons 75.00$ (150.00$) pour ce soir à 20h00. Je nous procure en même temps des billets pour David Copperfield, le magicien pour 16h00 dimanche présenté au MGM Grand (59.00x2=118.00$). Nous décidons de demeurer sur place sur le grand stationnement du Town Square pour y passer la nuit. Nous soupons tôt et partons en moto pour notre premier spectacle ``Absinthe`` sous la tente. Nous avons beaucoup aimé le spectacle et c’est toujours aussi grouillant de monde sur la ``Strip`` malgré la soirée très très fraîche. Nous avons eu de très bons numéros de cirque et d’acrobatie. Nous revenons au motorisé en moto, c’est plutôt froid, par chance que nous n’avons que 5 miles à faire. En arrivant, nous regardons un match de tennis Tsonga qui l’emporte de justesse sur Troïcky.

Dimanche, 24 mars 2013.

Nous faisons la grasse matinée et après le petit-déjeuner, nous regardons un match de tennis. C’est Maria Sharapova qui affronte Elena Vesnina, une des joueuses que nous avons vu jouer en double avec Macarova qui d’ailleurs ont remporté le championnat du double féminin à Indian Wells. Sharapova l’emporte avec assez de facilité. Nous partons ensuite vers le comptoir de TIX4TONIGHT et nous nous procurons des billets pour ce soir, pour Zumanity un spectacle sensuel du Cirque du Soleil et monté par une équipe du Québec dont Dominic Champagne qui a conçu le spectacle et René Richard Cyr qui l’a dirigé. Le spectacle est présenté au New York, New York depuis l’an 2000 au théâtre Zumanity. Nous nous procurons également des billets pour demain soir, pour la comédie musicale Menopause présenté au Luxor. Enfin, nous achetons des billets pour ce soir, pour le buffet du Monte Carlo. Vers 15h30, nous allons au spectacle de l’illusionniste David Copperfield au MGM Grand. J’aime bien le spectacle mais Jean Roch est moins impressionné par ses illusions que moi. Je suis une meilleure spectatrice, j’aime bien me laisser impressionner. Ensuite, nous allons souper au grand buffet du Monte Carlo. Évidemment, le Monte Carlo est un spectacle en lui-même avec son décor grandiose, ses magnifiques fontaines, ses immenses statues, ses lustres en cristal, etc. Le buffet est très varié et même si je tente d’être raisonnable, je mange trop (crevettes, pates de crabe, sushi, rôti de bœuf, haricots verts et un dessert), Jean Roch, à peu près comme moi mais au lieu du rôti, il mange des côtes levées et de la crème glacée. Nous allons ensuite au spectacle de Zumanité qui est le meilleur spectacle à date. Après le spectacle, nous enfourchons la moto et nous nous rendons dans le vieux Las Vegas pour assister au spectacle en plein air du Freemont Street Experience. Le spectacle est présenté sur le plus large écran Del au monde et un des plus gros system audio de 550,000 watts. C’est à voir, nous c’est la deuxième fois que nous y assistons. Nous retournons au motorisé et allons au lit rapidement car nous avons eu une journée bien remplie.

Lundi, 25 mars 2013.

Après le petit-déjeuner et les douches, nous regardons un match de tennis entre Serena Williams et Dominika Cibulkova et c’est Williams qui l’emporte mais avec beaucoup d’opposition au premier set. Ensuite, nous avons un deuxième match entre Sloane Stephens et Angnieszka Radwanska et c’est la petite Polonaise qui l’emporte. Nous assistons à a fin du match entre Andy Murray et Grigor Dimitrov et c’est Murray qui gagne le match. Arrivent ensuite sur le court, Jo-Wilfried Tsonga et Jarkko Nieminen et Tsonga gagne en 2 manches. On nous montre ensuite, Thomas Berdych contre Alejandro Falla un Colombien et c’est le Check qui l’emporte difficilement. Maintenant, un autre match entre John Isner, l’Américain et Marin Cilic, le Croatien et c’est Cilic qui l’emporte. Notre Canadien, Milos Raonic est dans l’obligation d’abandonner car il est malade (fièvre et mal de gorge). Nous enfourchons la moto vers 18h00 afin de nous rendre au Luxor où le spectacle ``Menopause the Musical``. Nous devons aller chercher nos billets une heure avant le spectacle, c’est-à-dire avant 19h00. J’ai beaucoup aimé le spectacle, les chansons étaient sur des airs connus desquels on avait changé les paroles. C’était aussi très drôle. Jean Roch a aimé mais moins que moi. Ce sont évidemment les femmes qui comprennent toutes les situations concernant la ménopause et les changements qui viennent avec. Après le spectacle, nous nous promenons dans l’hôtel casino voisin, le Mandalay Bay, un autre très bel endroit et très grand casino. Nous prenons place devant un orchestre rock et prenons une consommation tout en les écoutant. Nous nous levons une seule fois pour aller danser, c’est un peu trop essoufflant cette musique de rock-and-roll. Nous vieillissons. Nous revenons au motorisé, il est plus de minuit.

Mardi, 26 mars 2013.

Nous nous levons vers 9h00, après le petit-déjeuner, Jean Roch se rend chez TIX4TONIGHT et achète des billets pour les spectacles de Legend in Concert à 16h00 au Flamingo et pour Zarkana (Cirque du Soleil) à 19h00, à l’Aria. À son retour, nous allons chez Staples afin d’utiliser leur WIFI ce qui me permet d’envoyer mes carnets, de payer des comptes et d’aller faire un petit tour sur Facebook. Vers 14h00, nous nous rendons au Flamingo pour ramasser nos billets de Legend in Concert et ensuite, nous nous rendons ensuite au Aria pour ramasser nos billets de Zarkana. À 15h45, nous sommes assis et attendons le début du spectacle. Le premier à venir chanter est Rod Stuart, suivi de Britney Spears, ensuite Lady Gaga, ensuite Michael Jackson et le dernier Elvis. Évidemment, ce sont des gens qui personnifient ces légendes, le meilleur était Rod Stuart et le moins bon était malheureusement Elvis. Michael Jackson était aussi très bon mais un peu plus gros que le vrai. Nous avons beaucoup aimé car les gens rendaient bien les chansons et bougeaient comme leur personnage. En sortant, nous avions faim et nous avons été obligés de manger rapidement car nous avions très peu de temps avant notre prochain spectacle. Enfin, à 18h50 nous sommes assis et attendons le lever du rideau. Zarkana est définitivement le meilleur spectacle que nous ayons vu à date et c’est aussi le meilleur Cirque du Soleil suivi de près de O. J’ai vu plusieurs spectacles du Cirque du Soleil et je recommande à tout le monde de mettre ce spectacle sur votre liste si vous avez la chance de le voir, NE MANQUER PAS ZARKANA. Les décors sont éblouissants, le chant est superbe, les acrobates époustouflants et même les bouffons sont très drôles. Après le spectacle, Nous nous rendons au Caesars Palace afin de nous procurer des billets pour Shania Twain (demain à 19h30) qui présente son spectacle au Colosseum, là même où Céline donne ses spectacles. Enfin, pour terminer la soirée, nous entrons chez Margaritaville, un des bars de Jimmy Buffetts pour prendre quelques consommations. Il y a un monde fou dans tous les bars du Strip, il faut jouer d’astuce pour se trouver deux chaises. Enfin, nous enfourchons notre moto et revenons au motorisé un peu avant minuit. Nous avons passé une excellente journée.

Mercredi, 27 mars 2013.

Nous faisons la grasse matinée et après le petit-déjeuner, nous allons au TIX4TONIGHT afin de nous procurer des billets pour demain soir. Il n’y a rien de disponible pour le moment des spectacles qui nous intéressent. Nous allons faire des provisions et revenons au motorisé et désirons regarder un peu de tennis. Jean Roch allume le téléviseur et il n’arrive pas à avoir une image. Il téléphone chez DISH Network et on lui dit qu’il y a une balance sur le compte et que la carte Visa n’accepte pas le payement. Jean Roch lui dit que le premier payement est passé sans problème, qu’il utilise la carte tous les jours et qu’il n’a aucun problème. Le préposé vérifie notre compte et nous dit que le payement est maintenant passé et que le compte est à zéro. Jean Roch et le préposé tente de faire redémarrer la télé sans succès. Le type lui dit qu’il va nous envoyer un nouveau receveur, Jean Roch lui explique que nous sommes dans un VR, que nous n’avons pas d’adresse où il peut nous envoyer un nouveau receveur. Jean Roch demande à parler à leur division de techniciens pour VR et pendant que Jean Roch est en attente, tout à coup, nous avons une image. C’est un miracle. Le technicien arrive en ligne et Jean Roch lui explique nos difficultés mais le technicien n’a pas de réponses. L’électronique et ses mystères. Un jour, Bill Gates disait au président de GM (voitures) que GM n’utilisait pas suffisamment d’ordinateurs dans ses voitures, le président de GM de lui répondre : ``Si nous avions plus d’ordinateurs dans nos voitures, les voitures seraient arrêtées à toutes les 20 minutes sur le bord de la route et nos clients n’apprécieraient pas. Nous désirons avoir des clients satisfaits``. Nous regardons un match entre Agassi et Chang et c’est Agassi qui l’emporte. Nous regardons un second match entre les deux sœurs Williams dans un match disputé au US Open de 2008. C’est Serena qui l’emporte dont les deux manches sont allées en bris d’égalité. Venus avait l’avance dans les deux bris d’égalité et les deux fois Serena a fini par les gagner. Ce match fut très serré jusqu’à la fin. Maintenant, nous retournons en Floride, au Sony Open et nous visionnons un match de quart de finale des femmes entre Jelena Jankovic et Roberta Vinci. La température durant la journée est stable, il fait beau depuis que nous sommes à Vegas, le soleil est toujours au rendez-vous, quelques fois un peu voilé, le mercure oscille entre 74o et 78o F, il y a toujours une bonne brise. En soirée, puisque nous sommes dans un désert, le mercure baisse d’environ 6 à 8 degrés, ce qui est parfait pour dormir.    Je prépare le souper, nous faisons la vaisselle et nous partons en moto vers le Caesars Palace car nous avons des billets pour Shania Twain qui présente son spectacle au Colosseum. Le spectacle est à grand déploiement, elle arrive dans les airs sur une moto et doucement on la descend doucement sur scène. Plus tard, elle arrive sur scène sur un cheval noir et à une autre reprise sur un cheval blanc. Il est évident qu’elle aime les chevaux. Elle change de costume très très souvent, elle est très élégante même quand elle arrive en jean avec un chemisier rose avec plein de brillants et des bottes roses avec des brillants comme son chemisier. Il y a beaucoup d’effets spéciaux, ses chansons sont toutes très bonnes et elle nous parle beaucoup entre ses chansons. Elle descend même à deux reprises parmi les spectateurs pour donner des poignées de main, elle fait chanter des gens et donne mêmes des accolades. Elle est très bonne sur scène, très sympathique et très chaleureuse. Jean Roch me dit que Shania est une canadienne de Sudbury. D’ailleurs elle parle à plusieurs reprises du Canada. En somme, nous sommes enchantés de notre soirée. Nous revenons au motorisé vers 10h30.

Jeudi, 28 mars 2013.

Après le petit-déjeuner, les douches et un peu de tennis, nous enfourchons notre moto et nous nous dirigeons directement au Mirage où a lieu le spectacle The Beatles ``Love`` du Cirque du Soleil basé sur la musique des Beatles. Nous allons chercher nos billets que Jean Roch a réservés ce matin par téléphone. Nous nous allons marcher dans les Boutiques du Forum et nous nous rendons assister à l’Histoire d’Atlantis avec ses statues qui bougent. Nous allons ensuite dans le magasin Apple car Jean Roch désire poser quelques questions au sujet de son iphone. Il obtient un rendez-vous avec un technicien pour 18h10. Le technicien règle son problème en 10 secondes. Nous allons ensuite manger dans un resto ``The Cheesecake Factory`` et non, nous n’avons pas mangé de gâteau au fromage, je n’ai fait que des photos des gâteaux et je crois avoir pris du poids juste à les regarder. Le spectacle étant seulement à 21h30, nous avons encore du temps devant nous pour flâner dans cet environnement enchanteur, tant de beauté. Finalement, nous nous rendons au Théâtre Love et prenons nos places, nous n’avons pas été capable d’avoir deux places ensemble, donc nous serons séparés pour 90 minutes. Nous avons de bonnes places, nos sièges sont assez élevés dans les gradins mais plus on haut, plus c’est dispendieux car le spectacle est très aérien et les gens du bas ont le coup cassé. Le spectacle est très visuel avec un grand nombre de costumes des années 60 et tout le spectacle tourne autour de la musique des Beatles. La fin est émouvante car le spectacle se termine sur la chanson ``All you Need is Love`` et avec un vidéo des Beatles projeté sur quatre rideaux géants et des rubans et papillotes qui tombent du ciel. Nous avons beaucoup aimé le spectacle mais Zarkana demeure notre favori. Nous retournons au motorisé et regardons un match entre Maria Sharapova et Jelena Jankovic, c’est une demi-finale au Sony Open de Floride. Maria remporte le match avec facilité, 6-1, 6-2. Dodo.

Vendredi, 29 mars 2013.

Jean Roch me lève à 9h15 afin de regarder les demi-finales des hommes mais c’est pour constater que ce n’est qu’à 12h00. Nous déjeunons et nous faisons la sieste en attendant car nous sommes fatigués. Nous avons des billets pour ce soir à 21h30 pour le spectacle ``Le Rêve`` au Wynn. Nous n’avons jamais visité cet hôtel alors ce sera une première pour nous dans cet endroit. Nous nous sommes fait dire que c’était très beau. C’est un des derniers hôtels à avoir été construit à Las Vegas. Hier soir, le spectacle avait lieu au Mirage où nous sommes venus lors du mariage de Michelle et nous avons constaté que l’hôtel a été rénové.  Ces hôtels sont tous, très magnifiques mais à date mes préférés demeurent le Caesars Palace et le Bellagio. Le Caesars à cause de son architecture et le Bellagio à cause de son charme. Nous regardons les deux matchs de demi-finales des hommes, David Ferrer l’emporte sur Thomas Haas et Andy Murray l’emporte sur Richard Gasquet. Nous aurons donc une finale dimanche entre Ferrer et Murray. Je prépare le souper, nous faisons la vaisselle et nous partons immédiatement après en direction de l’hôtel Wynn pour notre spectacle. L’hôtel est beau et luxueux mais je m’attendais à mieux, il y a plusieurs hôtels tellement plus beaux. Le spectacle était très bon, un peu comme le spectacle de Cirque du Soleil ``O``. Le spectacle se déroule dans l’eau, dans les airs, la scène est une piscine qui apparaît et disparaît, le plan d’eau se transforme en fontaines, les jeux de lumières et les effets spéciaux sont nombreux et enfin le spectacle est très visuel. Nous l’avons beaucoup aimé, ``Zarkana`` demeure notre numéro 1, suivit des ``Beatles Love`` et ``Rêve`` devient notre numéro trois. Nous revenons au motorisé et dodo.

Samedi, 30 mars 2013.

Nous quittons le stationnement du Town Square de Las Vegas où nous sommes installés depuis samedi dernier. Nous avons passé la semaine ici et avec l’aide de notre génératrice, nous avons chargé les batteries à quelques reprises. C’était très pratique car nous étions à 2 milles du début de la Strip. Nous partions en moto en direction de l’hôtel où avait lieu notre spectacle, nous garions la moto au self-parking de l’hôtel et revenions au motorisé en fin de soirée. En résumé, voici les spectacles que nous avons vus : Absinthe, Zumanity (Cirque du Soleil), David Copperfield, Freemont Street Experience, Menopause The Musical, Legend in Concert, Zarkana (Cirque du Soleil), Shania Twain, The Beatles``Love`` (Cirque du Soleil), Le Rêve. Nous avons beaucoup aimé notre semaine et pensons revenir à l’automne car Le Cirque du Soleil est à préparer un spectacle sur le Roi du Pop, Michael Jackson et nous aimerions le voir ainsi que plusieurs autres spectacles. Nous roulons jusqu’au Centre pour Visiteurs du ``Red Rock Canyon`` où nous décidons d’en faire le tour en moto et de laisser le VR au parking. C’est un trajet de 13 milles avec quelques arrêts pour faire des photos ou faire des randonnées pédestres ou encore de l’escalade en montagne. Après avoir pris une bouchée nous reprenons la route en direction de la frontière californienne, plus précisément Death Valley National Park. Nous nous arrêtons à Zabriskie Point où nous pensons passer la nuit et en se stationnant Jean Roch recule dans une voiture qu’il n’a pas vu dans ses miroirs et ni dans sa caméra de recul. Dans sa malchance, il est chanceux car il n’y a pas trop de dommage. Les propriétaires de la voiture, une Hyundai, sont partis faire des photos et nous les attendons. À leur retour, Jean Roch s’entend avec eux pour leur donner 900.00$US comptant mais nous n’avons pas cette somme et nous sommes en plein Parc National avec très peu de services. La ville la plus proche est à plus de 70 milles d’ici. Tout à coup, la dame pense avoir vu un Hôtel non loin d’ici, alors nous montons dans la voiture du type et nous nous rendons à l’hôtel, il n’y a pas de guichet automatique mais le type de l’hôtel lui indique où il s’en trouve un. Jean Roch lui donne son 900.00$ et l’affaire est réglée. On nous ramène au motorisé. Il est plus de 20h00 et j’ai faim, je prépare le souper. Nous faisons la vaisselle, un peu de lecture au lit et dodo.

 

Dimanche, 31 mars 2013.

Joyeuse Pâques à tous et c’est ainsi que se termine le mois de mars. Nous avons passé une très bonne nuit dans la ``Death Valley`` sur le parking du Zabrinskie Viewpoint et ce matin, Jean Roch monte au Zabrinskie Viewpoint pendant que je prends ma douche. Il dit que la vue est très belle, et nous y retournons tous les deux pour y faire quelques photos. Ensuite, nous nous rendons au Furnace Creek Visitors Center et de là, nous partons en moto faire une randonnée au Dante’s Viewpoint qui est le plus haut point des Black Mountains. Nous montons jusqu’à 5475 pieds et de là, nous avons une vue extraordinaire sur les ``Badwaters`` c’est-à-dire un ancien lac qui est maintenant sec et qui est à 282 pieds sous le niveau de la mer. Nous avons également une vue sur les Montagnes Paramint et face à nous, nous avons le Mont Telescope qui s’élève à 11,040 pieds, et avec le lac à 282 pieds sous le niveau de la mer, on obtient ici, la plus grande dénivellation aux États-Unis, c’est-à-dire 11,322 pieds. Nous retournons au motorisé et nous nous mettons en route vers 15h30. Nous traversons la ``Death Valley d’est en ouest, nous traversons deux chaînes de montagnes, les Panamint et les Ynio pour enfin arriver à Lone Pine vers 19h00. Nous nous installons sur un terrain vacant de cette petite ville qui est une réserve indienne. Nous espérons y passer une nuit calme. Je prépare le souper, nous faisons la vaisselle, je rédige mon carnet et nous faisons un peu de lecture au lit.

Lundi, 1 avril 2013.

Nous avons passé une excellente nuit et après le petit-déjeuner, nous nous rendons à l’Eastern Sierra Visitors Center de Lone Pine. Lone Pine est un petit village (désolant) et également une réserve indienne au pied de la Sierra Nevada. Le Ranger nous suggère d’aller faire la Whitney Portal Road avec la moto, c’est une petite route qui monte jusqu’à 8371 pieds dans la chaîne de Montagne Sierra Nevada. Nous y allons et nous faisons une fort agréable randonnée tout en faisant quelques photos. Ensuite, nous nous arrêtons chez le McDonald de Lone Pine où je profite de leur WIFI pour envoyer des carnets et des photos. J’en profite pour aller faire un ménage dans mes emails ainsi qu’un petit tour sur Facebook. Nous reprenons la route en direction nord sur la route 395 celle qui longe la chaîne de montagnes Sierra Nevada à l’est. Nous nous arrêtons à Independence, un autre petit village, également une réserve indienne. C’est un joli petit village et nous trouvons un endroit où nous pensons pouvoir passer la nuit. Jean Roch décide de descendre la moto et d’aller voir si l’Onion Valley Road est ouverte afin d’y monter demain. Il revient, il est allé assez loin sur la route mais il a dû rebrousser chemin car il neigeait. Je prépare le souper et nous regardons un film à la télé ``Le Dernier des Samouraï `` avec Tom Cruise. Un peu de lecture au lit et dodo.

Mardi, 2 avril 2013.

Nous faisons la grasse matinée et après le petit-déjeuner, nous partons en moto faire l’Onion Valley Road qui nous amène à 9,200 pieds d’élévation dans la chaîne de montagne de la Sierra Nevada. Nous avons des vues superbes, la route est pavée, il y a beaucoup courbes en épingles mais nous avons la route à nous seul. Nous sommes partis environ 2 heures et avons fait quelques photos. De retour au motorisé, nous montons la moto et partons en direction du centre de ski de Mammoth. En chemin, nous nous arrêtons à Bishop, une ville un peu plus grosse, nous allons faire des provisions et faire le plein de diesel. Nous arrivons dans la ville de Mammoth Lake à 18h00, nous nous installons sur le terrain du Visitor Centre et espérons y passer la nuit. Je prépare le souper, je rédige mon carnet, nous faisons la vaisselle et nous jouons au Bridge.

Mercredi, 3 avril 2013.

Ce matin, nous quittons le Visitor Center à 8h00 en direction du Centre de ski Mammoth situé dans les montagnes Sierra Nevada. Nous sommes à environ 4-5 miles du Centre de ski mais comme c’est Très gros et que nous pouvons avoir accès à la montagne à plusieurs endroits, nous décidons de commencer par le Main Lodge. On nous dirige vers un deuxième point le Mill Café où il y a du stationnement pour notre gros véhicule. Nous chaussons nos bottes et partons en direction de la billetterie. J’ai un peu de difficulté avec l’altitude, j’ai mal à la tête et j’ai le souffle court. Jean Roch achète nos billets de (seniors) 84.00$US chacun, beaucoup plus dispendieux qu’à Snow Summit mais nous sommes à Mammoth et les prix sont Mammoth. Nous voilà sur les pentes à 10h00, le ciel est bleu, le soleil brûle de tous ses feux, la température environ 10oC et la vie est belle. Les conditions de ski sont magnifiques. Je ski sans arrêt jusqu’à midi, je m’arrête et je m’étends sur une chaise longue au soleil et je fais une petite sieste. Jean Roch skie jusqu’à 13h00 et me téléphone sur mon cell, il est assis à une table devant le bar et je le rejoints. Nous sommes à examiner la carte des pistes quand une dame s’approche de nous pour nous demander si elle peut nous aider. Alors elle nous renseigne sur les endroits les moins achalandés de la montagne. Nous piquons une jasette avec ces gens qui demeurent à San Diego et se sont acheté un endroit ici à Mammoth mais ils y viennent que 2 fois par années (2 fois 1 semaine) car ils doivent mettre 7 heures de conduite pour arriver jusqu’ici. La montagne est immense 3,100 pieds (944 M) de dénivellation, élévation à la base 7953 pieds (2424 M) et 11,053 pieds (3368 M) au sommet, 28 remontées (entre autre, 2 gondoles, 2 chaises à 6 personnes) et un nombre incalculables de pentes, plus de 3,500 acres de terrain skiable. Et en bonus, ils ont 300 jours ensoleillés par année. Hé! Oui nous sommes en Californie, c’est la raison première qui fait que c’est l’état le plus peuplé des États-Unis. Nous sommes arrivés depuis près d’un mois et nous n’avons pas encore eu de pluie.  Demain, on nous annonce une possibilité de pluie à 80% donc il devrait pleuvoir. Vers 16h00, nous regagnons le seul terrain de camping ouvert à l’année. Je fais ma couleur dans mes cheveux, les douches et je prépare le souper (des linguines aux crevettes). Je fais de la lessive après le souper.

Jeudi, 4 avril 2013.

Ce matin, la montagne est enveloppée dans un gros nuage, le ciel est partiellement couvert de nuages et le soleil est voilé mais il ne pleut pas encore. Il neige probablement dans le haut de la montagne. Vers 10h00, il commence à pleuvoir, il tombe quelques grains de pluie durant quelques heures et le soleil est de plus en plus présent. Nous quittons le camping à 12h00, après avoir fait la vidange des eaux sales et le plein d’eau propre. Le lessive est terminée, le ménage est fait, nous sommes tout propre près pour une autre quinzaine de jours. Ma teinture est faite et maintenant, je me cherche un endroit où faire faire mes ongles. Je finis par trouver et j’obtiens un rendez-vous, pour demain à 18h15. Vers 16h30, nous nous dirigeons vers le Centre de Ski et nous nous stationnons au même endroit qu’hier matin, nous y passerons la nuit et nous serons sur place pour skier demain car on nous annonce une température de 10oC et un mélange de nuages et de soleil. Nous jouons au Bridge et vers 19h00, je prépare le souper, nous faisons la vaisselle et un peu de lecture au lit. Nous n’avons pas de télé car nous sommes dans les montagnes et n’avons pas de vue sur le sud pour l’antenne satellite.

Vendredi, 5 avril 2013.

Comme nous avons passé la nuit au pied des pistes, nous nous levons à 8h15 et nous sommes en ligne pour l’achat de nos billets à 9h30. Nous sommes en piste un peu avant 10h00. C’est une journée ensoleillée avec une température de 13oC au pied des pistes, nous avons un vent froid de 35 km/h, ce n’est pas chaud surtout dans les remontées. Nous nous arrêtons vers midi afin de reposer nos vieilles jambes et retournons sur les pistes vers 12h45 pour une autre heure de ski. Nous avons skié trois bonnes heures, j’ai beaucoup aimé les conditions de ski, les pentes étaient damées avec une petite neige sèche sur fond dur. Le vent froid contribuait à conserver des conditions d’hiver.  En arrivant en bas, la neige devenait plus molle, du gros sel. En arrivant au motorisé, nous faisons une petite sieste bien méritée.  Vers 17h00, je prépare le souper, c’est tôt pour nous mais j’ai un rendez-vous à 18h15 pour mes ongles et je ne pense pas sortir du salon avant 19h15 et ce sera tard pour commencer le souper. De retour au motorisé avec des beaux ongles, nous regardons un peu de télé, nous jouons au Bridge et allons au lit.

Samedi, 6 avril 2013.

Nous faisons la grasse matinée. Nous avons décidé de nous reposer du ski aujourd’hui. On nous annonce une journée partiellement nuageuse et partiellement ensoleillée donc nous attendrons à dimanche pour faire du ski. La journée passe à ne rien faire, ou presque. Un peu de télé, un peu de lecture, un peu de Bridge, je joue même au Solitaire et au Free Cel sur mon ordi. Nous mangeons par nécessité car même si nous n’avons rien fait, nous avons faim. En soirée, Jean Roch fait démarrer la génératrice afin de charger les batteries, et faire de la chaleur pour les douches. Nous sommes très bien dans le motorisé, il fait très chaud même si c’est plutôt froid à l’extérieur car nous sommes toujours en montagne. Nous planifions de skier demain et Jean Roch dans son temps libre de l’après-midi, nous a établi tout un itinéraire pour la journée. J’ai besoin d’avoir la forme si je veux suivre le plan établi. Un peu de lecture au lit, j’adore quand nous lisons tous les deux au lit. Il fut un temps que nous n’avions pas de temps pour la lecture….hi! hi !  Bon, ça nous arrive encore de jeter les livres en bas du lit.

Dimanche, 7 avril 2013.

Nous sommes debout à 7h00 et partons pour le centre de ski de Mammoth à 8h00. Jean Roch va acheter nos passes de ski pour la journée mais nous attendons à 9h30 pour débuter notre journée. Comme la température est descendue en bas du point de congélation la nuit dernière, nous attendons que le soleil ramollisse les surfaces  des pentes avant d’y aller. Nous skions jusqu’à midi et nous nous arrêtons 45 minutes pour le lunch et repartons en direction de la Gondole. Les gondoles ressemblent beaucoup à celles de Québec. Nous montons au sommet, c’est-à-dire à 11,043 pieds, nous faisons quelques photos mais les nuages envahissent la montagne rapidement. La température au sommet est de 29oF (-2C) et les vents soufflent à 30 m/h donc nous commençons notre descente vers le chalet principal qui dure une éternité. Mes jambes ne me supportent plus, j’ai le souffle court à cause de l’altitude. Nous arrivons au chalet principal et nous prenons le bus pour nous ramener au motorisé, il est 14h45. Je suis épuisée, j’enlève mes bottes, Jean Roch s’occupe de remiser les skis, les battons et les bottes. Moi, je m’étends tout habillée, sur un des divans et je reste là, sans bouger jusqu’à 16h00. Nous finissons par sortir du stationnement et quittons Mammoth où nous avons skié trois jours. C’est un immense Centre de Ski, avec 28 remontées mécaniques dont deux chaises sont à 6 personnes (une première pour nous) les pistes sont très bien entretenues mais car il y a un MAIS, les indications sont très insuffisantes surtout pour des nouveaux venus comme nous. Nous nous sommes perdus à plusieurs reprises, ce qui occasionne d’être dans l’obligation de prendre des pistes plus difficiles que voulues et de nous fatiguer au max (je parle pour moi) car Jean Roch est meilleur que moi bien évidemment. Nous roulons vers le nord sur la route 395 et décidons d’aller faire un petit détour vers June Lake où nous nous arrêtons sur le parking d’un ancien centre de ski. Nous regardons un match de la Coupe Davis à la télé, un match entre la Serbie (Djokovic) et les États-Unis (Eisner) évidemment Djoko l’emporte avec assez de facilité. Souper, vaisselle et nous jouons au Bridge.

Lundi, 8 avril 2013.

En nous levant ce matin, nous avons une surprise ; il a neigé durant la nuit et il neige encore un peu. Il est tombé environ 6 à 7 cm de neige. Nous avons passé une excellente nuit, nous étions fatigués de notre dernière journée de ski à Mammoth. Nous reprenons notre route, la 395 vers le nord, il neige toujours et au moment où nous arrivons dans la ville de Lee Vining, il y a un panneau lumineux qui nous avertis que nous avons besoin de chaînes dans 34 milles car il y a de la neige et de la glace. Nous décidons de continuer jusqu’au prochain village de Bridgeport. Nous passons à Mono Lake, un beau grand lac qui est le réservoir en eau de la ville de Los Angeles. La Cour Suprême de la Californie a récemment émis des restrictions auprès de la compagnie qui puisait l’eau du lac car le niveau du lac avait baissé de 41 pieds, et le lac serait complètement vidé en peu de temps. Depuis ce temps, le niveau du lac a remonté de 8 pieds mais ce n’est pas encore suffisant. En arrivant dans le village de Bridgeport, nous nous arrêtons dans une station service et demandons à des gens qui viennent du nord si la route est dangereuse et si les camionneurs utilisent des chaînes. Les gens nous disent que la route est enneigée à certains endroits (les plus hauts en élévation) et que les camionneurs n’utilisent pas de chaînes. Alors, nous décidons de poursuivre notre route pour finalement arriver dans la région du lac Tahoe sans difficulté. Nous nous rendons au Centre de Ski Heavenly et un préposé au stationnement nous indique le meilleur endroit pour s’installer pour la nuit et pour prendre la Gondole demain matin. Nous sommes donc stationnés sur le grand parking du Casino Hôtel Harrah, nous sommes du côté Nevada, le Centre de Ski est à moitié au Nevada et l’autre moitié en Californie. Comme il n’est que 16h00, nous allons au Casino pour s’informer, si il y a un spectacle, mais il n’y a rien alors nous nous installons devant un grand écran géant et regardons un match de basketball collégial. C’est très fort aux États-Unis même que le basketball a surpassé le baseball en popularité. Nous revenons au motorisé, je prépare le souper, nous mangeons, faisons la vaisselle et un peu de lecture au lit. Demain, une autre journée de ski si la température le permet.

Mardi, 9 avril 2013.

Nous nous levons à 8h15, après le petit-déjeuner nous nous préparons pour le ski. Tout à coup, je me rends compte que j’ai laissé mon sac à main au Casino hier. Nous nous rendons au Casino et je retrouve mon sac à main avec tout à l’intérieur, mon iphone, mes cartes d’identité et mon argent. Je suis très contente et j’en remercie le petit Jésus. Nous retournons au motorisé et partons en direction de la Gondole, Jean Roch me laisse avec les skis et les bâtons à l’entrée de la Gondole et va stationner le véhicule. Je demande à une dame si on peut se procurer une passe pour la journée ici à la Gondole, elle me répond que oui, on peut acheter les billets ici mais qu’on vient juste de fermer la gondole car il vente trop fort. Je rejoints Jean Roch sur son iphone et il revient me chercher. La dame à qui j’ai parlé tantôt est conductrice d’un bus qui va au Stagecoach Lodge donc nous la suivons avec le motorisé. Nous commençons à skier à 12h15, un billet de demi-journée, et nous skions jusqu’à 15h40 mais moi j’ai fait une pause de 20 minutes. Il est tombé 10 pouces de neige dans les deux derniers jours donc les conditions de ski sont très bonnes, des conditions d’hiver à l’exception du bas de la station. Nous avons beaucoup aimé notre après-midi et nous voulons répéter l’expérience demain. Nous sommes stationnés sur le parking du Casino Hôtel Horizon et espérons passer la nuit sans être dérangés. Je prépare le souper, nous mangeons, faisons la vaisselle et regardons la télé.

Mercredi, 10 avril 2013.

Jean Roch démarre la génératrice, branche les chaufferettes électriques et 15 minutes plus tard, nous sommes en mesure de prendre nos douches. Nous avons passé une excellente nuit sur le parking du Casino Hôtel Horizon. Vers 11h30, nous montons au Stagecoach Lodge à partir duquel nous skierons aujourd’hui. Nous avons l’impression qu’il n’y a pas de vent dans le village mais en montagne c’est peut être différent. Nous commençons à skier à 12h30, les conditions sont celles du printemps, c’est-à-dire du gros sel. Je n’aime pas skier dans ces conditions. À 13h30, je m’arrête en milieu de montagne afin de me reposer. Jean Roch continue à skier et monte jusqu’au sommet et fait quelques belles photos du lac Tahoe et des montagnes qui l’entoure. Je tente de rejoindre Jean Roch sur son cellulaire mais il n’a pas de signal où il se trouve.  Vers 14h30, je décide de retourner au bas de la station de ski et tout à coup je vois arriver Jean Roch derrière moi. Nous descendons un bout ensemble mais comme je prends mon temps, il arrive en bas avant moi. Ma saison de ski est probablement terminée, car je n’aime pas skier dans le gros sel. Nous retournons au motorisé et descendons au village. Le centre de ski Heavenly est à cheval sur la frontière du Nevada et de la Californie et le village de Heavenly est du côté Nevada, donc les hôtels sont également des casinos. Nous sommes installés sur le parking du Casino Hôtel Harvey’s et espérons ne pas être dérangé même si des pancartes indiquent ``pas de véhicules récréatifs``. La grosse saison est terminée et le parking est pratiquement vide. Je prépare le souper, nous mangeons, faisons la vaisselle et jouons au Bridge.

Jeudi, 11 avril 2013.

Nous nous levons tard, rien ne presse car nous ne faisons pas de ski aujourd’hui. Après le petit-déjeuner, nous allons faire le plein de diésel et prenons la route du bord du Lac Tahoe. Nous faisons plusieurs poses photos, il fait très beau avec une température de 23oC. Nous nous arrêtons au Visitor Center de Tahoe City où je suis en mesure de prendre mes courriels et d’envoyer mes carnets. Mon dernier carnet remontait au 3 avril dernier, il est beaucoup plus difficile de trouver des endroits WIFI dans les montagnes. Il n’y a pas de McDonald, ni de Home Depot, ni de Staples, ni de Lowes mais je ne suis pas délinquante, je les écrits tous les jours. Je n’ai pas vraiment le choix car si j’attends, je ne me rappelle pas ce que nous avons fait….hi! hi! Nous continuons notre route vers le centre de ski Alpine Meadows où nous nous installons pour la nuit. Jean Roch a téléphoné à l’avance et c’est permis de demeurer sur le parking. Je prépare le souper, nous mangeons, Jean Roch fait la vaisselle et je rédige mon carnet. Nous jouons au bridge.

Vendredi, 12 avril 2013.

Jean Roch se lève à 7h30, il veut être sur les pentes à l’ouverture à 8h30. Il est impossible pour moi de faire du ski aujourd’hui car j’ai une douleur aigue derrière mon genou droit où j’ai eu une chirurgie, il y a plus de 12 ans. J’ai besoin d’une autre journée de repos et de plus, Jean Roch me donnera un compte rendu des conditions de ski pour demain. J’espère bien être capable de skier demain car c’est tellement agréable avec ce beau soleil qui brille de tous ses feux et le décor somptueux que nous avons ici à Lac Tahoe. Je finis par me lever à 9h00, fait ma toilette et prends mon petit-déjeuner tout doucement en regardant les skieurs se diriger vers les pentes. Heureux sont ceux qui ont connu ce bonheur du ski et de la montagne en hiver. Jean Roch arrive au motorisé vers 11h30, il dit que j’aurais aimé les conditions de ski ce matin. Il fait une petite sieste, nous mangeons et il repart avec la navette qui va au Centre de Ski de Squaw Valley, les deux centres de ski ont fusionné il y a deux ans. Moi, je fais une sauce à spaghetti et je joue au solitaire sur mon ordi pour passer le temps. Jean Roch revient à 17h00 au motorisé, il a été le premier et le dernier sur les pentes comme en son jeune temps. Évidemment, Alpine Meadows a été meilleur car il a ski là en matinée mais Squaw Valley n’était pas si mal puisqu’il y est demeuré jusqu’à la fin. Vers 18h00, je fais cuire les pâtes et fais une grosse salade. Nous mangeons, nous faisons la vaisselle et regardons du tennis à la télé. Un tournoi sur terre battue à Houston, Texas.

Samedi, 13 avril 2013.

Je pensais aller skier au Centre de Ski d’Alpine Meadows aujourd’hui mais ma jambe droite me fait trop mal. Jean Roch ne veut pas faire une autre journée de ski seul donc nous prenons notre temps ce matin et finissons par quitter Alpine Meadows où nous avons passé deux nuits. Nous allons au Camping du village de Truckee, un vieux village typique des États-Unis (vieux édifices) pour aller faire la vidange des eaux sales et le plein d’eau fraîche ainsi que le plein de gaz propane. Nous allons aussi au California Welcome Center où j’ai accès à Internet. Enfin, nous nous installons sur le parking du centre récréatif de Truckee où nous passerons le reste de la journée et peut être la nuit. Jean Roch veut aller au Centre de Ski Northstar demain qui est très près d’ici. J’aimerais bien être capable de le suivre car c’est un peu ennuyant pour lui de skier seul mais je commence à désespérer de retourner skier cette saison. Je suis très peinée. Dès que j’arrive à Cornwall, je vais m’occuper de ce problème. Nous prenons nos douches et nous faisons de la lecture. Je prépare le souper, nous mangeons, faisons la vaisselle et regardons du tennis à la télé.

Dimanche, 14 avril 2013.

Nous nous levons vers 7h30 et après le petit-déjeuner, nous partons pour le Village de Ski de Northstar in Tahoe. Jean Roch va skier seul, je n’y vais pas, ma jambe droite me fait trop mal. Je décide d’aller me promener dans le village de Northstar et un préposé au stationnement s’approche de moi pour m’informer que je peux monter dans la gondole qui va au Ritz-Carlton sans frais et redescendre quand j’aurai terminé ma visite là-haut. Le Ritz est situé à peu près au premier tiers de la montagne, je me promène aux alentours, je fais des photos et tout à coup mon téléphone sonne, c’est Jean Roch qui me demande où je suis et quand je lui dis que je suis au Ritz, il me dit qu’il est juste un peu plus bas au chalet Big Spring. Il me fait descendre dans la pente qui n’est plus recouverte de neige jusqu’au chalet et nous pouvons manger ensemble et prendre une photo de nous deux sur les pentes de Northstar même si je n’ai pas skié. Il me dit que c’est sa journée préférée pour ce qui est des conditions de neige. Il a skié en hauteur et la neige est encore très belle. Je redescends par la gondole et il retourne skier. Je me promène dans les boutiques mais je ne trouve rien qui m’intéresse. Tout est très dispendieux ici, c’est un endroit très huppé et je dois dire que toute la région du Lac Tahoe ait assez exclusive. Quand j’arrive au motorisé, je démarre la télé et je regarde la finale du tennis sur terre battue au Maroc et c’est Anderson qui l’emporte sur Robredo. Jean Roch arrive un peu avant la fin. Ensuite, nous regardons la finale du tennis sur terre battue à Houston, Texas et c’est John Isner qui l’emporte sur Nicholas Almagro. Immédiatement après, nous nous mettons en route vers Sacramento, la capitale de la Californie. Nous quittons donc la Sierra Nevada, le lac Tahoe et ses centres de ski que nous avons beaucoup aimé. Nous roulons pendant deux heures et nous nous arrêtons quelques milles avant Sacramento sur le terrain d’un Home Depot. Je prépare le souper, nous mangeons, Jean Roch fais la vaisselle, je rédige mon carnet et nous terminons la journée par quelques brassées de bridge.

Lundi, 15 avril 2013.

Nous nous levons à 9h00 et après le petit-déjeuner, nous faisons une liste des endroits que nous désirons visiter dans Sacramento. La plupart des endroits sont fermés le lundi et mardi, alors nous décidons de poursuivre notre route vers le Parc National de Yosemite. En chemin, nous nous arrêtons pour prendre du diésel et faire des provisions. Enfin, nous nous arrêtons dans la charmante petite ville de Sonora sur le parking d’un Wal Mart et juste à côté d’un gros cinéma. Nous sortons le BBQ, pour faire cuire des steaks. Il y a longtemps que nous nous sommes servis du BBQ car il faisait trop froid dans les montagnes et nous avons un peu de difficulté encore ce soir car il vente. Nous avons quand même réussi et nos steaks sont délicieux avec un petit verre de rouge. Nous allons au cinéma pour visionner le film ``Olympus Has Fallen`` avec Morgan Freeman, nous ne connaissons pas les autres acteurs, nous avons aimé le film même si c’est une histoire un peu, beaucoup irréaliste. C’est un film qui vous tient en haleine. En revenant, Jean Roch fait la vaisselle et moi mon carnet. Nous regardons un peu de tennis et ensuite un peu de lecture au lit.  

Mardi, 16 avril 2013.

Nous quittons le stationnement du Wal Mart où nous avons passé une excellente nuit. Nous reprenons la route en direction du Parc National Yosemite. Nous traversons une belle chaîne de montagnes toutes verdoyantes, nous montons jusqu’à 6500 pieds et faisons notre entrée dans le parc Yosemite à une élévation de 4500 pieds. Nous descendons au niveau de la vallée de Yosemite qui est un canyon de 7 milles de longueur et un mille de large au grand maximum avec des falaises de chaque côtés atteignant des hauteurs jusqu’ à 8836 pieds. C’est absolument spectaculaire, nous passons une grande partie de l’après-midi à faire des photos sachant très bien que nous n’arriverons pas à reproduire digitalement l’immensité et la beauté de ce paysage.  Jean Roch a sorti son trépied et il s’applique à faire de belles photos. Vers 18h00, nous quittons la vallée de Yosemite et prenons la route vers Mariposa où nous nous arrêtons juste à côté d’un cimetière. La nuit sera sûrement très calme. Nous mangeons et nous allons au lit tôt car nous sommes fatigués.

Mercredi, 17 avril 2013.

Jean Roch démarre la génératrice, il branche les 4 chaufferettes, il fait chauffer l’eau chaude et nous prenons nos douches. Après le petit-déjeuner nous finissons par nous rendre au Visitor Center de Mariposa pour nous faire dire que le Mariposa Grove Giant Sequoia n’est pas dans la ville de Mariposa mais dans le Parc de Yosemite. C’est notre faute nous avons pris pour acquis que les géants étaient près de la ville mais non, ils sont situés dans le comté de Mariposa et plus précisément dans le parc Yosemite. Nous devons nous retaper le trajet car je veux absolument les voir. Nous mettons plus d’une heure pour nous y rendre, nous prenons une bouchée et attaquons la marche dans la forêt de ces géants. C’est une marche en montant, les Séquoias ne poussent qu’à partir de 4500 pieds d’élévation, donc nous sommes en montagne et de plus, il est tombé un peu de neige durant la nuit. Par chance, le soleil brille mais nous devons quand même nous habiller chaudement. Nous avons le choix entre un parcours de 2, 4 ou 5 heures. Nous choisissons le plus court ce qui nous permet de faire plusieurs belles photos et de ménager ma jambe droite. Nous refaisons encore une fois le même trajet et nous nous arrêtons sur le terrain d’un Home Depot de la Ville de Merced. Nous mettons immédiatement l’antenne satellite pour regarder des matchs de tennis du Tournoi de Monte Carle. Je prépare le souper, nous mangeons, nous faisons la vaisselle tout en regardant notre tennis. Les principaux gagnants de la journée : Berdych, Nadal. Le grand perdant : notre canadien, Raonic.

Jeudi, 18 avril 2013.

Nous nous levons vers 9h00 et regardons un vieux match de tennis de 2009 à Roland Garros entre Nadal et Sutherland et surprise, c’est Sutherland qui l’emporte en 4 sets. Nous finissons par prendre la route en direction de Sacramento, la capitale de la Californie. Nous arrivons à Sacramento vers 17h00 et nous nous installons sur le terrain d’un Home Depot à 5 milles du centre-ville. Nous comptons prendre la moto demain pour aller visiter la ville. Nous regardons les matchs de tennis présentés à Monte Carlo. Nous avons des matchs très surprenants. Murray et Berdych se sont fait éliminés. Je prépare le souper, nous mangeons en regardant Djokovic et Monaco disputer un match.  Djoko l’emporte. Arrivent ensuite, Del Potro et Nieminen. Encore une surprise, c’est Nieminen, le finlandais qui l’emporte. Dodo.

Vendredi, 19 avril 2013.

Levés à 9h00 et après le petit-déjeuner, nous partons vers le centre-ville de Sacramento. Nous allons d’abord visiter la Maison Historique d’État Leland Stanford. Cette maison fut construite par le Gouverneur de la Californie et magnat du Chemin de Fer Leland Stanford. Il débute la construction en 1857 et fait des agrandissements au cours des prochaines années et en termine les modifications en 1863 et c’est la maison que nous avons devant nous présentement. C’est une maison de 4 étages et de 90,000 pieds carrés. Nous avons une visite guidée qui est fort intéressante. La maison est très belle et richement décorée, ce fut une visite très agréable. Deuxième visite que nous débutons est l’ancienne Maison des Gouverneurs de la Californie de 1903 à 1967. La Maison fut occupée par 13 Gouverneurs et leurs familles dont le premier fut George Pardee et le dernier fut Ronald Reagan. Cette maison est un peu moins luxueuse mais quand même très belle. La maison fut construite en 1877 par Albert et Clemenza  Gallatin et elle est de style Second Empire Italien. La maison est unique à cause de ses murs intérieurs en courbe et sans étroits corridors. Elle est plutôt à air ouverte ce qui la rend plus lumineuse. En 1887, les Gallatin déménagent à San Francisco et vendent leur demeure à Joseph et Louisa Steffen qui eux la vendent à l’État de la Californie afin de devenir la Résidence du Gouverneur. Aujourd’hui, c’est un Musée et nous avons également une visite guidée fort intéressante et en plus nous pouvons faire des photos. Ensuite, nous allons visiter le Capitol, un autre bel édifice tout blanc à l’extérieur et coiffé d’un beau dôme. Ici aussi, nous avons une visite guidée et la visite commence par la description du dôme et de ses symboles, suivi par la visite de la Salle de l’Assemblée Législative (80 Congressmen), ensuite la Salle du Sénat (40 Sénateurs) et enfin des salles historiques. Comme il n’est que 14h00, et terminons par la visite du Vieux Quartier de Sacramento où nous prenons le temps de manger une glace car il fait très chaud environ 27oF. Nous retournons au motorisé après une journée fort remplie. Nous roulons environ une trentaine de milles vers le nord et nous nous arrêtons dans la ville de Yuba City sur le terrain d’un autre Home Depot. Nous soupons et regardons des matchs de tennis.  

Samedi, 20 avril 2013.

Nous regardons CNN pour avoir des détails sur les nouveaux développements des évènements de Boston. Nous finissons par partir vers midi et prenons la route en direction du ``Volcanic Legacy Scenic Byway``. Nous passons au travers d’une grande forêt et faisons le tour du Lac Almanor d’où nous avons une belle vue du Lassen Peak tout blanc. Nous nous arrêtons pour la nuit sur un terrain de camping pas encore ouvert pour la saison estival. Nous regardons à la télé un concert de Bruce Springsteen. Je prépare le souper, nous mangeons et regardons les deux demi-finales de tennis. Djokovic l’emporte sur Fognini et Nadal l’emporte sur Tsonga. Nous aurons donc une finale demain entre Djokovic et Nadal ce qui était à prévoir.

Dimanche, 21 avril 2013.

Nous regardons la finale de Monte Carle entre Nadal et Djokovic et c’est Djokovic qui l’emporte en 2 manches. Nous nous mettons en route vers le Pic Lassen qui est un volcan actif, la dernière fois qu’il est venu en éruption remonte à près de 100 ans, c’est-à-dire en mai 1915. Durant l’année 1914, il y a eu plusieurs petites éruptions et le 22 mai 1915, un gros champignon de poussière s’est élevé à plus de 30,000 pieds dans les airs et était visible à 150 milles alentour. Cette violente éruption a profondément altéré les régions environnantes. En 1916, le Congrès a décrété toute la région ``Parc Volcanique National`` et c’est devenu un laboratoire naturel de zone volcanique et d’études hydrothermales où est continuellement surveillées toutes activités. Le Parc est situé juste au sud de la ``Cascade Range`` qui est une chaîne de volcans. Ensuite, nous nous rendons au ``Subway Caves`` qui sont des caves formées par la lave de volcan. Nous reprenons notre route et faisons une autre pause pour aller voir les Burney Falls, elles sont magnifiques, Jean Roch sort son trépied et s’en donne à cœur joie avec la photographie. Nous poursuivons notre chemin, toujours sur la ``Volcanic Legacy Scenic Byway`` toujours en Californie du nord. Nous nous arrêtons dans le petit village de McCloud sur un terrain vacant juste en face du Mont Shasta, un autre pic tout blanc mais je ne sais pas si c’est un volcan. L’élévation du Mont Shasta est de 14,162 pieds juste 332 pieds de moins que le Mont Whitney qui lui est de 14, 494 pieds et est le plus élevé des États-Unis mis à part l’Alaska. Le Mont McKinley (Denali) en Alaska est à 20,320 pieds et est le plus haut pic de l’Amérique du Nord et le plus majestueux. Je prépare le souper, nous mangeons, faisons la vaisselle. Congé de tennis, nous jouons au bridge.

  Lundi, 22 avril 2013.

Nous entrons au camping KOA dans la petite municipalité de Mt Shasta vers 11h00. Je fais la lessive et du ménage toute la journée et Jean Roch lave l’extérieur du motorisé (grosse job). J’utilise mon four à convection pour faire cuire un petit rôti de porc, je dois être branché sur l’électricité pour faire fonctionner le four micro-onde et convection. Nous soupons, faisons la vaisselle et je fais du repassage pendant que nous regardons un film à la télé. Nous prenons nos douches et dodo. Grosse journée.

Mardi, 23 avril 2013.

Nous quittons le camping à 11h00. Nous rebroussons chemin pour aller à la rivière McCloud où se trouvent 3 chutes qui passent au travers un canyon. Nous faisons des photos et repartons vers le nord en direction de l’État de l’Orégon. Nous passons la frontière et nous nous arrêtons sur le terrain du Wal Mart de la ville de Klamath Falls. Nous soupons en regardant un concert du groupe Queen datant de 1981 avec Freddy Mercury suivi d’un concert de Bon Jovi. Nous jouons au bridge et dodo.

Mercredi, 24 avril 2013.

Nous partons en direction du Crater Lake. C’est le point final du Volcanic Legacy Scenic Byway, la route des volcans que nous avons entrepris en Californie se termine avec le Crater Lake en Oregon. Nous sommes venus ici le 27 octobre dernier mais nous n’avions pu voir le lac car il était recouvert d’une épaisse brume. Tout l’endroit n’était que brume blanche. Nous avions été très déçus. Nous avons dû nous contenter d’un livre avec de belles photos. Aujourd’hui, il fait super beau et la webcam nous montre le lac très clairement mais sans couleur. En arrivant sur le site (6200 pieds d’altitude), nous arrêtons d’abord au Centre des Visiteurs mais nous devons entrer par le tunnel de neige car l’entrée du Centre est encore sous la neige, nous ne sommes qu’au 24 avril. Nous assistons à un film sur la montagne volcanique Mazama qui était à l’endroit où le lac est maintenant. Il y a 7,700 ans, le volcan a fait éruption faisant éclater une grande partie de la montagne et peu de temps après le reste de la montagne s’est affaissée à l’intérieur d’elle-même créant un grand trou profond. Avec le temps et la neige qui tombe en abondance ici, le lac s’est formé et a créé cette magnifique étendue d’eau bleue. Nous sommes en extase devant cette merveille, il faut être sur place afin d’en constater la grandeur et la beauté. Les photos ne rendent pas justice à ce qui est devant nous. Les gens regardent et admirent en silence, toute cette majestueuse nature impose le respect. Nous retournons au Visitor Center et je me procure un poster dont la photo est faite à partir d’un avion. Je vais le poser sur un mur afin de revoir souvent le Crater Lake. Nous retournons à Klamath Falls et nous nous installons sur le terrain d’un Home Depot. Demain, nous débuterons le Outback Scenic Byway toujours en Oregon. Ce soir, nous regardons un spectacle sur ABBA suivi d’un concert de Hilton John présenté dans l’ile d’Ibiza (Baléares) sur la côte de l’Espagne en 2012. Jean Roch a trouvé un poste de musique qui présente des concerts de toutes sortes. Alors, nos intérêts s’élargissent : le tennis, les concerts, les Grands Prix de la Formule 1, les films et en dernier CNN.

Jeudi, 25 avril 2013.

Nous avons fait le ``Outback Scenic Byway`` en Oregon en 6 heures. Cette route nous fait passer au travers une partie du pays qui est rude, aride et sans trop d’intérêt à notre point de vue. Hormis un le ``Old Perpetual Geyser`` et les ``Table Rocks`` il n’y avait rien à voir. Dans les brochures on nous disait que nous allions voir des antilopes, des moutons de montagne, des chevreuils, des coyotes et des lièvres. Le seul de ces animaux que nous ayons vu est un petit lièvre. Nous nous arrêtons à La Pine sur un terrain vacant où nous passerons la nuit. Jean Roch monte l’antenne satellite et nous regardons du tennis. Au tournoi de Barcelone, nous voyons Almagro gagné contre Grenalliers Ferrer se faire battre par un Russe inconnu de nous. Un peu de lecture au lit et dodo.

Vendredi, 26 avril 2013.

Après les douches, je coupe les cheveux de Jean Roch tout en regardant le match entre Berdych et Robredo et c’est Robredo qui l’emporte. Ensuite, nous partons en direction sud pour aller faire le ``Cascade Lakes Scenic Byway`` en espérant que cette route sera plus agréable et plus scénique. Nous nous rendons jusqu’au Lava Lake et le reste de la route est fermée, ils sont encore à ouvrir la route, il y a encore 6 pieds de neige sur la route en avant de nous. Nous sommes dans l’obligation de rebrousser chemin. Nous trouvons une route qui nous ramène plus vite à la route 97. Nous nous rendons dans la ville de Bend et de là nous reprenons le ``Cascade Lakes Scenic Byway`` par l’autre bout de la boucle. Nous roulons tout près du Mont Bachelor et tout à coup, nous nous retrouvons sur le stationnement de Chalet Ouest du Centre de ski. Nous apercevons deux motorisés, nous allons nous placer à côté d’eux et les gens viennent nous dire que nous pouvons passer la nuit ici pour 10.00$. Nous décidons donc de nous installer pour le reste de la journée et la nuit. Les gens nous disent que le ski est encore excellent et nous pensons à faire du ski demain. Je prépare le souper, nous mangeons, faisons la vaisselle et regardons un match de tennis entre Maria Sharapova et Ana Ivanovic à Stuttgart, en Allemagne, c’est le tournoi Porsche. Maria l’emporte. Le match suivant se déroule à Bucarest, Roumanie et c’est Gilles Simon qui affronte David Brands. Simon l’emporte. Toujours en Roumanie, c’est Tipsaveric contre Garcia-Lopez. Nous allons nous coucher avant la fin.

Samedi, 27 avril 2013.

Le soleil brille, le ciel est bleu et sans nuages alors nous décidons de skier. Jean Roch est prêt à partir à 7h45, la montagne ouvre à 8h00 alors il veut être parmi les premiers sur les pentes. Moi, j’ai décidé d’aller skier aussi mais je n’irai que vers 9h00. Après avoir enroulé mon genou avec une bande élastique, je sens mon genou un peu plus p protégé et je pense être capable de faire quelques descentes quand les surfaces des pentes seront ramollies. Je rejoints Jean Roch à 9h15, il fait super beau, par contre il vente. Je skie jusqu’à 11h15, j’entre au chalet afin de me reposer un peu, mon genou tient le coup et je retourne faire deux autres descentes seule. Jean Roch n’est pas arrêté, il s’en donne à cœur joie sur les pentes. Vers 12h30, deux musiciens s’installent devant le chalet et nous font un petit spectacle. Nous avons un deuxième spectacle, encore devant le chalet, une compétition de sauts à ski et à planche a lieu. Le divertissement ne manque pas et de plus les gens mangent dehors et se la coulent douce au soleil et c’est ce que je fais. Jean Roch arrive vers 13h45, il est allé jusqu’au sommet et a fait quelques photos. Quand nous revenons au motorisé, nous constatons qu’un morceau de toile d’une des extensions s’est déchirée au vent. Je m’empresse de fermer les autres extensions et Jean Roch monte sur le toit du motorisé et tente de réparer la déchirure. C’est très difficile car il est obligé d’utiliser des moyens de fortune. Il réussit à rassembler les deux morceaux de toiles en faisant une couture. Durant ce temps, sur le stationnement du Centre de Ski, les gens se regroupent un peu partout, prennent un verre et font la fête. Il y a aussi une dizaine de chiens qui font la fête sur le parking, c’est drôle à voir. Je prépare le souper, nous mangeons et faisons la vaisselle. Nous regardons du tennis, entre autre un match entre notre canadien Milos Raonic et Rafael Nadal, Rafa l’emporte avec facilité.

Dimanche, 28 avril 2013.

Nous sommes toujours au centre de l'Oregon en montagne entre 7,000 et 9,000 pieds d'altitude d'où la neige encore à la fin d'avril. Ici au Mont Bachelor, on compte demeurer ouvert pour le ski jusqu'à le troisième fin de semaine de mai. Ce matin à 7h30, la montagne est dans les nuages et il tombe une pluie fine. Jean Roch décide de ne pas faire de ski et remise tous les effets de ski. À 10h00, le soleil fait son apparition et en un rien de temps la montagne est libérée des nuages. La pluie a cessé depuis un bon bout de temps. Il fait super beau mais c’est venteux et plus froid qu’hier. Je fais du shopping à la boutique de ski, je m’achète des verres fumés et des bas en laine de Mérino comme les sous-vêtements (très chaud et tout mince). Nous regardons du tennis, la finale de Stuttgart, un match entre Maria Sharapova et Na Le et c’est Maria qui remporte le tournoi et elle reçoit en prime une Porsche 911 Carrera bleue. Le VP marketing de Porsche remet les clés à Maria, tous les deux ils montent à bord de la voiture et Maria conduit la voiture jusqu’au centre du court de tennis. Ce n’est pas la première fois que Maria gagne la Porsche, elle doit avoir un garage plein de Porsches. Nous quittons le stationnement du Mont Bachelor et nous nous dirigeons vers la ville de Bend où nous allons faire des provisions. Nous sommes à remiser les provisions et on sonne à la porte du véhicule et un homme se présente nous demandant si nous voulons vendre notre motorisé ? Il nous explique que le motorisé Beaver Monterey a déjà été fabriqué ici à Bend et qu’il est le propriétaire du garage spécialisé dans la vente et la réparation de ces véhicules. Il nous remet sa carte (Jon Girod, sales) et nous invite à nous rendre à son garage. Comme on nous annonce de la pluie demain, nous irons peut être faire un tour. Nous nous déplaçons vers le Home Depot de la ville de Bend où je pourrai utiliser leur WIFI. Je prépare le souper et nous regardons la finale de Barcelone, un match entre Nadal et Almagro, une finale espagnole en Espagne et il y a eu beaucoup de pluie durant le tournoi. Évidemment, c’est Nadal qui gagne le tournoi. Nous jouons au bridge et dodo.

Lundi, 29 avril 2013.

Ce matin le ciel est plein de gros nuages, on nous annonçait de la pluie pour aujourd’hui mais pour l’instant, c’est sec. Vers 11h30, les nuages se sont dissipés, il fait soleil, c’est venteux et assez froid. Nous quittons le Home Depot et nous nous dirigeons vers Beaver Coach Sales & Service pour nous rendre compte sur place de l’endroit. Jean Roch pose mille questions sur notre Beaver, nous remplaçons quelques néons brulés et nous faisons une tentative de remplacer 2 néons par des lumières LED. Nous verrons si nous aimons cet éclairage. On nous a donné l’adresse du fabricant de peinture qui a les codes de couleurs pour notre véhicule, nous nous y rendons et achetons les quatre couleurs dont nous avons besoin afin que Jean Roch fassent les retouches nécessaires. Nous accrochons souvent au passage des branches d’arbres qui égratignent le motorisé. Ensuite, nous allons chez Stapples pour faire réparer notre Notebook car c’est maintenant impossible de se connecter à WIFI chose que nous faisions avant. Et comme c’est toujours moi qui utilise le Laptop, Jean Roch a de la difficulté à trouver le temps d’aller vérifier ses courriels et facebook. Il est obligé (pauvre chou) d’utiliser son iphone mais c’est vrai que les caractères sont petits pour nos vieux yeux. Le technicien va tenter de le réparer dans la soirée et espère qu’il sera prêt demain matin. Nous sommes au même endroit qu’hier soir, le même centre d’achat où se trouve le Home Depot. Nous nous sommes installés quelques rangées plus loin du bruit, c’est-à-dire derrière les magasins. Nous allons souper dans un resto italien, délicieux repas, congé de souper et congé de vaisselle. En revenant chez nous, quelques brassées de bridge et lecture au lit.

Lundi, 30 avril 2013.

Il fait beau et froid ce matin, 41oF. Nous allons récupérer notre Netbook chez Staples et tout fonctionne bien. Nous partons en direction du Santiam Pass and McKenzie Pass Scenic Byway. Nous faisons la Santiam Pass mais la McKenzie Pass n’est pas encore ouverte, elle demeure enneigée. Nous nous arrêtons aux chutes Sahalie et Koosah et faisons des photos. Nous devons revenir sur nos pas à cause de la fermeture de la Passe McKenzie. Nous roulons ensuite jusqu’à Redmond et nous nous arrêtons sur le stationnement du Home Depot. Je prépare le souper, nous mangeons, Jean Roch fait la vaisselle et moi, mon carnet. Lecture au lit.

Mercredi, 1er mai 2013.

Nous nous mettons en route vers 10h30, en direction du Mont Hood dans le nord-ouest de l’Oregon. Nous sommes allés au Mont Hood l’automne dernier mais nous ne l’avons jamais vu car les nuages l’enveloppaient totalement et il y avait une tempête de neige qui sévissait cette journée-là. Aujourd’hui, le ciel est très clair et nous le voyons à au moins 100 milles à la ronde (à vol d’oiseau) au-dessus de l’horizon. Le Mont Hood avec son élévation de 11,240 pieds, il est le plus haut sommet de l’Oregon. Évidemment, il est tout blanc car il est encore couvert de belle neige blanche. En arrivant sur place, nous montons directement au Timberline Lodge, construit en 1936-37 par le programme du Président Franklin Delano Roosevelt (Work Progress Administration) programme qui avait pour but de remettre les travailleurs au travail après la Grande Dépression. Le Lodge est encore aujourd’hui un très bel hôtel, il avait été conçu principalement comme un gros chalet de ski, un hôtel de qualité et comme une retraite en montagne car il est situé à plus de 5,900 pieds d’altitude. Les deux premiers étages sont en grosses pierres de montagne car elles ont été amassées dans la montagne dans un périmètre d’un mille de circonférence autour de l’hôtel. Le troisième étage est en bois. On a utilisé les matériaux de construction disponible et sans coût qui se trouvaient dans les alentours. Tout l’intérieur est en pierre ou en bois et ce qui donne un look très rustique. Encore aujourd’hui, la neige recouvre les fenêtres du deuxième étage, en hiver la neige se rend jusqu’à la toiture. Les gens entrent dans l’hôtel par un tunnel qui est encore sur place. Nous entrons dans l’hôtel et visitons les trois étages de la partie centrale de l’hôtel, les deux ailes de chaque côté étant les chambres. En 1981, on a construit un nouvel édifice, et on déplace tous services en relation avec le ski, billetterie, location d’équipement, boutique, école de ski, service médical, service à la clientèle, afin de mieux préserver l’hôtel. Encore de nos jours, Timberline Lodge demeure un icone de l’État de l’Oregon. Nous reprenons la route en direction du Mont St. Helens que nous n’avions pas vu l’automne dernier à cause du brouillard. Nous nous arrêtons sur le stationnement d’un centre d’achat sur l’Ile Hayden, une ile au milieu de la rivière Columbia, juste à la frontière de l’État de l’Oregon et Washington. Je prépare le souper et nous mangeons en regardant du tennis.

Jeudi, 2 mai 2013.

Nous quittons le centre commercial de l’Ile Hayden vers 10h30 et prenons la direction du Mont St. Helens. Il fait super beau et dès que nous sommes sur l’autoroute I-5, nous avons le Mont St Helens devant nous à l’horizon. Il est tout blanc et très imposant même s’il a perdu plus de 1,200 pied d’altitude lors de sa dernière éruption le 18 mai 1980. Nous étions ici le 19 octobre dernier et ne l’avions pas vu car la montagne était enveloppée dans un épais brouillard, nous ne pouvions voir à plus de 200 pieds devant nous. Nous arrivons au premier Visitor Center et nous nous faisons dire que le deuxième Visitor Center au Johnson Ridge Observatory est encore fermé à cause de la neige.  Nous sommes très déçus car nous voulions voir le film au Visitor Center qui se termine par l’ouverture des rideaux sur le cratère du Mont St Helens. On s’est fait dire que c’est absolument spectaculaire. Le film qui relate l’éruption de Mont St Helens se termine, l’écran se lève, des rideaux s’ouvrent, une fenêtre apparait avec une vue spectaculaire sur l’immense cratère de St. Helens avec ses deux dômes intérieurs. Mais pour la deuxième fois nous ne verrons pas ce spectacle si attendu et cette fois ce n’est pas à cause de la météo mais parce que la route est barrée et que le Visitor Center n’ouvre que le 11 mai 2013. Nous sommes déçus mais au moins, il fait beau et nous pouvons voir la montagne et son immense cratère, toute la vallée où est descendu, la lave, la boue, la poussière, les arbres, les maisons enfin tous les sédiments qui ont dévalé la vallée et qui ont totalement changé le paysage environnant. Il y a maintenant 33 ans de cela, le 18 mai 2013. Nous nous rendons également au Coldwater Lake, un nouveau lac qui a été formé suite à l’éruption. Avant l’éruption, ce n’était qu’un ruisseau et après l’éruption, la sortie du ruisseau a été bloquée et un nouveau lac s’est formé ce qui fait le bonheur de beaucoup d’animaux. Nous faisons beaucoup de photos et redescendons vers la vallée en direction de Longview où nous nous installons sur le stationnement du Home Depot. Souper, vaisselle, un peu de tennis et lecture au lit.

Vendredi, 3 mai 2013.

Il fait encore super beau ce matin et nous avons des hésitations à nous diriger vers le ``Hells Canyon Scenic Byway`` car nous savons qu’il y a des parties de routes qui sont encore fermées à cause de la neige. Après plusieurs appels téléphoniques, nous décidons de nous y rendre quand même, car nous pensons pouvoir le canyon à partir de la route sur le bord de la Snake River du côté Idaho. Nous roulons jusqu’à 13h00 et nous nous arrêtons pour prendre une bouchée au même endroit que nous nous étions arrêtés l’automne dernier pour aller photographier les chutes Multnomah et reprenons la route. Nous roulons en bordure de la rivière Columbia sur l’autoroute 84 (I-84) le paysage est `magnifique. Nous sommes dans la gorge de la Rivière Columbia qui est longue de 80 milles avec des falaises de chaque côté de la rivière atteignant 4,000 pieds. La rivière est à gauche de nous et à droite nous avons la ``Historic Columbia River Highway Scenic Byway`` que nous avons fait l’automne dernier. Cette route construite en 1913, fut la première route scénique des États-Unis et fut nommé ``King of Roads``. Une autre particularité de cette rivière est que la rivière est la frontière naturelle entre les États de l’Oregon et Washington. Nous sommes du côté Oregon. Nous faisons un deuxième arrêt dans la ville de ``The Dalles`` pour aller visiter le ``Columbia Gorge Discovery Center``. Nous y passons plus de 2 heures très intéressantes. Nous reprenons la route pour nous arrêter sur un terrain de stationnement pour camions en bordure de la route I-84 dans la ville de Hermiston. Souper, vaisselle, du tennis et dodo.

Samedi, 4 mai 2013.

Ce matin, il fait encore très beau et nous reprenons notre route en direction du Hells Canyon.  Nous faisons une pause afin de prendre une bouchée et repartons aussitôt. À Baker City, nous nous arrêtons au ``National Historic Oregon Trail Interpretive Center`` et nous y passons quelques heures, c’est-à-dire jusqu’à la fermeture à 16h00. Nous reprenons la route et nous prenons la route qui longe la Snake River du côté Idaho. Cette rivière est la frontière naturelle entre l’Oregon et l’Idaho. Cette rivière coule également au fond d’un magnifique canyon que l’on a appelé le ``Hells Canyon``. Au moment où le nom lui fut donné, la rivière était dangereuse, son courant était très fort et plusieurs personnes et animaux y ont perdu la vie. Depuis, ce temps la rivière fut harnachée à plusieurs endroits, son débit et son courant sont maintenant contrôlés et la rivière coule tout doucement mais sa beauté demeure la même. En fait, c’est le tout qui est renversant, époustouflant, grandiose. Cette petite rivière qui serpente (d’où son nom Snake) au milieu d’un profond canyon est la plus profonde gorge de l’Amérique du Nord. De chaque côté de la rivière s’élèvent de hautes falaises recouvertes de verdure. C’est tout un spectacle. Nous faisons des poses photos mais le soleil est déjà très bas sur l’horizon alors, nous décidons de nous arrêter sur le bord de la rivière Snake (entre Hopewell et Oxbow) dès que nous voyons un endroit propice. Souper, vaisselle et nous regardons un spectacle de Béyonce présenté au Wynn à Las Vegas, le 2 août 2009. C’est la première fois que nous la voyons, elle donne un très bon spectacle. Lecture au lit et dodo.

Dimanche, 5 mai 2013.

Nous quittons notre petit refuge de la nuit où nous avons passé une excellente nuit. Nous nous rendons jusqu’au bout de la route c’est-à-dire jusqu’au barrage de Hells Canyon. Bon ce n’est pas un gros barrage car la Snake River n’est pas large donc ce barrage n’a pas l’envergure du barrage de Cornwall en fait ce n’est pas la rivière qui fait toute la beauté de Hells Canyon mais plutôt ces abords. Ces montagnes qui bordent la rivière, tantôt toutes verdoyantes, tantôt devenant de majestueux rochers et plus nous arrivons vers le barrage, plus les deux rives se rapprochent et la rivière devient un petit ruban entre ces deux rives. C’est à la fois magnifique et dramatique comme spectacle. Nous rebroussons chemin et et nous décidons de prendre la moto pour monter au Hells Canyon Lookout d’où nous avons une vue sur le canyon dans son ensemble à partir du sommet d’une des montagnes environnante.  Nous faisons une pose photo et retournons au motorisé. Nous avons fait un peu moins de 50 milles et j’ai mal au derrière malgré mon coussin d’air et de gel. Nous remontons la moto et roulons jusqu’à Baker City et nous nous installons sur un terrain vacant pour la soirée et la nuit. Souper, vaisselle, tennis et lecture au lit.

Mardi, 7 mai 2013.

Il fait très beau et nous quittons notre bord du lac Wallowa et suivons la route qui longe le lac jusqu’au bout car nous désirons aller voir les deux moraines latérales et la moraine terminale. Les néologistes s’accordent pour dire que les deux moraines latérales sont les plus belles au monde car elles sont symétriques. Nous voulions prendre le Tramway qui nous amène au sommet des montagnes Wallowa mais il n’est pas encore ouvert. Nous rebroussons chemin et prenons la route en direction du ``Coulée Corridor Scenic Byway`` dans l’État de Washington. Vers 15h00, nous traversons la frontière entre l’Oregon et Washington. Nous nous arrêtons sur le stationnement d’un Lowes dans la petite ville de Moses Lakes où nous espérons passer la nuit. Ils ont WIFI ici alors je compte bien m’en servir pour envoyer mes carnets. Souper, vaisselle, tennis et lecture au lit.

Mercredi, 8 mai 2013.

Encore une belle journée qui s’annonce et nous entreprenons le ``Coulée Corridor Scenic Byway`` et nous ne savons pas trop à quoi nous attendre. À notre grande surprise, le paysage est grandiose et très différent. Quand nous arrivons à Dry Falls, nous découvrons un endroit qui ressemble à Niagara Falls mais 10 fois plus grand mais sans les chutes d’eau. Au temps de l’âge glaciaire, l’eau fut présente et l’on dit que ce fut les plus imposantes chutes de la planète tant en grosseur, tant en volume d’eau qui s’est écoulée ici. La théorie veut que les glaciers fondaient, creusaient le terrain dans leurs descentes, formaient des dames de glace, en amont des dames se formaient d’immenses lacs, l’eau de la fonte des glaces et la pression des glaces finissaient par briser les dames de glace et l’eau accumulée des lacs descendait soudainement dans la vallée ce qui causait ces immenses chutes.  L’ère glaciaire terminée, les eaux se sont asséchées avec le temps. Aujourd’hui, on peut voir clairement qu’il y avait des chutes ici. Nous reprenons la route et arrivons à Grand Coolee Dam où nous allons d’abord au Visitor Center du barrage et ensuite nous prenons une visite guidée du barrage. Ce barrage est le plus grand producteur hydroélectrique des États-Unis. Voici quelques comparaisons avec le barrage Hoover (connu de tous) :

                                   Hauteur          Largeur          Ciment

Grand Coolee Dam :   550 pieds       5,223 pieds    11,975,521 verges3

Hoover Dam :              726 pieds       1,244 pieds      3,250,000 verges3

Pourquoi ce barrage n’est-il pas aussi connu que celui de Hoover? Parce qu’ici il n’y a pas de Las Vegas tout proche. Nous visionnons un film au Visitor Center qui nous informe que ce barrage ne produit pas uniquement de l’électricité mais sert également à irriguer une très grande partie des terres environnantes. L’Ouest Américain était composé de terres arides (il tombe 6 à 9 pouces de pluie par année) et les ingénieurs en ont fait le grenier de l’Ouest Américain et tout cela grâce à l’irrigation. Nous reprenons la route en direction de Spokane, Washington. Nous nous arrêtons dans le petit village de Weber sur un terrain vacant où nous passerons la nuit. Souper, vaisselle et du tennis, nous sommes au tournoi de Madrid.

Jeudi, 9 mai 2013.

Nous regardons des matchs de tennis toute la matinée et il est 14h00 quand nous nous mettons en route. Nous roulons jusqu’en Idaho et nous nous arrêtons dans un Visitor Center à 16h45 juste à temps pour obtenir beaucoup d’informations sur l’Idaho mais aussi beaucoup de brochures sur les environs et également sur les États et même les Provinces du Canada entourant l’État d’Idaho. Nous décidons de demeurer sur l’aire de repos de Huetter qui longe la route pour la soirée et la nuit. Nous installons le motorisé à l’ombre sous les arbres avec un petit éclairci vers le sud pour notre antenne satellite afin de reprendre nos matchs de tennis à télé. À 17h00, il fait 88oF dans le motorisé, nous ouvrons toutes les fenêtres pour laisser entrer la petite brise. Souper sur le BBQ, vaisselle et encore du tennis.

Vendredi, 10 mai 2013.

Nous regardons les quarts de finales de tennis du tournoi de Madrid sur terre battue. Nous sommes toujours sur l’aire de service de Huetter dans l’État d’Idaho. Entre deux matchs, nous allons faire la vidange des eaux usées et le plein d’eau fraîche dans la ville de Dalton Garden. Ensuite, nous nous installons sur le parking du Home Depot de cette même ville pour visionner d’autres matchs de tennis. Les quarts de finales de tennis terminées, nous prenons la route en direction du grand lac de Cœur d’Alene (oui, c’est le nom d’une ville et d’un lac), et nous en faisons le tour. C’est un très beau lac très déchiqueté, plein de belles petites baies avec de très belles demeures sur le côté est du lac. Le côté ouest du lac demeure sauvage, il n’y a pas de route en bordure et ce lac est long de 125 miles. Au bout du lac, nous trouvons un endroit où passer la nuit. Souper, vaisselle et on nous présente le match de Serena Williams contre l’Espagnole Anabel Medina-Rodrigues. Serena finit par l’emporter mais avec beaucoup de difficulté.

Samedi, 11 mai 2013.

Ce matin, nous regardons les demi-finales des hommes du tournoi de Madrid. Wawrinka l’emporte sur Berdyc et Nadal l’emporte sur Andujar. Nous aurons donc demain une finale, Nadal contre Wawrinka. Maintenant, nous regardons une demi-finale chez les femmes entre Serena Williams (Américaine) et Sara Errani (Italienne). Serena l’emporte avec plus de facilité qu’hier soir. Enfin, nous avons le dernier match de demi-finale entre Maria Sharapova et Ana Ivanovic. C’est Maria qui l’emporte. Nous empruntons le ``White Pine Scenic Byway`` une région remplie de lacs. Ensuite, nous nous arrêtons au Home Depot de la ville de Cœur d’Alene pour acheter quelques produits. Enfin, nous nous mettons en route en direction du ``Pend Oreille Scenic Byway`` et finalement nous nous arrêtons sur le stationnement du Home Depot de la ville de Sandpoint, toujours en Idaho. Souper sur le BBQ car il fait chaud, vaisselle et nous regardons le match entre Nadal et Andujar (deux Espagnols) même si nous savons que c’est Nadal qui a remporté le match tôt ce matin.

Dimanche, 12 mai 2013.

Nous sommes debout à 7h30 pour regarder la finale des hommes à Madrid. C’est Rafael Nadal et Stanislas Wawrinski qui s’affrontent et Rafael l’emporte avec assez de facilité. Nadal est en feu et Wawrinski semble fatiguer. Alors c’est Rafael Nadal, le champion de Madrid, il est chez lui en Espagne et il avait la foule qui le supportait. Je me dois d’ajouter que partout où passe Rafael, il est souvent le favori de la foule. Moi, mon cœur balance entre Federer et Nadal. Ensuite, à 9h30, nous avons la finale féminine entre Serena Williams et Maria Sharapova et c’est Williams qui l’emporte avec facilité. Serena devient la championne de Madrid. Nous nous mettons en route vers 11h00 et entreprenons le ``Pend Oreille Scenic Byway`` qui longe le lac Pend oreille. C’est joli mais comme il n’y a pas de soleil ce matin, le paysage est moins éclatant ainsi que les photos. Dans la ville de Sandpoint, nous faisons le plein de diesel et le plein de propane. Ensuite, nous reprenons la route pour commencer ``The International Selkirk Loop``. C’est un circuit qui passe en Idaho, Washington et Colombie Britannique. Vers 17h00, nous arrivons à la frontière du Canada, on nous inspecte de fond en comble mais finalement on nous laisse partir même avec toute la boisson que nous avons à bord. On nous explique que nous pourrions devoir payer la taxe sur toutes les bouteilles même si les bouteilles d’alcool sont entamées. Mais le douanier est très gentil et nous laisse partir. Nous voilà de retour au pays et nous roulons jusqu’à la petite ville de Nelson où nous nous installons près du petit aéroport. Aujourd’hui fut notre première journée sans soleil depuis notre arrivée à San Diego le 7 mars 2013. Souper, vaisselle et peu de télé.

Lundi, 13 mai 2013.

Ce matin, il ne fait pas beau, le ciel est gris et les nuages sont bas. À 11h00, il pleut, une petite pluie fine qui s’installe pour le reste de la journée. On ne peut pas se plaindre car c’est notre première journée de pluie depuis comme nous sommes arrivés à San Diego, c’est-à-dire le 7 mars. J’en profite pour faire ma couleur dans mes cheveux. Ensuite, nous regardons du tennis, c’est le tournoi de Rome qui commence aujourd’hui, un autre ATP 1000. Nous regardons notre canadien Milos Raonic se faire battre par l’allemand Kohlshreiber au premier tour. Notre Milos est en 14ème position au classement mondial, il possède un excellent service et un bon coup droit en croisé mais il a encore beaucoup à apprendre afin de devenir parmi les 5 premiers et il y a plusieurs jeunes qui montent mais il est encore bien jeune donc il devrait continuer de s’améliorer. Nous partons vers 13h30 et roulons en direction du Lac Kootenay où nous nous embarquons sur un traversier à 16h30 pour nous retrouver sur la rive Est du Lac Kootenay 35 minutes plus tard. Le paysage est magnifique dommage que le soleil ne soit pas présent. Les sommets blancs des montagnes sont dans les nuages et il y a beaucoup de brouillard sur le lac donc les photos ne rendent pas toute la beauté qui nous entoure. Vers 18h30, le ciel s’éclaircie un peu, le soleil fait une faible apparition mais il est un peu tard. Nous nous arrêtons sur un parking prévu pour les camions juste derrière un hôtel Ramada donc nous avons WiFi en prime. Souper et pendant que nous sommes à manger, je remarque qu’il y a de l’eau qui coule sur le plancher. Effectivement, il y a un problème et voici mon Jean Roch à quatre pattes par terre et la tête dans les armoires afin de régler un problème de plomberie. Il constate que les tuyaux sous les éviers de cuisine ont déjà été réparés mais mal réparés. Il défait le tout et il remonte le tout comme cela aurait dû être fait la première fois. Et vingt minutes plus tard le tout est réparé pour de bon cette fois. Comme je suis chanceuse d’avoir mon Homme à tout faire toujours avec moi mais il est vrai qu’avec un motorisé il y a toujours quelque chose à réparer car nous roulons beaucoup et pas toujours sur des belles routes alors ça brasse dans la maison. Après cet interlude plus ou moins agréable, nous faisons la vaisselle et regardons un peu de tennis.

Mardi, 14 mai 2013.

Nous avons un beau soleil qui nous accueille à notre levé ce matin. Nous regardons quelques matchs de tennis et nous nous mettons en route vers 13h00. Nous roulons vers le nord jusqu’à 18h30 et nous nous arrêtons dans la petite ville de New Denver sur un terrain vacant. Le paysage était plus joli aujourd’hui car nous avions du soleil. Nous avons longtemps longé la rivière et le lac Slocan avec des montagnes recouvertes de neige en arrière-plan. Souper, vaisselle, un peu de tennis, un peu de Bridge.

Mercredi, 15 mai 2013.

Ce matin, nous allons visiter le ``Nikkei Internment Memorial Centre`` le seul site au Canada qui est dédié à relater ce chapitre pas très reluisant de notre histoire durant la Deuxième Guerre Mondiale. En 1942, 23,500 Nikkei (personne de descendance Japonaise) dont 75% étaient de citoyenneté canadienne furent privés de leurs droits civils et furent étiquetés ``ennemis de la nation`` et forcés de laisser leurs résidences de la côte de la Colombie Britannique et les familles furent interner dans des camps jusqu’à la fin de la guerre. La guerre terminée, ces Nikkei ne purent retourner sur la côte de la Colombie Britannique car leurs résidences, commerces, bateaux de pêche, machineries de ferme, véhicules privés enfin toutes leurs possessions avaient été vendu pour financer les camps d’internement. Ces gens avaient deux choix : retourner au Japon dont beaucoup d’entre eux n’avaient jamais mis les pieds au Japon ou aller s’installer de l’autre côté des Rocheuses et recommencer leur vie à zéro. Ici, à New Denver, il y avait un camp de 1200 Nikkei, appelé ``The Orchard`` et ce sont les Nikkei eux-mêmes qui devaient construire leurs shacks qui avaient une dimension de 14’ x 28’ et deux familles jusqu’à 6 enfants chacune devaient partager ce lieu. En 1957, les shacks du ``Orchard`` furent remis aux résidents Japonais Canadiens par le gouvernement du BC. Un des shacks qui est sur le site fut habité jusqu’en 1985. Après la guerre, tous les camps d’internement furent détruits à l’exception de celui-ci et aujourd’hui, il ne demeure que quelques édifices et 3 shacks. Nous nous rendons ensuite au jardin japonais de la ville construit en mémoire des Nikkei. C’est très joli mais c’est dommage car ce n’est pas ensoleillé alors les photos ne sont pas aussi belles qu’avec du soleil. Nous nous mettons en route et faisons une pose photo dans un ``Hot Springs``. Il y en a beaucoup dans la région. Nous roulons ensuite jusqu’à la Baie de Galina où nous prenons un traversier pour nous retrouver sur l’autre rive du Arrow Lake. Nous nous arrêtons immédiatement pour regarder un match de tennis entre Nadal et Federer à Winbledon en 2008 qui est passé à l’histoire. En chemin, nous voyons 3 jeunes chevreuils sur la route et un ours noir couché en bordure de la route. Nous nous arrêtons juste avant d’entrer dans la ville de Rebelstoke sur un parking pour camions. Je prépare le souper et nous mangeons en regardant d’autres matchs de tennis du tournoi de Rome. Je remarque que les spectateurs portent des gilets ou des vestes donc ce n’est pas chaud même à Rome.

Jeudi, 16 mai 2013.

Il fait soleil ce matin, nous nous mettons en route en direction de la ``Rogers Pass`` qui traverse les Montagnes Selkirk d’où le nom ``Selkirk Loop`` dont nous avons presque fait le tour. En chemin, nous faisons quelques poses photos. Nous nous rendons au Centre de Ski ``Kicking Horse`` dont nous avons tant entendu parler. À 18h00, nous nous arrêtons sur le parking d’un poste d’essence Husky après avoir fait le plein de diesel où nous nous installons pour passer la nuit et regarder les matchs de tennis de la journée. Nous soupons, vaisselle et encore du tennis.

Vendredi, 17 mai 2013.

Nous nous mettons en route vers midi et peu de temps après nous faisons notre entrée dans le Parc National Yoho, Nous nous rendons d’abord au Visitor Center pour l’achat d’une passe de deux jours. Nous nous rendons d’abord au Pont Naturel en pierre qui enjambe la Rivière du Cheval-qui-Rue (Kicking Horse). Ensuite, nous allons au Lac Émeraude, beau lac vert formé par les glaciers environnants. Nous faisons un arrêt au centre d’interprétation en plein air sur les tunnels en spirale qui ont été construit au début des années 1900. Ces tunnels ont été élaborés pour amoindrir la dangereuse pente que devaient monter ou descendre les trains afin de traverser le Col du Cheval-qui-Rue (Kicking Horse Pass) et ainsi éviter les accidents qui se produisaient trop souvent. Nous traversons le Col du Cheval-qui-Rue pour nous retrouver en Alberta et quelques kilomètres plus loin au Lac Louise. Nous décidons d’y retourner même si nous sommes venus ici en août dernier. À notre grande surprise, le Lac Louise est encore gelé et nous faisons des photos au même endroit qu’en août dernier mais elles sont totalement différentes. Nous reprenons la route et en peu de temps, nous faisons notre entrée dans le Parc National Kootenai. Nous traversons le Col du Vermillon et ici se trouve également le Continental Divide (Partage des Eaux) c’est-à-dire que c’est à partir de ce point que les eaux se dirigent soient vers le Pacifique, soient vers l’Atlantique, soient dans le Golfe du Mexique et soient vers l’Arctique. Nous arrêtons ensuite, au Marble Canyon où nous faisons une marche de 45 minutes au bord au bord du canyon où coule le ruisseau Tokumm. Nous décidons de demeurer sur le parking de Marble Canyon pour la nuit. Souper, vaisselle, tennis bridge.

Samedi, 18 mai 2013.

Nous nous mettons en route vers 11h00 et roulons dans le Parc National Kootenay et notre premier arrêt est pour aller voir les petites chutes Numa. Notre deuxième arrêt est aux Radium Springs qui sont en fait des piscines d’eaux thermales. Nous nous rendons ensuite jusqu’au petit village de Radium Springs (B.C.) où nous nous arrêtons sur l’immense parking d’un Best Western et nous regardons les demi-finales des hommes et des femmes au tournoi de Rome. Chez les hommes, c’est Nadal et Federer que nous retrouverons en finale demain. Chez les femmes, c’est Serena Williams et Victoria Azarenka qui s’affronteront en finale demain également.

Dimanche, 19 mai 2013.

Il ne fait pas beau ce matin, les nuages sont très bas, le ciel est gris et lourd, il fait froid, la pluie commence vers 9h30. Nous sommes debout depuis 7h30 pour regarder les finales de Rome.  Nous regardons la finale des hommes et c’est Rafael Nadal qui devient le champion de Rome. Du côté des femmes, c’est Serena Williams qui devient la championne de Rome. Nous prenons la route un peu après 10h00 en direction de Calgary. En chemin, Jean Roch téléphone et envoie un message texte à Andréa qui nous dit qu’elle travaille aujourd’hui mais qu’elle sera à la maison à 16h00. Nous nous rendrons donc chez les Wrights pour 16h30 et passerons du temps avec eux. Nous mangeons, jasons et jouons avec la petite Karah. Nous retournons au motorisé vers 10h30. Un peu de lecture au lit et dodo.

Lundi, 20 mai 2013. 

Nous venons de prendre nos douches, il est 10h00 et ça sonne à la porte, c’est Lorraine l’ex de Jean Roch qui vient nous rendre visite. Andréa et Karah arrivent quinze minutes plus tard. Nous placotons tous ensemble jusqu’à midi et elles nous quittent pour aller au lunch.  Vers 14h00, nous nous rendons chez Andréa, elle ne travaille pas aujourd’hui, par contre Rusty, son mari travaille même si c’est fête. Nous passons l’après-midi avec eux et nous leur proposons de les amener au resto ce soir mais ils préfèrent demeurer à la maison et c’est Rusty et Andréa qui préparent le souper. Après le souper, nous avons la surprise de voir arriver Lisa, Brad et les enfants. Nous avons passé une très agréable journée et soirée. Nous revenons au motorisé vers 21h30 et nous nous couchons tôt car nous avons un rendez-vous au garage Cats demain matin à 7h00.

Mardi, 21 mai 2013.

Nous nous levons à 5h30 afin de nous rendre au garage Cats et nous arrivons sur place à 6h30, juste le temps de prendre notre petit-déjeuner. À 7h00, Jean Roch entre le véhicule à l’intérieur des barrières juste devant les baies de service. Vers midi, le manager vient nous voir pour nous apprendre que nous avons deux problèmes, une pompe qui est saisie et un tuyau qui est brisé. Ils ont la pompe ici en stock et vont la remplacer par contre le tuyau ils doivent commander la pièce et nous sommes en attente. Ils nous redonnent le motorisé vers 17h00 et nous permettent de demeurer sur leur terrain pour la nuit. Nous avons la possibilité de nous brancher ici donc nous décidons de passer la nuit ici. Nous regardons la télé, soupons, faisons la vaisselle.

Mercredi, 22 mai 2013.

Lisa vient nous porter une voiture afin que nous puissions faire des courses et nous nous rendons chez elle afin que je fasse la lessive. Nous allons souper tous ensemble, Lisa, Brad et les enfants dans un « Boston Pizza » non loin de chez elle. Nous revenons a la maison jusqu'à l’heure du couche des enfants et retournons au motorise pour la nuit. 

Jeudi, 30 mai 2013.

La raison que mes carnets se sont arrêtés subitement après celui du 22 mai dernier est que le 22 mai en soirée, j'ai fait une crise de la vésicule biliaire. J'avais des douleurs aigues sous les côtes et au dos du côté droit et des vomissements et ça de minuit jusqu'à 5h00 du matin. À 5h30, je décide de réveiller Jean Roch et de me faire conduire à l'urgence de l'hôpital le plus proche (Centre Universitaire Peter Lougheed). Je passe au triage et j'attends. Ce n'est que vers 11h30 qu'on vient me chercher, je suis toujours en douleurs et en un rien de temps, on m'installe une ligne intraveineuse avec soluté et morphine. La douleur se calme en 2 minutes et je suis bien. Alors, commence une batterie de test dont une échographie de l'abdomen. Le médecin de l'urgence vient nous dire que j'ai des pierres dans la vésicule (presque tout le monde de mon âge en ont, ce qui n'est pas la cause des douleurs) le problème c'est qu'il y a une des pierres qui bloque le canal de sortie de la vésicule où passe le liquide qui se déverse dans le foi. Je dois subir l'ablation de la vésicule. On appelle le chirurgien de garde, je le rencontre et il me dit qu'il va tenter de faire cette chirurgie le plus vite possible. Je suis admise, on m'amène dans ma chambre, une belle chambre privée et à 19h30, on vient me chercher pour la salle d'opération. À 20h05, j'entre en salle d'opération et à 21h45, je suis de retour dans ma chambre où Jean Roch m'attend toujours. Quelle journée! Évidemment, je suis encore très endormie, il m'embrasse et je lui donne son congé « va dormir, fait comme moi, je suis entre bonnes mains` ». Le lendemain, on me donne mon congé à 12h30, Jean Roch me ramène au garage Finning où notre VR est à se faire réparer. Il y avait une pompe à remplacer, ce qui était assez simple mais il y avait également un tuyau du système d'émission des gaz carboniques qui était complètement arraché et on ne trouvait pas de pièce de remplacement. Ils ont du procédé à faire faire le tuyau sur mesure donc le motorisé est encore dans le garage quand j'arrive sur place mais on nous dit qu'il sera prêt en fin de journée. Je m'installe donc dans la salle d'attente des clients dans un beau Lazyboy et je dors. Vers 16h00, je me réveille, j'ai des frissons et je fais de la fièvre. À 17h00, Jean Roch me ramène à l'urgence du même hôpital. Triage avec 2 Tylénols, attente et vers 20h00, on vient me chercher et c'est reparti mon kiki. Après, la ligne intraveineuse installée, les antibiotiques, le soluté, les prises de sang pour culture, radiographie des poumons, etc… Finalement, vers minuit les médecins viennent m'annoncer que le bas de mes poumons se sont affaissés, qu'ils vont m'admettre à l'hôpital, me redonner une autre chambre et qu'ils vont me garder sous observation pour les prochaines 2 nuits. Je retourne Jean Roch au motorisé car il est très fatigué, il n'y a rien de plus fatiguant que d'attendre à ne rien faire aux côtés d'une malade. Samedi, Jean Roch travaille toute la journée à préparer le motorisé afin de le remiser au Lac McGregor chez Lisa et Brad. Dans la soirée, Jean Roch vient me porter mon téléphone cellulaire afin que nous puissions communiquer car demain, je pense avoir mon deuxième congé. Je le trouve blanc comme un drap, il a l'air très fatigué, il a travaillé toute la journée sans arrêt et il me dit ne pas se sentir très bien alors il repart avec la ferme intention d'aller se coucher immédiatement. Je lui demande s'il a mangé et me dit que oui. Dimanche matin, les médecins viennent me voir vers 9h30 et me donnent mon congé, je pourrai partir après le lunch et on me donne la permission de prendre l'avion demain car notre vol de retour est lundi le 27 mai à 12h10. Je téléphone à Jean Roch pour lui apprendre la bonne nouvelle et il m'annonce qu'il a été malade toute la nuit, qu'il est encore malade, vomissements, diarrhée. Il croit à un empoisonnement alimentaire. Je me suis fait à souper pour la première fois depuis 3 mois et je me suis empoisonné… pas drôle. Vers 11h30, quand tous les papiers sont signés et que je suis prête à partir, je le rappelle et me dit être incapable de se lever et conduire la voiture. Il téléphone à Andréa (sa fille) et c'est Andréa, Rusty et Karah qui viennent me chercher pour me ramener au motorisé. Je trouve mon homme très mal en point, j'ai bien meilleure mine que lui. Il demeure au lit, la minute qu'il tente de se lever, les vomissements recommencent ainsi que la diarrhée. Il a commencé les valises hier, devait les terminer ce matin mais c'est moi qui doit faire cela. Je commence à vider le frigo et à jeter tout aliment susceptible d'attirer de la vermine. Finalement, à 16h00, Jean Roch décide de prendre la route vers le Lac McGregor. Nous passons par la maison de Lisa afin d'y laisser la moto. En chemin, nous faisons la dernière vidange des eaux noires et grises et le plein d'eau fraîche. En chemin, Jean Roch me donne le volant, il est incapable de poursuivre, il se sent trop faible pour continuer. Je prends alors le volant, je n'ai pas de licence pour conduire ce véhicule, j'ai pris un petit cours de 3 heures et ça fait longtemps que je n'ai pas pratiqué. Par chance, nous sommes sur une petite route de campagne, il y a très peu de circulation et il faut ce qu'il faut. Nous arrivons au lac vers 18h30, Jean Roch retourne se coucher. Je fais avec Brad les derniers préparatifs de remisage et vers 17h30, nous retournons à Calgary chez Lisa et Brad avec les enfants. Jean Roch n'est toujours pas bien et le départ pour Ottawa est loin d'être certain. Nous nous couchons vers 10h00 et espérons passer une bonne nuit et nous verrons au matin. Jean Roch a passé une assez bonne nuit mais pas moi, j'ai fait des cauchemars, je me suis réveillée en nage mais finalement, vers 8h30 Jean Roch prend la décision de partir. Alors, je saute (pas très haut) dans la douche et à 9h00, nous quittons la maison de Lisa avec les enfants, Lisa dépose Kesley à l'école et Kyler à la garderie et finalement, nous à l'aéroport. La journée se passe relativement bien, Jean Roch dort les premiers 4 heures de vol entre Calgary et Toronto. Nous avons 30 minutes pour attraper notre deuxième vol entre Toronto et Ottawa. Carolyne nous attend à l'aéroport et nous ramène à la maison. À 22h30 (pour nous 20h30 heure de Calgary), nous sommes au lit. Les vomissements se sont arrêtes mais la diarrhée persiste pour Jean Roch. Je dois aussi mentionné que durant tout ce branle-bas, Jean Roch avait oublié de fermer une vitre de la voiture de Lisa et on nous a volé notre ordinateur portable. Enfin, nous sommes à la maison et les choses devraient rentrer dans l'ordre.

 

Nous avons fait un beau voyage : nous avons fait du bon ski, nous avons vu d'excellents spectacles à Vegas, nous sommes allés au tournoi de tennis de Indian Wells et avons vu entre autres, un match entre Nadal et Federer, nous avons vu de très beaux paysages, nous avons visionné du bon tennis à la télé (nous nous sommes abonnés à un poste spécialisé en tennis, ``The Tennis Chanel``), nous avons eu une superbe de belle météo, pas une seule journée de pluie durant notre séjour aux États-Unis, c'est vraiment incroyable. De retour au Canada, nous avons eu quelques journées grises et un peu de pluie mais rien de majeure. Nous serons de retour le 9 septembre prochain, nous avons déjà nos billets et nous entreprendrons une autre étape de notre visite des Amériques. À bientôt, j'espère.

CARNETS DE VOYAGES

AUTOMNE 2013-11-24

 

Vendredi, 13 septembre 2013.
Nous sommes arrivés lundi, le 9 septembre en fin de journée et Jean Roch a invité tout le monde à souper au resto, "Olive Garden" nous étions 12 à table. Mardi matin, le 10 septembre, Jean Roch est allé chercher le motorisé en moto qui avait été remisé au lac McGregor, propriété de Lisa et Brad. Moi, je suis demeuré chez Lisa et Brad dans leur maison de Chestermere. Jean Roch est arrivé vers 15h00 avec le motorisé et nous y faisons un très grand ménage car le motorisé est infesté de souris. Nous avons de la merde de souris un peu partout, nous avons posé des trappes à souris et en avons attrapé plusieurs mais quand nous sommes couchés nous pouvons en entendre encore qui circulent dans les murs et plafonds. Comme dit Jean Roch, les machines à merde sont encore la....comment allons nous réussir à nous débarrasser des rongeurs.

Autre problème, notre frigo ne fonctionne plus. Nous devons faire remplacer  l'unité de réfrigération que nous avons remplacée il y a 2 ans seulement.  Jeudi, nous avons consacré la journée à trouver un garage pour motorisés qui voulait bien faire le travail. Finalement, vers 14h00, nous nous sommes rendus chez "Canadian Leisure" qui a accepté de commander l’unité de réfrigération et qui va nous téléphoner quand les pièces seront arrivées. Ils pourront procéder au changement des pièces sur le frigo. C'est un long processus que de changer cette unité de réfrigération qui se trouve à l'arrière du frigo. Il faut ouvrir les 2 sliders à l'avant du véhicule sortir le frigo de son trou, enlever l'unité qui ne fonctionne plus et procéder à l'installation de la nouvelle unité. Enfin, s'assurer que le tout fonctionne et replacer le frigo dans son trou.

Nous pensons être dans la région de Calgary pour une autre semaine à dix jours. C'est à suivre.....

 

 

 

Lundi, 16 septembre 2013.

Bonne nouvelle: nous sommes presque certains s'être débarrassé des souris. Nous sommes toujours en attente de notre unité de réfrigération. Hier, dimanche, nous sommes allés au Lac McGregor avec Lisa. Ce soir, nous nous rendrons chez Andrea et Rusty pour souper avec eux. Présentement, nous sommes chez Lisa, les enfants sont à l'école, Brad est au travail. Demain, nous partirons vers Drumheller qui est à l'Est de Calgary afin d'aller visiter le Musée sur les Dinosaures.

 

Vendredi, 20 septembre 2013.

Nous quittons Calgary où nous avons passé 11 jours à régler nos problèmes et prenons la route à 12h30 après avoir fait des provisions et après avoir embrassé Lisa et Brad. Notre frigo fonctionne, deux mécanos en ont eu pour la journée, hier à installer l’unité frigorifique mais le tout semble fonctionner. Nous avons réglé nos deux problèmes, les souris et le frigo. Nous avons roulé jusqu’à Lethbridge, Alberta où nous sommes allés visiter un jardin japonais. Ensuite, nous avons emprunté le «Scenic Drive» qui longe la vallée de «Old Man River». Nous avons fait une photo du plus long pont du monde, fait en bois utilisé encore de nos jours par les trains. Après Lethbridge, nous roulons jusqu’à Fort MacLeod où nous visiterons le fort demain. Nous sommes installés sur un terrain vacant où nous passerons la nuit. Souper, vaisselle, nous jouons au Bridge et dodo.

P.S. Comme j’ai un nouveau laptop, je n’ai pas encore trouvé comment changer  mon clavier en français donc je n’ai pas d’accents.

Samedi, 21 septembre 2013.

Nous visitons le Fort Macleod où fut envoyé le premier détachement de la Police Montée vers l’Ouest Canadien pour y établir l’ordre. C’est en mai 1873 que le Premier Ministre John A. MacDonald propose devant la Chambre des Communes l’établissement d’une force policière qui fut unanimement accepté. En juillet 1874, la Police Montée du Nord-Ouest commence sa longue marche de trois mois vers l’Ouest avec le Colonel Macleod en tête, d’où le nom du fort. Le Fort Macleod a été reconstruit et est un Musée sur la Police Montée et leur vie dans le fort. Ce n’est qu’en 1920 que le nom est changé pour

«Royal Canadian Mounted Police» ou Gendarmerie Royale du Canada. Ensuite, nous allons prendre une marche dans le vieux quartier du petit village de Fort Macleod. Nous nous mettons en route vers « Head-Smashed-in-Buffalo Jump, un endroit historique où les gens des Premières Nations organisaient des chasses aux bisons en les faisant sauter en bas d’une falaise et ceci durant plus de 5,700 ans. Nous reprenons la route vers « Frank Slide » où nous nous arrêtons juste en face du glissement de terrain que nous visiterons demain. Souper, vaisselle, carnet et lecture au lit.

 

Dimanche, 22 septembre 2013.

Première journée de l’automne, nous avons eu du soleil, de la pluie, du vent, un peu de tout. Notre première visite, ce matin est «Frank Slide». Le 29 avril 1903 à 4h00 du matin, une partie de «Turtle Mountain»  glisse dans la vallée et détruit tout sur son parcours en 90 secondes. Dans le village de Frank entre 70 et 90 personnes, hommes, femmes et enfants y perdent la vie. Nous partons ensuite vers le parc de Waterton où nous allons faire une randonnée sur le «Red Rock Parkway» où nous découvrons tout au bout le très joli «Red Rock Canyon» et nous y faisons des photos. Ensuite, nous nous rendons à la Marina dans «Emerald Bay» où nous nous embarquons sur le bateau «MV International» pour y faire une croisière de 2 heures et demie. Nous devons demeurer à l’intérieur du bateau presque tout au long du trajet car il pleut et il fait froid. Le paysage est cependant très beau, nous sommes entourés des Montagnes Rocheuses et le lac est un lac créé par le passage des glaciers. Nous allons nous stationner un peu en retrait du petit village de Waterton et tout à coup, arrive à côté de notre véhicule un joli petit daim. Nous sortons nos caméras, tout excité de le prendre sur pellicule (digitale) mais arrivent plusieurs daims accompagnés d’enfants qui arrivent même à flatter les animaux. Souper, vaisselle, carnet et nous jouons aux Bridge.

Lundi, 23 septembre 2013.

Nous quittons Waterton vers 10h00, le temps est maussade et il pleut presque toute la journée. Nous roulons sur de belles routes pittoresques, malheureusement, comme il pleut ce n’est pas bon pour les photos. Nous faisons un arrêt à Whitefish, un centre de ski au Montana où Jean Roch désire amener les petits enfants faire du ski l’an prochain. On lui donne des informations sur les différentes accommodations dans la région. La montagne semble offrir tout ce dont nous avons besoin avec ses 96 pistes et principalement ses 350 pouces de neige (de la poudreuse) qui tombe ici tous les ans. Nous reprenons la route et nous nous arrêtons vers 17h30 sur le stationnement d’un «Home Depot» de la ville de Kalispell pour y passer la nuit. Kalispell est une assez grosse ville du Nord-Ouest du Montana. Jean Roch a commandé 8 pneus pour notre véhicule et ils arriveront mercredi dans un garage de cette ville. Entre temps, nous devons nous trouver un plan pour nos téléphones aux États-Unis, nous sommes présentement sans communications téléphoniques. Par contre, nous pouvons être rejoints par email. Après avoir soupé, nous regardons la télévision, Jean Roch a trouvé un poste local.

Mardi, 24 septembre 2013.

Nous sommes à Kalispell, Montana en attente de nos 8 pneus. Nous avons fait plus de 72,000 km avec nos pneus, il est donc tant de les changer.  Jean Roch les a commandés la semaine dernière, ils doivent arriver demain dans la journée et nous avons rendez-vous jeudi matin afin de les faire installer sur le véhicule. Nous nous sommes acheté un nouveau GPS car le nôtre ne fonctionnait plus. Nous avons remplacé nos cartes SIM dans nos téléphones et nous avons maintenant des numéros de téléphones américains. Enfin, nous avons été chez Costco et avons rempli le frigo et le congélateur de provisions en espérant que le frigo tiendra la route. Journée fatigante car nous l’avons passée dans les magasins et nous n’aimons pas le shopping ni l’un ni l’autre.

Mercredi, 25 septembre 2013.

Nous sommes toujours au même endroit, c’est à dire sur le stationnement du Lowes à Kalispell au Montana, en attente de nos 8 pneus qui doivent arriver dans le courant de la journée. Il a plu presque toute la journée et le ciel était gris-noir, un temps vraiment maussade. Nous sommes demeurés bien au chaud à l’intérieur du motorisé à faire différentes choses. J’ai imprimé mes états de comptes, payé des comptes et joué au Candy Crush. Jean Roch a téléchargé de la musique sur un USB Stick et ensuite, il a inséré le stick dans la radio et nous avons de la belle musique. Comme c’est merveilleux cette nouvelle technologie. Il a également passé une grande partie de l’après-midi à réparer la toile de l’auvent qui est au-dessus du « slider » qui a été brisée par le vent en début de semaine. C’est un travail de moine qu’il entreprend. Je prépare le souper, vaisselle, Jean Roch retourne à sa toile, moi, mon carnet et mon Candy Crush. Un peu de lecture au lit et dodo.

 

Jeudi, 26 septembre 2013.

Nous sommes au garage Michelin à 8h00, ils ont reçu nos pneus et vont les installer. Comme notre véhicule est gros et lourd, ils doivent changer les 8 pneus, un pneu à la fois à l’aide d’un cric hydraulique. Ils ont terminé avec l’installation vers 14h00 après avoir pris un lunch à midi et une pause-café à 10h00. Pendant ce temps, je fais une sauce à spaghettis, j’en ai pour 4 repas, un ce soir et trois autres que je congèle. Jean Roch décide de conserver les 2 pneus avant car ils sont beaucoup moins usés que les autres. Les garagistes montent les 2 pneus sur le toit du motorisé avec l’aide d’une petite grue et Jean Roch les sécurise sur le toit avec de grosses cingles. Si nous avions une crevaison, ces pneus seraient parfaits comme pneus de rechange. Nous quittons le garage vers 15h00, nous nous arrêtons dans un marché d’alimentation afin de nous procurer du lait et quelques légumes. Finalement, nous prenons la route à 16h00 et roulons jusqu’à 18h30 et nous nous arrêtons sur le parking d’un Home Dépôt de la ville de Missoula, toujours au Montana. Aujourd’hui, il faisait beau et le trajet fut fort agréable, nous avons longé un immense lac qui lui était bordé de belles montagnes.

Vendredi, 27 septembre 2013.

Un jeune homme frappe à notre porte ce matin, il demande de l’aide à Jean Roch car son camion refuse de démarrer. Nous nous rendons à côté de son camion et le jeune homme branche son chargeur de batterie dans notre électricité. Jean Roch remarque que le camion a été modifié et pose des questions au jeune homme. Le type est très heureux de lui expliquer que son camion fonctionne à l’huile végétale usée qu’il se procure dans les restaurants qui eux sont heureux de se débarrasser de leur vieille huile. Il fait beaucoup de kilomètres tous les ans et ça ne lui coûte rien. Derrière son camion, il tire une vieille roulotte « Airstream ». Il a tout installée lui-même et il n’a qu’une 4e année d’éducation. Il est hongrois de naissance mais il est aux États-Unis depuis 20 ans. Son problème de ce matin est cause par le froid, l’huile végétale devient trop épaisse au froid. Après avoir réussi à faire redémarrer son camion, il roulera toute la journée vers le sud. Un jeune homme très inusité, très peu instruit mais très brillant. Jean Roch me dit : il me fait penser à mon grand-père. Nous nous mettons en route et nous empruntons le «Northwest Passage Scenic Byway» qui fut également la route de l’expédition commandé par le Premier Ministre Jefferson en 1805 à Lewis et Clark pour la recherche d’un passage nord-ouest dans l’État de l’Idaho. Il faisait soleil ce matin, mais plus nous avançons, plus il y a de nuages et finalement, il pleut. Au moment où nous sommes arrêtés pour lire des panneaux sur le trajet historique de Lewis et Clark, un jeune homme à vélo est aussi arrêté pour les mêmes raisons. Jean Roch se met à converser avec lui et le jeune homme lui apprend qu’il est sur la route depuis plus de deux mois, il a débuté son périple à partir de l’État de l’Illinois et qu’il se rend sur la côte du Pacifique. Comme il fait froid et qu’il commence à pleuvoir, Jean Roch lui demande s’il aimerait faire un bout de chemin avec nous à bord du motorisé? Il s’empresse d’accepter. Jean Roch et Andrew sécurisent le vélo sur le support à moto, rangent son bagage dans les coffres du véhicule et Andrew monte à bord. Andrew a 26 ans, il est très gentil, très poli et fort heureux d’être au chaud. En chemin, nous arrêtons dans un Centre d’Information pour Visiteurs où l’on nous offre un chocolat chaud et naturellement Andrew nous suit. Nous poursuivons notre route, nous longeons une petite rivière, nous sommes dans le fond d’une vallée entourée de hautes montagnes. Le paysage est grandiose et serait encore plus beau si le soleil était présent. Quelques heures plus tard, nous croisons une intersection et c’est ici que nous devons nous séparer de notre passager. Nous allons vers le sud et lui continue son chemin vers l’ouest. La pluie a cessé et il lui reste quelques heures de clarté. Nous roulons jusqu’à 19h00 et nous nous arrêtons en bordure de la route US 95 juste un peu avant New Meddows en Idaho. Ce fut la journée des rencontres inusitées. Souper, vaisselle, carnet et dodo.

Samedi, 28 septembre 2013.

Encore une journée maussade qui s’annonce, le ciel est gris mais il ne pleut pas pour l’instant. Nous nous mettons en route et peu de temps après, nous empruntons le «Payette River Scenic Byway». Nous longeons le Lac Payette et il semble il y avoir beaucoup d’activité touristique ici principalement en été. Nous passons à côté d’un autre beau lac, le Lac Cascade, également une région touristique. Nous faisons une pause pour remplir de diesel, de gaz propane et nous faisons la vidange des eaux. Sur le terrain de la station-service, il y a un type qui répare les pare-brises touchés par des roches pour une modique somme. Après toutes nos tâches obligatoires terminées, nous nous dirigeons vers le Lowes de Boise qui est la Capitale de l’Idaho. Demain, nous irons faire la visite du Capitole en espérant qu’il est ouvert aux visites le dimanche. Souper, vaisselle et un peu de Bridge.

Dimanche, 29 septembre 2013.

Encore une journée pluvieuse mais il ne fait pas froid, 68oF (18oC). Comme, nous sommes sur le terrain de Lowes, nous entrons dans le magasin pour y chercher un moyen de solidifier notre auvent qui a été arraché par le vent du côté conducteur.  Il y a déjà quelques jours, Jean Roch a téléphoné dans un Camping World de Salt Lake City, Utah pour y commander la toile qui a été déchirée. Entre temps, il passe des heures à réparer celles que nous avons au cas où nous n’ayons pas la nouvelle toile. Après quelques heures dans le magasin Lowes, nous partons pour le centre-ville de Boise pour aller visiter le Capitole de l’État de l’Idaho. C’est un très bel édifice avec un énorme dôme, l’intérieur tout en marbre où il nous est possible de voir les deux chambres, celle du sénat et celle de la chambre législative. Nous faisons des photos et repartons en direction du Camping World où nous devons changer notre receveur Dish, pour notre antenne satellite. La compagnie Dish nous dit que le receveur est défectueux même si nous ne l’avons acheté qu’en mars dernier. Évidemment, il est encore garanti et comme nous l’avons acheté dans un Camping World, nous nous y rendons ce soir. Quand nous arrivons sur place, nous trouvons des endroits avec électricité où nous pouvons nous garer pour la nuit. J’en profite pour faire de la lessive, passer l’aspirateur et faire un peu de repassage. Souper, vaisselle et nous regardons la télé, oui, il nous est possible de prendre les canaux environnants de la ville de Boise avec notre petite antenne omnidirectionnelle. Quand nous sommes loin des grands centres, nous avons besoin de l’antenne satellite et du receveur de Dish ainsi que de leur programmation.

 

Lundi, 30 septembre 2013.

Il a plu toute la nuit et il pleut encore ce matin. Vers midi le temps commence à s’éclaircir. Ce matin, nous entrons chez Camping World avec notre receveur et le type au service branche notre receveur sur leur antenne satellite et le tout fonctionne à demi. Nous entrons en communication avec Dish (notre pourvoyeur de service) et la personne se rend compte que le nouveau logiciel n’a pas été téléchargé dans notre receveur. On nous télécharge le nouveau logiciel et le tout fonctionne. Pourquoi le type avec qui nous avons communiqué samedi ne s’est pas rendu compte de cela??? Probablement un débutant au service. Un autre problème de régler et nous avons retrouvé «The Tennis Chanel» ce qui nous rend très heureux. Nous prenons la route en direction du «Western Heritage Historic Byway». Nous nous rendons jusqu’au barrage qui enjambe la «Snake River» et de ce point nous avons une superbe vue de la rivière et son canyon. Nous poursuivons notre route vers Sun Valley et nous nous arrêtons sur le stationnement du fameux centre de ski «Sun Valley» à «Bald Mountain». Nous faisons quelques photos des édifices au bas de la montagne. Le petit village de «Sun Valley» est très charmant. Souper, vaisselle et nous regardons quelques matchs de tennis : les hommes dans un tournoi à Shanghai, Chine et les femmes à Tokyo, Japon.

Mardi, 1er octobre 2013.

Ce matin, nous regardons la finale des hommes à Shanghai entre Murray et Djokovic et c’est Djokovic qui l’emporte dans un match très serré. Nous prenons la route en direction de la passe de Galena où nous atteignons le sommet et faisons quelques photos. Nous rebroussons chemin et nous nous dirigeons vers Idaho City où nous avons 180 milles à faire avant d’atteindre cette ville. En chemin, nous croisons un endroit nommé «Craters of the Moon National Monument» où il y a des millions d’années se créa une énorme faille dans la terre qui laissa échapper de la lave sur une grande étendue. Il y a 2,000 ans, a eu lieu la dernière éruption de lave et c’est ce que nous observons à ce jour. Nous poursuivons notre route et arrivons à Idaho City vers 20h30. Nous nous arrêtons sur le stationnement d’un Wal-Mart et mon époux m’amène souper dans un resto (Olive Garden) pour mon anniversaire. Nous avons super bien manger, le tout accompagné d’une délicieuse bouteille de vin de la Toscane.

Jeudi, 3 octobre 2013.

Quelle surprise ce matin, le sol est recouvert d’un manteau blanc, oui il a neigé et c’est froid, le mercure est juste sous le point de congélation. Nous nous mettons en route vers midi, nous avons mis du temps à nous réchauffer et nous roulons jusqu’au centre de ski «Big Sky» super beau centre, un peu comme Whistler/Blackcomb mais le village en moins. Nous prenons un petit lunch, de la soupe pour nous réchauffer et nous reprenons la route en direction de la ville de Butte toujours sous la neige. Nous arrivons à Butte vers 18h00 et nous nous installons sur le stationnement d’un Wal-Mart. La neige a cessé mais la ville est toute blanche. En faisant le plein de diesel, je demande au préposé si cette neige est hâtive et il me montre sur son téléphone qu’il est tombé plus de neige qu’aujourd’hui à la mi-septembre. L’hiver est arrivé à Butte et c’est normal car l’hiver dure 9 mois et l’été 3 mois. Il n’y a que deux saisons ici. Souper, vaisselle, carnet et Bridge.

Vendredi, 4 octobre 2013.

Ce matin, nous avons un soleil radieux, un ciel sans nuage et une visibilité sans limite. Nous roulons vers la ville d’Helena, la Capitale du Montana. Nous allons visiter le Capitole, un autre édifice coiffé d’une coupole et sur la coupole se tient debout Montana, la dame du pays, celle qui veille sur le pays. Le nom du pays vient du mot latin ‘montenious’ qui veut dire montagne. En effet, il y a beaucoup de chaînes de montagne, entre autre, les Rocheuses dans cet État du Montana. L’intérieur du Capitole est splendide, très coloré, de style Renaissance Français avec ses immenses colonnes de scagliola (plâtre imitant le marbre), les murs en véritable marbre en provenance du Tennesse et son dôme recouvert d’une fresque. Nous allons ensuite photographier la première Maison des Gouverneurs du Montana. Nous nous mettons en route vers le Parc National de Yellowstone et nous nous arrêtons vers 20h00 dans la petite ville de Livingston, sur le parking d’une école. Souper, vaisselle et nous regardons quelques matchs de tennis du tournoi de Rakuten, Japon.

Samedi, 5 octobre 2013.

Ce matin, nous regardons les deux matchs de demi-finale du tournoi de Beijing, Chine. Nadal affronte Berdich et Berdich abandonne avant la fin du premier set. Ensuite nous avons Djokovic contre Gasquet et Djokovic l’emporte. Nous quittons Livingston et partons en direction du parc de Yellowstone. La journée est ensouillée avec un beau ciel bleu. Nous croisons les «Crazy Mountain» et après un arrêt pour faire le plein de diesel, nous débutons le «Beartooth Scenic Byway». C’est une route au travers les montagnes du même nom. Arrivés à la passe de Beartooth, nous la trouvons fermer et nous apprenons que le parc de Yellowstone est fermé à cause de la situation actuelle du gouvernement des États-Unis. Il appert que tous les Parcs Nationaux des États-Unis sont fermés jusqu’à nouvel ordre. Le «Beartooth Scenic Byway» débouche sur l’entrée nord-est du parc Yellowstone. Nous sommes décontenancés, nous sommes ici pour visiter les Parcs Nationaux…. qu’allons-nous faire? Nous décidons de rebrousser chemin et de retourner à Livingston où nous attendrons et écouterons les nouvelles à télé. Souper, vaisselle et télé.

Dimanche, 6 octobre 2013.

Ce matin, nous nous levons à 7h45 afin de regarder les deux finales (hommes et femmes) de l’Open de Chine à Beijing. Se sont Djokovic et Williams qui l’emportent. Comme nous devons attendre les développements des conflits entre les différents paliers de gouvernement, Jean Roch décide de travailler sur le «slide topper» c’est le nom de l’auvent en anglais et je dois avouer que ce nom décrit mieux la pièce qui est brisée. Moi, j’en profite pour faire un peu de nettoyage. Vers 16h00, nous prenons la route et roulons jusqu’à la petite ville de West Yellowstone où est situé l’entrée ouest du Parc Yellowstone. Nous nous installons sur le parking d’un Musée de la ville qui semble fermer pour la saison. Nous sommes juste à cote d’un MacDonald alors je serai probablement en mesure d’utiliser leur Wifi. Souper, vaisselle et un peu de télé. Toujours pas de développement face à la situation du «Goverment Shutdown». Les deux parties demeurent sur leurs positions respectives.

 

Lundi, 7 octobre 2013.

Ce matin, nous allons visiter le Musée Historic de Yellowstone qui est situé dans l’ancienne gare de l’Union Pacific Railway. Nous visionnons un premier film sur le tremblement de terre de 1959 qui fut la cause d’un glissement d’une partie de montagne et la formation d’un lac et causa la mort de 29 personnes. Un deuxième film nous raconte l’histoire du « Centennial Train » mis sur pied en 1964 afin de célébrer le centenaire de l’État du Montana, faire la promotion de l’État du Montana au travers des États-Unis et enfin participer à la l’Exposition Mondial de New York. Le troisième film nous fait voir l’intensité du feu de forêt dans le Parc de Yellowstone qui eut lieu durant l’été de 1988. Le feu fit rage durant les mois de juin, juillet, aout, septembre et ce n’est qu’avec les pluies de septembre, les efforts des pompiers, la contribution des avions et des hélicoptères qui déversaient de l’eau et des produits spéciaux que ce feu fut enfin métrisé. C’est à date le feu de forêt le plus dévastateur et il demeure que 45% de la forêt du Parc de Yellowstone brula durant ce feu. Ensuite, nous nous rendons au «Visitor’s Center» qui nous dirige vers le lieu de tragédie du 17 août 1959 où un tremblement de terre de 7.5 a l’échelle Richter fut la cause du glissement d’une partie de montagne qui alla bloquer la rivière Madison et par le fait même forma le nouveau «Quaker Lake» mais malheureusement a engloutit 29 personnes qui campaient sur les bords de la rivière. Nous revenons au centre de la petite ville de West Yellowstone et nous nous rendons au cinéma Imax pour visionner un film sur le Parc de Yellowstone. Nous nous trouvons un endroit pour passer la soirée et la nuit sur un terrain vacant de la ville. Souper, c’est-à-dire un petit festin (filet mignon de Costco, 11/2’’ d’épaisseur, champignons au beurre à l’ail, asperges parsemés d’huile, de vinaigre balsamique et de fromage parmesan, et pour couronner le tout, arrosé d’un Merlot, Inniskillin (acheté lors de notre passage dans la vallée de l’Okanagan). Nous regardons CNN en espérant que le gouvernement américain en soit venu à une entente durant le cours de la journée…

Mardi, 8 octobre 2013.

Nous quittons West Yellowstone par une belle matinée ensoleillée. Nous roulons vers le sud et passons du Montana à l’Idaho. Nous désirons nous rendre au centre de ski Jackson Hole et en peu de temps nous traversons au Wyoming. Nous arrivons au centre de ski, nous prenons quelques photos, nous obtenons de la documentation sur Jackson Hole, je réussis même à obtenir des cartes des pentes de ski. C’est un gros centre avec 4,139 pieds de dénivellation. Le village Teton juste aux pieds des pentes est joli et semble accueillant. L’élévation au village est de 6,311 pieds et au sommet est de 10,450 pieds. Nous prenons un petit lunch et nous nous rendons ensuite à l’entrée du Parc National du Grand Teton qui évidemment est fermé. Nous poursuivons notre route vers le sud, nous revenons du côté Idaho et débutons le «Pioneer Historic Byway». Nous nous arrêtons vers 18h30 aux abords d’un terrain de base-ball de la ville de Soda Spring et par miracle, Jean Roch découvre un accès à de l’électricité. Souper, vaisselle et télé. Nous regardons quelques matchs de tennis du tournoi de Shanghai en Chine.

Mercredi, 9 octobre 2013.

Puisque nous avons de l’électricité, j’en profite pour faire 3 brassées de lessive et passer l’aspirateur. Jean Roch en profite pour laver tout l’extérieur du motorisé qui est toujours une grosse job. Je regarde plusieurs matchs de Tennis du Shanghai Rolex Masters. Il termine le lavage du motorisé vers 17h00, alors nous décidons de demeurer sur place car il est trop tard pour se mettre en route. Nous écoutons CNN afin de voir s’il y a quelques petites ouvertures face au Shutdown du gouvernement. Souper, vaisselle, télé et je fais un peu de repassage.

Jeudi, 10 octobre 2013.

Nous quittons notre petit endroit miraculeux avec électricité mais avant de quitter la ville de Soda Spring nous nous rendons devant le Geyser qui se trouve un peu à l’extérieur de la ville et nous faisons quelques photos. Nous nous mettons en route vers le «Logan Canyon Scenic Byway». Peu de temps après, nous faisons notre entrée dans l’État de l’Utah et il commence à pleuvoir.  Malgré la mauvaise météo, le canyon est très beau. La route du canyon longe la rivière Logan et la route est bordée de chaque côté par de hautes montagnes, par des forêts tout en couleur et par de différentes formations de roches. C’est magnifique. Nous poursuivons notre route vers Salt Lake City et nous nous arrêtons dans un Camping World situé un peu au nord de Salt Lake. Souper, vaisselle et télé.

 

Vendredi, 11 octobre 2013.

Nous sommes stationnés sur le terrain du Camping World de Kaysville, juste au nord de Salt Lake City. Jean Roch s’informe auprès du département de service si c’est possible de faire installer notre «Slide Topper » mais malheureusement c’est impossible. C’est un très gros garage avec beaucoup de bayes de travail, mais elles sont toutes occupées. Nous décidons donc de poursuivre notre route vers Salt Lake City et nous nous rendons directement au Capitole car Salt Lake City est la Capitale de l’Utah. Nous l’apercevons de loin et il est majestueux. Nous trouvons un endroit où nous garer et nous prenons un tour guidé de ce palais gouvernemental. La dame qui est notre guide est très intéressante et nous apprenons un tas d’histoires sur l’État de l’Utah. L’extérieur du Capitole est de style classique, inspiré des styles Grecque, Romain et Renaissance. Son dôme ressemble à celui du Capitole de Washington, D.C. et est recouvert du cuivre des mines environnantes. On compte 52 colonnes corinthiennes à l’extérieur et à l’intérieur on y retrouve un grand nombre de colonnes ioniques de marbre gris de l’État de Georgie. Son intérieur est grandiose, la rotonde s’élève à 165 pieds au-dessus du premier plancher et son plafond est peint de nuages et de vols de mouettes, l’oiseau emblématique de l’État. A l’intérieur du Capitole, on retrouve un nombre incalculable de ruches d’abeilles qui est le symbole de l’État, que l’on retrouve également sur le drapeau. Les ruches d’abeilles représentent la coopération et l’esprit travaillant et industrieux de gens de l’État. Nous nous rendons au Visitor’s Center pour y cueillir des informations sur les environs et sur l’État. Nous nous rendons ensuite à la Maison du Gouverneur, une belle maison de style victorien. Elle n’est pas visitable à ce moment-ci de l’année. Nous nous dirigeons vers le Lowes le plus proche et j’en profite pour utiliser leur WiFi pour payer nos comptes, envoyer mes carnets et prendre nos courriels. Souper, vaisselle et tennis à la télé, les quarts de finales du Shanghai Rolex Masters. Toujours pas de débouchés sur le «Shutdown du gouvernement» par contre le Gouverneur de l’État du Utah a pris une entente avec Washington, que son gouvernement payera les salaires des employés des parcs nationaux. Les Parcs Nationaux de l’État du Utah seront ouverts à compter de demain. Nous avons du pain sur la planche car il y en a plusieurs dans l’Utah.

Samedi, 12 octobre 2013.

On nous a fait bouger hier soir vers ce terrain vague tout asphalté, juste à côté du Lowes, il y avait sûrement un commerce ici mais il n’y est plus. Ce matin, nous regardons les demi-finales du Shanghai Rolex Masters, deux excellents matchs de tennis. Vers midi, nous enfourchons la moto et nous nous dirigeons vers le centre-ville de Salt Lake City et nous nous arrêtons au «Temple Square» le haut lieu des Mormons. Nous débutons notre visite par la «Beehive House» la première maison que fit construire Brigham Young en 1854, celui qui avait eu la vision de conduire ses disciples à partir de l’Illinois vers l’ouest et il s’arrêta ici au pied des montagnes et au bord du grand lac salé. Cet endroit allait devenir Salt Lake City et c’est ici que les Mormons allaient construire leur «Temple». C’est le beau-frère de Young, un architecte nommé Angel qui construisit la première et la seconde maison de Young ainsi que le «Temple». Brigham Young eu 27 épouses et 57 enfants durant sa vie (la polygamie étant permise en ce temps-là, et fut abolie en 1890) mais c’est avec sa troisième épouse et ses 7 enfants, qu’il vivait dans sa première maison «Beehive House». En 1856, il fit construire une seconde maison la «Lion House» où il installa 20 de ses autres épouses avec leurs enfants. On nous dit qu’il épousait des veuves rencontrées en cours de route et prenait en charge leurs enfants. Les 57 enfants ne sont pas tous de lui. On ne nous précise pas le nombre d’enfants qu’il a procrée. En 1888, son fils fit un agrandissement à la «Beehive House» qui doubla sa superficie. La «Lion House» a été converti en un grand restaurant où nous décidons de manger. Nous poursuivons notre visite en entrant dans le «Visitor Center» du «Temple Square» qui n’est en fait qu’une exposition sur la construction du Temple qui commença en 1853 et fut terminée en 1893. Le temple est fermé aux non-Mormons, par contre, il y a une maquette du Temple ainsi que des moniteurs interactifs qui nous donne un très bon aperçu de l’intérieur du Temple. Il y a plus de 150 de ces Temples Mormons au travers le monde mais celui-ci est le plus grand. Il y a un grand nombre d’édifices faisant partie de ce complexe mormon : un édifice administratif, un édifice à bureau, l’ancien hôtel Utah devenu le John Smith Memorial, le Tabernacle qui est une salle de concert avec une immense orgues où une chorale de plus de 100 Mormons donne des concerts toutes les semaines, un centre de conférences, une grande bibliothèque, une église, deux «Visitor Center», des parcs, des fontaines, etc. Nous retournons vers notre moto et nous nous rendons faire des photos de l’église Catholique de la Madeleine, l’église Orthodoxe Grecque, nous nous rendons à l’Hôtel de Ville que nous visitons. Cet édifice fut construit entre 1896 et 1898 et a été rénové en 2000-2001 juste avant les Jeux Olympique de 2002. Nous nous rendons ensuite sur la Plazza Olympique où nous retrouvons le mur d’honneur, une fontaine, une petite cascade, un petit coin pour rappeler la tenue des Jeux Olympiques de 2002. Pour terminer la journée, nous allons voir un film au cinéma Imax, «Rocky Mountain Express» un film qui relate la construction du chemin de fer du Canadien Pacific par Cornolius Van Horne, de Vancouver à Montréal et qui traverse les Rocheuses. Après cette journée bien remplie, nous retournons à la maison, c’est-à-dire au motorisé.

Dimanche, 13 octobre 2013.

Ce matin, je me rends dans un salon de coiffure pour faire faire ma couleur. Je demande à la coiffeuse qui me reçoit si c’est possible de foncer ma couleur d’un ton. Elle me répond qu’il n’y a pas de problème et quand le tout est terminé, je suis devenue une brunette. Jean Roch fait le saut quand j’arrive au motorisé. Il n’aime pas beaucoup, je le vois dans ses yeux. Je le rassure en lui disant qu’au lavage ça va pâlir. Nous regardons la finale du tennis de Shanghai, un très bon match entre Djokovic et Del Porto et Djokovic finit par l’emporter en 3 sets. Nous partons après un petit lunch et nous nous dirigeons vers le «Great Salt Lake». Le lac que nous avons aujourd’hui est le résidu d’un beaucoup plus grand lac nommé le Lac Bonneville qui s’étendait un peu au Nevada, un peu en Idaho et beaucoup en Utah et de plus ce lac était très salé, une véritable mer intérieure. Il y a 17,000 ans, le lac Bonneville se déversa brutalement dans la «Snake River» qui fut la cause du canyon de cette rivière. Après le retrait et l’évaporation du lac, une grande quantité de minéraux et de sel se déposèrent sur le sol, c’est-à-dire sur le fond du lac qui est aujourd’hui désigné comme étant les «Bonneville Salt Flats». C’est un véritable désert et le sol est composé de 90% de sel. Ce désert blanc s’étend sur plus 46 miles carrés et contient 147 million de tonnes de sel. Ce sel devient du sel de table. Les «Bonneville Salt Flats» sont mondialement connus pour leur piste de course automobile où sont établis les records de vitesse. C’est vraiment un endroit unique et inusité. Le «Great Salt Lake» demeure un grand lac, 75 miles de long par 35 miles de large et sa salinité est 8 fois celle de la mer, c’est-à-dire 25% et la mer est de 3%. Nous avons roulé plus de cinq heures et nous revenons passer la nuit au même endroit à côté du Lowes. Souper, vaisselle, carnet et dodo.

Lundi, 14 octobre 2013

Ce matin, il fait beau et froid et nous prenons la direction des centres de ski. Nous nous arrêtons pour faire le plein de propane et de diesel. Ensuite, nous nous arrêtons à la station Alta, Snowbird, Park City et nous circulons dans le joli petit village historique de Park City. Nous nous rendons ensuite au Parc Olympique où nous retrouvons les installations pour les compétitions de ski, de luge et de bobsleigh. Nous quittons la région des centres de ski, nous avons vu trois centres des treize centres qui sont tous à environ une heure de l’aéroport de Salt Lake City. Utah est renommé mondialement pour avoir la plus belle neige poudreuse au monde. Après cette belle visite des centres de ski, nous voilà en route vers le «Flaming Gorge-Uintas National Scenic Byway». Nous roulons jusqu’à 18h30 et nous nous arrêtons près du cimetière du village de Fort Bridger pour la nuit. Souper, vaisselle et nous regardons un film à la télé, «Eyes Wide Shut» avec Tom Cruise et Nicole Kidman.

Mardi, 15 octobre 2013.

Nous quittons Fort Bridger vers 10h00 et rejoignons rapidement le «Flaming Gorge-Uintas National Scenic Byway ». La gorge est magnifique et nous faisons quelques photos mais il fait très froid surtout quand nous sommes à plus de 8,000 pieds d’altitude. Nous avons un peu de tout comme météo aujourd’hui, du soleil, des nuages, de la pluie, de la grêle et même un peu de neige. Nous roulons jusqu’à 17h00 et nous nous arrêtons sur le stationnement d’un centre d’achat dans la ville de Provo. Je prépare le souper, nous mangeons et je téléphone à Lucie. Pendant que je suis au téléphone, Jean Roch fait la vaisselle. Comme j’allais terminer mon appel, on frappe à la porte, c’est un agent de sécurité qui nous informe que nous ne pouvons demeurer sur le stationnement pour la nuit. Par contre, il nous indique deux endroits où nous pouvons aller tout près d’ici. Nous déménageons sur le stationnement d’une église juste à côté du centre d’achat. Nous sommes encore mieux ici à l’abri de tout bruit et nous regardons la télé.

Mercredi, 16 octobre 2013.

Le ciel est bleu, sans nuage, la journée s’annonce très belle. Nous quittons Provo, une grosse et très belle ville et nous nous dirigeons vers le «Nebo Loop Scenic Byway». Nous montons jusqu’à 9,400 pieds et il y a de la neige sur la route, Jean Roch n’aime pas beaucoup mais il est très prudent, il roule à moins de 20 miles à l’heure quand la neige recouvre toute la route. De beaux paysages se déroulent devant nos yeux et nous faisons plusieurs pauses photos. Tout à coup, dans un tournant de la route, nous arrivons devant un homme qui se tient sur le bord de la route et nous fait signe, sa moto est tombée en bas de la route dans la neige. Il demande à Jean Roch si nous avons un câble afin de tirer sa moto de la neige. Nous n’avons pas de câble mais Jean Roch lui propose d’utiliser les courroies qui retiennent notre moto sur le support. Alors les deux hommes procèdent à attacher ces courroies après la moto et après le support, moi, je m’installe au volant du motorisé et j’avance très doucement. La moto est de retour sur la route. Le type est très heureux, sa moto est une belle BMW, presque neuve, il a eu peur de l’avoir endommagée mais la moto est indemne. Nous poursuivons notre route et nous débutons «The Energy Loop» et là aussi nous avons de beaux paysages. Nous roulons jusqu’à 19h00 et nous nous arrêtons dans le petit village de Green River derrière une station-service abandonnée. Souper, vaisselle et télé. Finalement, le gouvernement des États-Unis a signé une entente temporaire qui repousse les échéances aux mois de janvier et février.

 

Jeudi, 17 octobre 20013.

Nous avons passé la journée au Parc National de Canyonlands. Il m’est difficile de trouver les bons mots pour décrire cet endroit à la fois très primitif, grandiose, immense et très coloré. C’est un ensemble de rochers, d’aiguilles, de canyons, d’arches, etc. Ce Parc National fait partie de l’immense plateau du Colorado. Au centre du Parc on retrouve deux canyons sculptés par les rivières Green et Colorado. Les vues sont à couper le souffle, c’est absolument époustouflant. Le Parc fut établi en 1964 et a une superficie de 527 miles carrés. C’est l’Ouest Américain sauvage que l’on retrouve dans les bons vieux films westerns. Nous sortons du Parc vers 18h00 et nous roulons jusqu’à la ville de Moab où nous trouvons un endroit à côté d’un terrain de balle et où nous pensons être tranquille pour la nuit. Souper, Jean Roch fait la vaisselle et moi, mon carnet. Nous regardons du tennis à la télé.

Vendredi, 18 octobre 2013.

Nous passons la journée au Parc National des Arches. Il y a déjà quelques jours que nous avons une météo idéale, c’est-à-dire du soleil mur à mur et une température autour de 62oF en après-midi. C’est vraiment idéal pour faire de la randonnée à pied. Le Parc des Arches est rempli de toutes sortes d’arches toute plus belles les unes que les autres. Il y a également beaucoup d’autres sortes de formations de roches de différentes couleurs. Nous faisons beaucoup de photos et beaucoup de marche à pied. Entre autre, nous avons fait une marche de 1 ½ mile tout en montant pour aller voir «The Delicate Arche» et ensuite 1 ½ mile en descente. Pas nécessaire de dire que nous étions fatigués et assoiffés à notre retour au RV mais l’effort a été récompensé, c’est vraiment une arche exceptionnelle. Les arches ont des noms appropriées et poétiques : l’Arche des Dunes de Sable, l’Arche du Ciel, l’Arche Brisée, l’Arche Double, l’Arche de la Cave, Turet Arch etc. Il y a aussi les formations de rochers qui portent des noms très fantaisistes et colorés : The Court House, The Tower of Babel, The Organ, Park Avenue, Ham Rock, Balanced Rock, Elephant Butte, Fiery Furnace et de plus nous n’avons pas fait le secteur de «Devils Garden» où il y avait encore 8 Arches mais il était trop tard et nous étions trop fatigués pour entreprendre une nouvelle aventure. Ce fut une autre journée où nous avons été émerveillés par tant de beauté. Nous quittons le parc vers 17h30, nous nous rendons dans la ville de Moab où nous faisons le plein de diesel et au marché d’alimentation four y faire quelques provisions. Nous nous arrêtons sur un terrain vacant où nous espérons ne pas être dérangés. La nuit dernière, un policier est venu frapper à notre porte à minuit trente pour nous demander de bouger car nous étions stationnés à côté d’une école et comme nous étions jeudi soir, il y avait de l’école le lendemain. Nous avion vu le parc de balle mais pas l’école, c’est ce qui arrive quand nous nous arrêtons quand la noirceur est tombée. Il nous a indiqué un endroit à aller passer le reste de la nuit. Souper (steaks sur le BBQ, car la météo est clémente) vaisselle, un peu de tennis à la télé et au lit.

Samedi, 19 octobre 2013.

Nous quittons la ville de Moab où nous avons couché deux soirs, la nuit dernière nous n’avons pas été dérangé et avons passé une excellente nuit. Ce matin, il fait encore magnifiquement beau et on nous annonce une autre belle journée. Nous roulons jusqu’au Visitor Center de la ville de Blanding où nous passons plus d’une heure à visionner un film sur tous les Parcs Nationaux de l’État du Utah. Nous reprenons notre route et allons visiter le «Natural Bridge National Monument» où nous faisons un circuit de 10 miles et prenons en photos trois ponts formés naturellement au cours des millions d’années passées. Nous poursuivons notre route et croisons la rivière Colorado où elle s’élargie pour devenir le Lac Powell. Ce lac fait partie du «Glen Canyon National Recreation Area» qui est un terrain de jeux pour les gens du sud de l’Utah. Encore une fois, nous nous mettons en route et roulons au travers d’un canyon tout rouge, nous nous croyons sur une autre planète. Nous nous arrêtons sur un terrain vacant du village de Hanksville à 19h00 pour la nuit. Encore une journée bien remplie. Souper, vaisselle et télé.

Dimanche, 20 octobre 2013.

Une autre belle journée qui commence, nous quittons Hanksville vers 10h00 et en peu de temps nous faisons notre entrée dans «Capitol Reef National Park». Le nom «Capitol» vient du fait qu’un dôme tout blanc dans le parc ressemble au Capitole de Washington. Un étrange et magnifique paysage composé de plusieurs couches de roches de différentes couleurs s’offre à nos yeux. Ce vaste champs de couches roches  fut créé il y a 65 million d’années par les mêmes forces qui éleva l’énorme Plateau du Colorado. Cette grande formation de roches se nomme «The Waterpocket Fold». C’est un énorme pli dans la couche terrestre qui s’étend sur une longueur de plus de 100 miles. Après notre sortie du parc, nous entreprenons le «Scenic Byway 12». Cette route a une longueur de 124 miles et il y a une partie qui est absolument époustouflante. La route a été construite sur la crête d’une montagne, elle est très étroite et de chaque côté de la route c’est le précipice. Le conducteur n’a pas droit à l’erreur. En chemin, nous nous arrêtons dans un Musée qui est un site archéologique sur les Anasazi, une tribu qui habitat cette région de 1129 à 1169 et soudainement ils quittèrent sans jamais revenir. Ces gens ne vivaient pas dans des tentes mais dans des constructions solides faites de pierres et de mortier. Les couvertures étaient de billots de bois avec une ouverture au centre pour laisser passer la fumée des feux au centre de la pièce. Il y avait une autre construction nommée «Pit House» celle-ci était creusée dans la terre avec même genre de toiture en bois avec ouverture au centre où s’échappait la fumée et où on sortait par une échelle. Assez ingénieux car moins difficile à chauffer. Il va s’en dire que je ne changerais pas nos types d’habitations pour les leurs. Nous poursuivons notre route jusqu’au petit village de Cannonville où nous nous stationnons sur le parking de l’église. Souper, vaisselle, et du tennis à la télé.

Lundi, 21 octobre 2013.

Nous quittons Cannonville à 9h00 par une belle journée ensoleillée. On nous annonce un beau 65OF mais comme nous passons presque la journée entre 8,000 et 9,500 pieds d’altitude, nous sommes très confortables. Nous entrons dans le «Visitor Center» du «Bryce Canyon National Park» et nous visionnons un film sur le parc. Ensuite, nous entreprenons la route de 18 miles au travers du parc en arrêtant à tous les points de vue sur le parcours qui sont tous plus beaux les uns que les autres. Le clou du parcours est «Bryce Point» qui est à couper le souffle et que nous photographions beaucoup en espérant avoir capté l’essence de ce qui s’étend devant nos yeux. Nous sortons du parc vers 14h30 et reprenons le «Scenic Byway 12» et peu de temps après, nous entrons dans le «Red Canyon» où nous passons sous deux arches qui traversent la route de bord en bord. Nous faisons également un arrêt au «Visitor Center» du «Red Canyon» du «Scenic Byway 12» et de la «Dixie National Forest». Nous aimons les «Visitor Centers» car ils sont de grandes sources d’informations et on y présente souvent des films sur les endroits que nous visitons. La route 12 prend fin quelques miles après et nous roulons maintenant en direction du «Zion National Park» qui sera notre dernier parc de l’Utah. Nous nous arrêtons à 18h45 dans le village de Mt. Carmel Junction à quelques miles du parc Zion. Nous stationnés sur un terrain de camping abandonné. Souper, vaisselle et encore du tennis. Un tournoi qui se déroule en Autriche.

Mardi, 22 octobre 2013.

Encore une belle journée qui commence et on nous annonce un beau 76OF. Nous partons en direction du «Zion National Park» et immédiatement après avoir fait notre entrée dans le parc, le paysage devient hallucinant. Ce qui caractérise ce parc se sont ses falaises qui culminent à plus de 8,700 pieds. Nous devons traverser un tunnel de 1.1 mile de long et parce que ce tunnel fut construit en 1920 alors que les véhicules n’étaient pas hauts et larges, les Rangers (préposés dans les parcs nationaux) doivent arrêter la circulation et les gros véhicules circulent au centre du tunnel dans un sens ou dans l’autre. C’est assez particulier mais tout ce fait rapidement.  Arrivés au Centre des Visiteurs, nous devons monter dans une navette qui nous amène jusqu’au bout du parc et durant le trajet, il nous est possible de descendre afin de visiter les nombreux points d’intérêts et de remonter à bord de la navette quand bon nous semble. Nous décidons de nous rendre au bout du trajet (40 minutes) et de faire la promenade «Riverside Walk» (marche de 2.2 miles) le long de la rivière «Virgin», rivière qui d’ailleurs traverse tout le parc. Nous reprenons la navette pour nous arrêter ensuite à «Weeping Rock Trail», une petite marche de ½ miles mais toujours en montant. Nous remontons à bord de la navette et nous faisons un arrêt à «Lower Emerald Pool» où nous avons une marche de 1.3 mile en montant un peu et qui ne valait pas le coût du moins pas à l’automne. Nous remontons dans la navette qui nous amène cette fois au Musée où nous allons visionner un film sur le parc. Et pour la dernière fois, nous reprenons la navette qui nous ramène au Visitor Center où est stationné le motorisé. Nous faisons le trajet inverse pour sortir du parc, la route en corniche, le tunnel et la route Zion-Mount Carmel Highway où nous comptons 11 chevreuils tués sur le bord de cette route en dedans de 2-3 miles. Nous nous stationnons au même endroit qu’hier, c’est-à-dire à Mt Carmel Jonction sur un terrain de camping abandonné et nous allons souper au resto car je suis trop fatiguée pour faire le souper. Grosse journée mais nous avons beaucoup aimé.

 

Mercredi, 23 octobre 2013.

Ce matin, nous prenons la route à 9h00 avec un beau soleil et on nous annonce un 72oF. Nous traversons la frontière entre l’Utah et l’Arizona et nous nous dirigeons directement vers le «Grand Canyon National Park, North Rim». Le North Rim est a plus de 8,000 pieds d’altitude tandis que le South Rim est 1000 pieds plus bas. Nous y sommes vers 11h00, je me rends directement au Visitor Center où j’obtiens le guide du North Rim et une Ranger me suggère de faire la «Bright Angel Point Trail». Une petite marche de ½ mile mais ce qu’elle oublie de me mentionner, c’est en descendant et il faut évidemment remonter. Nous avons la chance de visiter une chambre du Lodge (hôtel construit en 1928 par l’Union Pacific Railroad), c’est très rustique. Nous prenons un petit lunch et reprenons la route en direction du «Grand Canyon National Park, South Rim», 215 miles nous en sépare. Nous nous arrêtons vers 18h00 en bordure de la route qui mène au parc. Nous sommes à 25 miles de l’entrée sud du parc. Souper, vaisselle et un peu de tennis. Un round robin entre les meilleures femmes du circuit qui a lieu à Istanbul.

Jeudi, 24 octobre 2013.

Nous avons passé une excellente nuit et quittons notre bord de route à 9h30. Le ciel est plutôt nuageux avec des trous bleus dans le ciel et en peu de temps nous faisons notre entrée dans le «Grand Canyon National Park, South View». Notre premier arrêt est au «Désert View» où nous montons dans une tour et faisons nos premières photos du côté sud du canyon. Nous nous rendons ensuite au Visitor Center où nous visionnons un film «A Journey of Wonder» magnifique film que nous achetons à notre sortie accompagné d’un livre sur le canyon «The Vault of Heaven». Nous nous rendons ensuite au petit village de Tusayan où nous allons au cinéma Imax voir un autre extraordinaire film sur le Grand Canyon «The Hidden Secrets» que nous achetons également. Nous nous rendons à l’aéroport du Grand Canyon afin de s’informer sur les tours d’hélicoptère car nous désirons nous rendre au fond du canyon. C’est impossible d’atterrir dans le parc, les lois du parc ne le permettent pas, il n’y a que les départs à partir de Las Vegas qui atterrissent au fond du canyon dans une partie du canyon qui est sur une Réserve Indienne. Alors, nous déciderons à Vegas en regardant parmi les possibilités offertes. Nous reprenons notre route en direction du sud et nous nous arrêtons sur le parking d’un Home Depot en espérant que je pourrai utiliser leur Wifi. Souper, Jean Roch fait la vaisselle et moi mon carnet tout en écoutant du tennis à la télé.

Vendredi, 25 octobre 2013.

Nous quittons le Home Depot de la ville de Flagstaff, Arizona avec un beau ciel bleu et il fait déjà 65oF à 10h00. Nous nous dirigeons vers Sedona où il y a deux sites que nous désirons voir. Le premier est le «Oak Creek Canyon» très beau, la route est étroite, tortueuse tantôt avec un précipice et tantôt avec des falaises en bordure de la route. Le deuxième site est le «Red Rock National Byway» qui est très court mais très captivant. Ensuite, nous remontons vers le nord-ouest pour aller passer sur la Route Historique 66 qui était la façon de traverser les États-Unis d’Est en Ouest et vice versa dans les années 50. On n’y retrouve toutes sortes de vestiges de l’époque. C’est drôle. Vers 18h30, nous nous arrêtons sur un autre stationnement de Home Depot de la ville Kingman, Arizona. Souper, Jean Roch fait la vaisselle et moi, mon carnet. Nous regardons du tennis à la télé.

 

Samedi, 26 octobre 2013.

Je ne me sens pas bien ce matin, je me suis réveillée tout en sueur et avec des étourdissements. J’ai fini par levé mais je n’ai pas pris mon petit-déjeuner car je n’avais pas faim, ce qui est rare pour moi car j’ai toujours faim le matin. Le docteur a vérifié mon taux de sucre et ma pression (un peu haute) mais rien pour expliquer mes malaises. Vers 11h00, nous quittons la ville de Kingman et en peu de temps, nous nous retrouvons au Nevada à la «Hoover Dam» et à notre grande surprise la route 93 ne passe plus sur le dessus du barrage mais plutôt, nous traversons la rivière Colorado sur un pont tout neuf qui a été construit au sud du barrage. Comme je me sens un peu mieux nous décidons de stationner le véhicule et de monter sur le pont afin de faire des photos. Une plazza a aussi été construite pour stationner les véhicules des visiteurs et également nous informer sur toutes les données de ce nouveau pont qui est une merveille d’ingénierie. Le pont se nomme «Mike O’Callaghan et Pat Tillman Memorial Bridge» à la mémoire de deux héros (inconnus de nous) des États-Unis. Ensuite, nous nous rendons au barrage afin de prendre la visite guidée mais nous arrivons trop tard, les billets pour la journée ont tous été vendus. On se fait dire qu’il faut venir le matin afin de se procurer des billets pour la journée même. Nous sortons du site du barrage et nous nous stationnons sur le terrain d’un hôtel-casino. Les étourdissements sont de retour mais moins forts que ce matin. Vers 20h00, nous allons souper à l’hôtel-casino Hacienda, on annonce un buffet et Jean Roch ne peut résister. Nous revenons au motorisé et j’ai juste le temps de me rendre à la toilette et je régurgite tout mon repas. Les étourdissements sont de retour et très forts. Je dois me coucher assise et finalement je finis par m’endormir.

 

Dimanche, 27 octobre 2013.

J’ai bien dormi mais j’ai encore des étourdissements assez sévères ce matin. Le docteur prend mon taux de sucre (très bien 5.1) et ma pression (154/92) un peu haute mais pas assez pour expliquer des étourdissements. Jean Roch pense que j’ai attrapé un bug et qu’il va partir comme il est arrivé. En accord avec mon médecin, je prends un léger petit-déjeuner et nous regardons deux matchs de tennis, la finale du tournoi de Basel, Suisse et c’est Del Potro qui l’emporte sur Federer. Ensuite, c’est la finale du tournoi de Valencia, Espagne et c’est Youziny (Russe) qui l’emporte sur Ferrer. Je mange un peu et je reprends ma pression (125/88) ça va, mais les étourdissements sont toujours présents. Il y a un camion (flat bed) stationné à côté de nous et Jean Roch demande au camionneur s’il peut monter sur son flat bed pour tenter d’installer notre Slide Topper que nous avons à l’intérieur du motorisé dans le milieu de l’espace avant depuis plus d’un mois. Le monsieur accepte et offre à Jean Roch de lui donner un coup de main. Les deux hommes réussissent à mettre le Slide Topper en place et notre espace intérieur est libéré de cet encombrement. Jean Roch est très heureux, tout le travail qu’il a mis à recoudre le bout de tissus (16 pieds de longueur) avec du fil de fer, n’a pas été inutile. Nous préparons le souper : steak de Costco sur BBQ, purée de pomme de terre, champignons au beurre et à l’ail avec vin rouge pour Jean Roch. Je pense que ces protéines me feront du bien. En début de soirée, les étourdissements sont moindres. Nous jouons au bridge.

Lundi, 28 octobre 2013.

Nous avons eu de grands vents d’au moins 45 m/h toute la nuit, nous avons fermé les quatre extensions par mesure de précaution, le sommeil a été plutôt difficile. Le vent est moindre ce matin mais il vente quand même encore et Jean Roch décide d’aller voir si l’installation du Slide Topper tient bon. Je me sens mieux ce matin, mes étourdissements ont diminué de beaucoup. Après le petit-déjeuner, nous partons en direction de «Hoover Dam» et prenons la visite guidée. La visite commence par la projection d’un film sur la construction du barrage, on mit 5 ans à construire ce projet car il d’abord fallut dévier le parcours de la rivière Colorado, creuser jusqu’au roc afin d’appuyer le barrage sur du solide. On a du ériger une usine de ciment sur place afin de supplier à la demande. On a également été dans l’obligation de construire sur place les caissons qui recevaient le ciment car les caissons étaient trop gros et trop lourds pour les transporter. Avant le début de la construction, on a du construire des routes afin d’y amener les travailleurs et les matériaux. La déviation de la rivière s’est faite en creusant dans le roc du canyon deux tunnels du coté Arizona et deux du coté Nevada. La construction du barrage a commencé en 1931 et fut terminée en 1935, deux ans avant l’échéancier prévu et beaucoup en dessous du budget prévu, chose que nous ne reverrons plus jamais. On a construit des barrages beaucoup plus gros depuis ce temps mais la «Hoover Dam» demeure toujours aussi spectaculaire à cause du fait qu’elle est construite entre les deux murs étroits du «Black Canyon» et de plus le barrage a créé le lac Mead, le plus grand réservoir d’eau aux États-Unis. De 1939 à 1949 Hoover fut la plus grosse installation hydroélectrique au monde. Aujourd’hui, Hoover a une capacité de 2 million de kilowatts et demeure un des plus gros barrages du pays. Plus de 75 ans après sa construction, la «Hoover Dam» continue de fasciner les gens de partout au monde et plus d’un million de visiteurs viennent prendre la visite guidée chaque année. Nous quittons le barrage et prenons la direction de Las Vegas. Nous y sommes 45 minutes plus tard et nous retournons nous stationner au même endroit que l’an dernier, c’est-à-dire au Town Square sur le terrain de Fry’s Electronic. Souper, vaisselle et télé.

Mardi, 29 octobre 2013.

Il fait beau et on nous annonce du soleil à Las Vegas pour la semaine mais la température n’est pas très chaude pour Vegas, il a fait 67oF dans le plus chaud. Nous entrons au Camping Oasis à Las Vegas à 13h00 pour un soir; je fais la lessive et Jean Roch lave la moto et le motorisé. Je fais cuire un petit rôti de porc dans mon four à convection, j’en profite puisque nous sommes branchés sur l’électricité. Nous soupons, Jean Roch fait la vaisselle et je fais du repassage. Nous regardons la télé.

Mercredi, 30 octobre 2013.

Nous quittons le Camping à midi et nous nous dirigeons vers l’immense stationnement de Fry’s Electronics dans le Town Square. Jean Roch descend la moto et nous allons directement chez Tix4tonight afin de nous procurer des billets de spectacles. Le premier show sur notre liste est Michael Jackson One, une production du Cirque du Soleil. Nous devons aller directement au Box-Office du Mandalay Bay pour acheter des billets et Jean Roch réussit à acheter deux billets pour ce soir à 21h30. Nous retournons chez Tix4tonight et achetons des billets pour le spectacle «The King» personnifié par Trent Carlini, pour la représentation de 18h30 au Las Vegas Hôtel. Nous achetons également des billets pour demain soir pour le spectacle «Million Dollar Quartet» à 17h30 à l’Hôtel Harrah’s. Nous devons maintenant nous rendre au Las Vegas Hôtel et au Harrah’s pour aller chercher les billets car au Tix4tonight nous les payons mais n’obtenons que des vouchers en échange des billets. En même temps, nous repairons les stationnements des hôtels pour ce soir. Nous revenons au motorisé pour souper et repartons en direction de notre premier spectacle, The King. Nous sommes assis dans la première rangée, juste devant la scène. Elvis fait son entrée sur scène, bon, il ressemble un peu à Elvis, principalement son sourire. Quand il sourit avec la tête un peu penchée comme Elvis savait le faire, ça donne un petit pincement au cœur car on dirait que le King est devant nous. Le spectacle est quand même très bon car se sont toutes les chansons d’Elvis et sa musique. Nous nous dirigeons ensuite au Mandalay Bay Hôtel pour notre deuxième spectacle «Michael Jackson One». Nous arrivons un peu tôt donc nous avons le temps de prendre une consommation avant d’entrer dans le théâtre. Nous avons de très bons billets et nous avons très hâte que le spectacle commence. Évidemment, nous savons que nous entendrons toute la musique du King of Pop, Michael Jackson. Le spectacle est un feu roulant, électrisant, les costumes sont magnifiques, les décors magiques et la présence de Michael se fait sentir tout au long du spectacle. Les 90 minutes passent comme un éclair. A la fin du spectacle toute la salle est debout, ravie, émerveillée, applaudissant et criant leur contentement. Une autre production du Cirque du Soleil qui sera un grand succès et qui ne cesse de nous surprendre. Le Cirque du Soleil vient d’ouvrir un «Night-Club» dans le Mandalay Bay Hôtel sous le nom «Light», c’est un tout nouveau concept basé sur la lumière, les effets visuels et spéciaux, les vidéos mapping, le son, etc. D’abord, l’endroit a une superficie de 38,000 pieds carrés, de style très avant-gardiste. On y retrouve des numéros d’acrobatie par des artistes du Cirque du Soleil. On dit que c’est une expérience pour les sens où le spectateur est également un participant. Guy Laliberté déclare que ce Club servira de laboratoire tout comme ses projets et spectacles l’ont fait par le passé afin d’exploiter de nouvelles possibilités artistiques. A notre sortie du spectacle de Jackson, il y une énorme foule de jeunes dont beaucoup sont costumés car c’est l’Halloween. Ils attendent pour faire leur entrée dans le tout nouveau Club «Light». Nous sommes de retour au motorisé à 11h45 après une très belle soirée. Welcome to Las Vegas.

Jeudi, 31 octobre 2013.

Ce matin, Jean Roch se rend au Tix4tonight afin de nous procurer des billets pour le spectacle de Donny et Marie Osmond au Flamingo. Nous regardons des matchs de tennis du Master de Paris une bonne partie de la journée. Nous soupons tôt et vers 16h30, nous nous dirigeons vers le Harrah’s où a lieu notre premier spectacle «Million Dollard Quartet». Le rideau se lève et nous sommes dans les Studios de Sun Records, le 4 décembre 1956 où un heureux hasard fait que nous retrouvons Johnny Cash, Jerry Lee Lewis, Carl Perkins et Elvis Presley. Tout est prétexte à la musique et à la chanson, nous assistons à une session historique de Rock’n’Roll. Durant cette légendaire soirée de décembre, Million Dollar Quartet nous raconte l’extraordinaire histoire où des promesses sont brisées, des secrets sont révélés ainsi qu’à une célébration entre quatre amis qui est à la fois émouvante et drôle. Ensuite, nous nous dirigeons vers le Flamingo où nous assistons au spectacle de Donny et Marie Osmond qui sont frère et sœur. Les deux ont de très belles voix, ils sont drôles et très versatiles. Nous passons un très bon moment. C’est soir d’Halloween et il y a beaucoup de monde costumé. Y a-t-il un meilleur endroit au monde pour célébrer l’Halloween qu’à Vegas?? Nous traversons au César Palace afin d’aller nous procurer des billets pour Rod Stewart qui arrive au Collesium à compter du 6 novembre. Nous retournons au Harrah’s et retrouvons notre moto et rentrons à la maison c’est-à-dire au motorisé.

 

Vendredi, 1er novembre 2013.

Nous faisons la grasse matinée. Nous prenons notre petit-déjeuner en regardant les quarts de finale du Master de tennis à Paris. Nous prenons nos douches entre les matchs. Encore une fois, nous soupons tôt et partons toujours en moto vers le Bally Hôtel pour la représentation de Véronique Dicaire dont le spectacle est appelé ‘Veronic Voices’. Son spectacle est produit par Céline Dion et le Bally est juste en face du Collesium. Une autre québécoise qui s’illustre à Vegas, que de talent dans la Belle Province! Nous avons beaucoup aimé son spectacle, Veronic imite plus de 50 chanteuses de tout genre, rock’n’roll, country, des nouvelles et des anciennes vedettes, elle touche à tout. Il y a 6 danseuses qui l’accompagnent tout au long du spectacle. Au début de son spectacle, elle mentionne qu’elle est canadienne française et demande au public de l’excuser si elle fait des erreurs car c’est son premier spectacle en anglais. Par contre son anglais est excellent, on détecte un petit accent mais je suis certaine que les gens n’ont aucune difficulté à la comprendre. Elle fait une imitation de Dolly Parton en chanson mais également comme hôte de son émission de télévision, ce qui est très drôle. Le spectacle est très vivant et divertissant. Nous revenons au motorisé et faisons un peu de lecture au lit.

Samedi, 2 novembre 2013.

Ce matin, nous nous levons à 7h00 afin de regarder les demi-finales du Master de Paris. Djokovic l’emporte sur Federer et Ferrer l’emporte sur Nadal. Nous aurons donc une finale entre Djokovic et Ferrer demain matin à 7h00. Entre les deux matchs de tennis, Jean Roch se rend chez Tix4tonigh et nous procure des billets pour le spectacle de «KA», une autre production du Cirque du Soleil présenté à l’Hôtel MGM. Il y a présentement huit productions du Cirque du Soleil à Las Vegas plus le «Night Club Light». Dans l’après-midi, Jean Roch fait une petite sieste et pendant ce temps, je me rends chez Staples afin d’utiliser leur Wifi ce qui me permet de prendre mes courriels et d’envoyer mes carnets. Nous faisons un peu de lecture et je prépare le souper. Après la vaisselle, nous enfourchons la moto pour nous rendre à l’Hôtel MGM où est présenté le spectacle de «KA». Le théâtre KA est superbe et nous tentons de faire des photos mais sans succès car c’est très sombre. Le spectacle de KA est un spectacle où la grosse mécanique est très présente et je m’explique : la scène principale est un plancher supporté par des énormes pistons qui angule le plancher dans tous les sens. Les gens évoluent sur cette scène habillés dans des costumes japonais. Tout le spectacle est d’inspiration japonaise où il y a la guerre, donc tout est prétexte à de la danse rythmée et des affrontements entre les samouraïs. La musique était très belle mais il demeure que c’est le spectacle du Cirque du Soleil que nous avons le moins aimé à date. Nous revenons au motorisé.

 

Dimanche, 3 novembre 2013.

Nous nous levons à 7h00 afin de regarder la finale du Master de Bercy, Paris et c’est Djokovic qui l’emporte sur Ferrer. Ce fut du bon tennis. Comme il n’est en effet que 8h30 quand prend fin le match car nous devons reculer l’heure, nous retournons au lit. Vers 10h00, Jean Roch se rend chez Tix4tonight afin de nous procurer des billets pour «Mystère» une autre production du Cirque du Soleil. Ensuite, il se rend à l’Hôtel Treasure Island afin d’échanger les coupons pour les vrais billets. Durant ce temps, je fais de la lecture. Il fait beau et chaud depuis que nous sommes à Las Vegas, par chance, la température descend considérablement durant la soirée et la nuit. Nous allons faire l’épicerie et nous regardons un peu la télé. Souper, vaisselle et nous partons en moto vers l’Hôtel Treasure Island où a lieu la représentation du spectacle «Mystère». Le spectacle est excellent, certains numéros sont époustouflants, la musique est très belle et les costumes très colorés. Nous retournons au motorisé et nous devons remonter la moto sur son support à l’arrière du véhicule car demain matin, nous avons un rendez-vous chez Cats à 7h00 pour faire réparer quelque chose qui coule.

Lundi, 4 novembre 2013.

Nous sommes chez Cats (garage Caterpillar, moteur du motorisé) un peu avant 7h00 et attendons que l’on vienne nous chercher afin d’entrer dans une des baies de travail. J’ai le temps de faire une sieste et à 10h00, je me rends au service pour demander si on nous a oubliés. On me répond que des qu’il y a un mécanicien de libre, on nous prendra. Finalement à 11h00, on vient chercher le véhicule et on nous indique une pièce avec téléviseur et de bons fauteuils où nous pouvons passer le temps. Vers 14h00, le mécanicien vient nous informer que c’est un filtre qui cause le problème. Ils ont commandé la pièce, elle devrait être ici dans une heure. Vers 16h00, le préposé au service vient nous aviser que le filtre reçu n’est pas le bon et que le nouveau filtre commandé arrivera dans la soirée. Il nous offre de passer la nuit sur leur terrain et nous branche. Aussitôt installer, nous mangeons un peu car le petit-déjeuner du matin est loin, malgré que j’ai mangé une barre de protéines. Jean Roch allume la télé et nous regardons le début du Barclays ATP World Tour Finals qui a lieu à Londres. La formule de ce tournoi est le Round-Robin. Souper, vaisselle et un peu de Bridge. Je ne me souviens pas si j’ai mentionné que nous avons acheté nos billets de retour qui sont pour le 19 novembre.

Mardi, 5 novembre 2013.

Ce matin, nous avons juste le temps de terminer notre petit-déjeuner que l’on vient chercher le véhicule pour installer le filtre défectueux. Tout est terminé vers 10h00, Jean Roch va payer la facture (285.00$), pas si mal et nous partons en direction du magasin Camping World afin d’acheter des couverts en toile pour recouvrir les deux pneus de rechange qui sont sur le toit du motorisé. Ensuite, nous nous dirigeons vers le terrain de stationnement de Fry’s Electronics où nous avons passé la semaine. Jean Roch monte sur le toit et installe les deux couverts sur les pneus. A 12h30, nous regardons un match de tennis du Barclays ATP World Tour Finals, entre Djokovic et Federer et c’est Djokovic qui l’emporte en 3 sets. Ensuite, Jean Roch se rend chez Tix4tonight nous acheter des billets pour ce soir, et revient avec des billets pour «Raiding the Rock Vault» à l’Hôtel Las Vegas. Je téléphone à Lucie et nous jasons une vingtaine de minutes. Nous jouons aux cartes (Bridge) et c’est l’heure de préparer le souper. Après la vaisselle, nous partons pour notre spectacle au nord de la Stripe. Évidemment, c’est un spectacle de Rock qui s’étend sur les années 60, 70 et 80. Jean Roch a adoré, évidemment, il connaissait toutes les chansons et chantait avec eux. Moi aussi, j’ai aimé, j’en reconnaissais plusieurs et souvent, nous étions debout devant nos sièges à danser. En revenant au motorisé, ce n’était vraiment pas chaud en moto et j’étais contente de retrouver le confort et la chaleur de notre motorisé.

Mercredi, 6 novembre 2013.

Notre dernière journée à Las Vegas, j’ai fait la grasse matinée nous avons pris nos douches et avons fait un peu de ménage à l’intérieur du motorisé. Ce soir, notre dernier spectacle présenté au Colosseum est Rod Stewart Hits et demain nous quittons Vegas et le Nevada pour nous diriger vers l’Arizona. Nous regardons deux matchs de tennis toujours au Barclays ATP World Tour Finals qui a lieu dans l’aréna O2 de Londres. Souper, vaisselle et nous enfourchons la moto pour nous rendre au César Palace où se trouve le Colosseum. Le spectacle a été excellent, Rod Stewart même a 68 ans donne encore un bon show. Évidemment, il bouge un peu moins mais suffisamment pour donner l’illusion d’un Rock Show. À quelques reprises durant le spectacle, il est accompagné par des instruments à cordes, même une harpe. C’était son premier soir, d’une série de spectacles et il s’est trompé à deux reprises dans le déroulement des chansons. La deuxième fois, il nous a dit : Parler entre vous et nous allons nous démêler. Il ne se prend pas au sérieux et il sait rire de lui-même. Nous avons passé une très bonne soirée et c’est ici que prend fin notre recréation à Las Vegas.

Jeudi, 7 novembre 2013.

Nous quittons Las Vegas vers 11h00 et prenons la route vers le sud, c’est-à-dire vers l’Arizona. Nous arrivons en Arizona vers 13h00 et nous trouvons un endroit où nous faisons la vidange des eaux et le plein d’eau fraîche. Nous nous arrêtons sur le parking d’un Lowes de la ville de Bullhead City et nous regardons deux matchs de tennis du Barclays ATP World tour Finals. Le soleil est couché quand le dernier match prend fin alors nous décidons de demeurer chez Lowes pour la nuit. Souper, vaisselle et nous jouons au Bridge.

Vendredi, 8 novembre 2013.

Nous quittons le parking du Lowes de Bullhead City, Arizona vers 11h00, la température est rendue autour de 80oF, il est temps de rouler et d’utiliser la climatisation. En chemin, nous nous arrêtons dans la ville de Lake Havasu City pour aller voir le London Bridge et connaître son histoire. En 1969, un pont de Londres allait être démoli pour plusieurs raisons et le fondateur de la ville de Lake Havasu City, Mr. McCullogh, apprend la chose et décide d’acheter le pont, le fait démonter pièce par pièce et le fait remonter ici dans sa ville. Le pont a une deuxième vie depuis ce temps et il est très beau. Nous poursuivons notre route et nous faisons une pose photo en bordure de la rivière Colorado et nous nous arrêtons au barrage de Parker et faisons quelques photos. Finalement, nous roulons jusqu’à la ville de Parker City et nous nous arrêtons sur le stationnement du Wal-Mart vers 16h00 et regardons deux matchs de Tennis. Souper, vaisselle et un peu de Bridge. Lecture au lit.

 

Samedi, 9 novembre 2013.

Nous avons regardé la fin d’un match de tennis en prenant notre petit-déjeuner et nous quittons Parker City toujours en direction du sud. Arriver dans la ville de Blythe sur la frontière Californie et Arizona mais coté Californie, nous cherchons la compagnie Hydralift qui est sensée avoir résidence ici mais impossible de la trouver. Nous poursuivons notre route vers Quartzsite où nous nous arrêtons afin de regarder deux autres matchs de tennis. Nous sommes à 130 miles au nord de Phoenix et il fait déjà très chaud 83oF. Je fais ma couleur dans mes cheveux et nous prenons nos douches (pas nécessaire de faire de la chaleur) et nous regardons une course de Nascar qui a lieu justement à Phoenix, en attendant que le soleil se couche. Dès que le soleil se couche, la température descend considérablement et nous sommes bien. Je prépare le souper, nous mangeons, Jean Roch fait la vaisselle pendant que je rédige mon carnet. Nous jouons au Bridge.

Dimanche, 10 novembre 2013.

Nous quittons Quartzsite vers 11h00 en direction de Phoenix. Quartzsite est la capitale du monde des RV, durant les mois d’hiver (janvier et février) Quartzsite est l’hôte de plus d’un million et demi de visiteurs et on y retrouve plus de 500,000 véhicules récréatifs de tous genres installés dans des sites sans services (boondoking--camping sauvage) c’est-à-dire sans être branchés sur l’électricité, sur l’eau et sur un drain. Évidemment, il y a des endroits communs où les gens vont faire la vidange des eaux et le plein d’eau fraîche moyennant un frais. Il existe également des sites avec permis (40.00$ pour 2 semaines ou 180.00$ pour 6 mois incluant les vidanges d’eaux sales et les pleins d’eau fraîche). Il y a aussi des terrains de camping traditionnels. Il y en a pour tous les goûts et pour toutes les bourses. Nous arrivons à Phoenix à 14h00 et nous regardons un match de tennis. Jean Roch téléphone au Andrews et comme ils ne demeurent pas très loin de l’endroit où nous sommes stationnés, ils viennent nous rejoindre. Nous sommes heureux de nous retrouver, nous prenons un verre en jasant et nous soupons tous les quatre ensemble dans le motorisé. Jean Roch fait la vaisselle, Bill essuie et moi, je remise. Ils nous quittent vers 20h00. Nous avons passé un très bon moment.

Lundi, 11 novembre 2013.

Ce matin, Jean Roch se rend au garage ‘Luxury RV’ à pied et puisque le garage est ouvert (jour de l’armistice), Jean Roch amène le véhicule et le mécanicien commence à travailler sur notre slider qui ne fonctionne pas bien. Je regarde la finale du tennis entre Nadal et Djokovic et c’est Djokovic qui l’emporte. Le mécanicien a travaillé avec Jean Roch et vers 15h00 le tout fonctionne bien. Nous sommes attendus chez Bill et Joanne pour le souper. Nous avons passé une autre excellente soirée et nous sommes de retour au motorisé vers 22h00. Un peu de lecture au lit et dodo.

Mardi, 12 novembre 2013.

Nous quittons “Luxury RV” et retournons nous installer sur le stationnement du Kmart. Jean Roch part en moto afin d’aller payer «Tempe RV Storage» dans la ville de Tempe pour le remisage de notre véhicule durant la période de l’hiver. À son retour, nous communiquons avec une personne qui est répare le cuir. Nous nous rendons sur place mais ce type fait du rembourrage alors ce n’est pas du tout ce que nous cherchons. Nous obtenons le numéro d’une autre personne et prenons rendez-vous pour jeudi. Nous allons poser nos roues sur un terrain vacant, juste à côté d’un centre sportif et derrière un Wal-Mart toujours dans la ville de Mesa, Arizona. Souper, vaisselle et télé.

Mercredi, 13 novembre 2013.

Nous faisons la grasse matinée, je commence à faire du nettoyage dans le motorisé. J’en profite le matin car dans l’après-midi la température monte et il fait trop chaud. Nous faisons un peu de toilette et Bill vient nous chercher vers 15h00 et nous nous rendons chez lui où nous rencontrons des amis à eux. Nous prenons un verre et Joanne nous sert des grignotines. A 17h15, c’est l’heure de partir en direction du dîner/spectacle où nous avons tous acheté des billets pour ce soir. On nous sert un bon repas, suivi d’un spectacle western très varié. Nous avons passé une autre excellente soirée avec des gens charmants. Nous revenons tous au motorisé et je donne à Maureen et Tony mon surplus de viande car je n’ai besoin que de quatre repas avant notre départ et j’ai de la viande pour dix repas. Je ne peux donner ma viande à Joanne et Bill car eux partent avant nous soit dimanche. Je rédige mon carnet et dodo.

Jeudi, 14 novembre 2013.

Une autre journée ensoleillée mais un peu moins chaude, 81oF. Nous allons faire le plein de diesel et allons faire quelques courses. Nous avons également rendez-vous avec un homme qui répare le cuir. Il arrive au motorisé et en 45 minutes, il répare trois endroits où nous avions des trous dans le cuir et plus rien n’y paraît. Nous passons le reste de la journée à relaxer. Jean Roch se rend chez Harley-Davidson pour leur demander si c’est possible de faire un changement d’huile sur la moto mais, ces gens ne touchent qu’à des Harleys. Souper, vaisselle et nous regardons un match de tennis «La Coupe Davis».

Vendredi, 15 novembre 2013.

Nous nous déplaçons vers le camping où nous passerons les deux prochains jours à nettoyer le motorisé et à faire nos valises. J’ai nettoyé tous mes fauteuils en cuir aujourd’hui. Jean Roch part en moto pour se rendre à une exposition de vieilles voitures, moi ça ne m’intéresse pas tellement alors je demeure au motorisé et je prends ma douche et coiffe mes cheveux. Je fais de la lecture et je regarde la télé. Jean Roch arrive et nous soupons.

Samedi, 16 novembre 2013.

Nous entrons au “Desert Vista RV Resort” qui est situé au 124 South 54th Street, Mesa Arizona, vers 11h00, nous serons ici jusqu’à lundi matin. Ici en Arizona au lieu des campings traditionnels, on retrouve plutôt des «Parks & RV Communities» où il y a des véhicules récréatifs de tous genres mais également des maisons mobiles installées sur des sites en permanence. Il y a des gens qui vivent ici à l’année mais la plus part des gens y demeurent les mois d’hiver afin d’échapper au froid. Personnellement, je ne trouve pas l’endroit très tentant car il n’y a pas la mer, non que je sois une fervente de la baignade mais je trouve quand même la mer belle à regarder, à écouter et il est fort agréable de prendre des marches en bordure de la mer. Je pense que les raisons principales sont la proximité pour les gens du nord-ouest et le fait que tout est très bon marché. Les prix sont plus que raisonnables autant pour l’habitation, la nourriture, les activités et très peu de taxe. C’est l’heure du grand nettoyage et de la lessive. Souper, vaisselle et télé.

Dimanche, 17 novembre 2013.

Deuxième journée de grand ménage et de lessive. Jean Roch est à l’extérieur et moi à l’intérieur. Durant l’après-midi, nous écoutons le match disputé entre Djokovic et Berdych pour la coupe Davis. C’est Djokovic qui l’emporte. C’est la Serbie contre la Tchéquie. Il reste un match à disputer pour connaître quel pays remportera la Coupe Davis. Nous regardons également la fin de la course du Grand Prix des USA à Austin, Texas. C’est Vettel qui finit premier, Grosjean deuxième et Webber troisième. Souper, vaisselle et nous regardons un film à la télé.

Lundi, 18 novembre 2013.

Dernière journée de notre automne 2013, nous remisons le véhicule chez Tempe RV Storage, 811 West Warner Rd., Tempe, Arizona en début d’après-midi et ensuite nous nous dirigerons en taxi vers le Quality Inn tout près de l’aéroport. Nous devons être à l’aéroport pour 4h00 demain matin, notre vol étant à 6h00. Je déteste ces vols si tôt le matin mais nous n’avions pas d’autres choix. Les autres vols étaient beaucoup plus long ou encore deux changements d’avions. Notre automne a été rempli de superbes paysages, principalement les cinq Parc Nationaux de l’État de l’Utah. Évidemment, il y avait le Grand Canyon de l’Arizona et le petit canyon de Red Oak qui était tout aussi beau que le Grand Canyon à cause de sa proximité. Il ne faut pas oublier notre semaine à Las Vegas et ses sublimes spectacles. Notre grand désappointement  fut le fait que le Yellowstone National Park ainsi que le Grand Teton National Park étaient fermés lors de notre passage à cause des problèmes du gouvernement des États-Unis (Shutdown). Un autre fait qui nous a pris par surprise a été la tempête de neige Atlas qui a frappé le Nord-Ouest des États-Unis au début d’octobre. Nous planifions d’être de retour au printemps 2014 si la santé nous le permet afin de poursuivre notre périple au travers les États-Unis.

 

Home Page Online
 This is a new domain name I have acqiured. I will use it to host my personal site where you can learn about me and my wife and follow us in our travels.

News

Print Print | Sitemap Recommend this page Recommend this page
© Jean Roch Lafrance